04/11/2010

JESUS INDISSOCIABLE

 

 

kramskoychristindesert.jpg

 

Réflexion sur l’actualité d’un monde tourmenté

Jésus aurait pu naître ailleurs

Il aurait pu naître en Birmanie, aux États Unis, en Côte d’Ivoire, au El Salvador, en Europe

Il aurait pu naître dans un taudis de Manhattan,  dans la brousse congolaise, dans une ruelle de Rome ou même quelque part en Suisse…

En fait, dissocier l’enfant pauvre de Bethléem des autres enfants de la planète, serait l’amputer du mystère du devenir humain de Dieu (Menschwerdung Gottes)

Jésus aurait pu naître à une autre époque, dans d’autres circonstances… « C’est tous les jours Noël » ai-je entendu chanter à Bulle

Il aurait pu être Jésus alias Steve Biko dans l’enfer de l’Apartheid et mourir torturé par un pouvoir occidental chrétien

Il aurait pu être Jésus alias le paysan sans terre de l’Amérique latine

Il aurait pu se trouver à Hiroshima, crucifié à même le sol ou vivre dans le cœur de Pedro Arrupe « crucifié », lui, par l’autorité ecclésiastique romaine effrayée de sa trop grande humanité !!!

Il aurait pu être Jésus alias « l’étranger supposé être criminel et que le peuple Suisse devrait, selon la loi, jeter hors frontière… si on accepte cette loi ou le contre-projet tout bientôt »

Jésus aurait pu annoncer une ère nouvelle par la voix de Martin Luther King alors qu’il remet à Dieu son âme à Memphis le 4 avril 1968

Jésus est indissociable de notre humanité gravement malade aujourd’hui

Oui, Jésus, Fils de l’Homme, certainement métissé aurait pu secourir et guérir les pauvres, le malades, les opprimés dans les quartiers de Chicago, animant un certain Barack Obama

Jésus alias Obama aurait risqué l’engagement politique pour la Justice dans un système pourri à la racine

En fait il m’est simplement impossible de dissocier Jésus, Homme totalement humain et libre, totalement divin (selon le grand et cher Ed. Schillebeekxs) des quelques voix prophétiques annonçant concrètement un monde plus humain dans la chaos de 2010! Jésus aurait dit :

« Lève-toi et marche ! » Je le veux avec toi : Oui nous le pouvons ! Yes we can !

Debout face aux trônes, aux dominations, au Capital, face à ses gardiens, ses esclaves. Obama dit: "Tous doivent avoir droit aux soins médicaux, tous ont droit à leur dignité. Lève-toi et marche !" La santé, c'est un premier pas!

Hosanna ! « Yes we can ! Jésus alias Barack Obama, après son entrée triomphale à la Maison Blanche doit marcher dans le sillage bourbeux et criminel d’un Bush en Afghanistan, en Irak, à Guantanamo et bien au-delà où il croyait trouver des « Etats voyous »

De plus le Capital ne pardonne pas et il est vrai que deux années, c’est bien peu pour sortir les pauvres de la misère alors qu’une récession mondiale progresse. Et les gens désirent avant tout, quelque chose à manger, de l’eau et si possible du travail, un toit et tout cela tarde, le nouveau régime des Démocrates montre ses limites.

Ainsi renaît, des cendres de l’Histoire de ce beau pays, le mouvement Tea Party (qui avait eu son origine à Boston « et qui fut l’un des évènements symboliques de la Révolution américaine… au 18ème siècle)

Je ne sais pas si les rencontres des Tea Party n’étaient pas teintées de racisme, il est certain que la motivation première, je crois, était l’économie suivie immédiatement par la peur de l’islam faussement associé à Al-Qaïda, au terrorisme et au traumatisme des Twin Towers (9-11)

Et Obama n’avait-il pas tendu la main aux pays arabes (comme l’a fait Nelson Mandela) et n’avait-il pas été favorable à la construction d’une Mosquée à proximité de Ground Zero ? Impardonnable?

Manipulée par les médias la masse n’était plus capable de réflexion critique et personnelle. (n'est-ce pas là la raison d'être des medias aujourd'hui: subjuguer la masse?)

Après avoir hurler « Hosanna » Yes We Can ! La foule gronde “No we 29659089_400x400.jpgcan’t, no we won’t! Give us rather the flesh pots of Bush !!! » Les élections mid term ont eu lieu, comme on le sait. Le president des Etats-Unis reconnaît et assume sa défaite publiquement. Il aurait pu mieux faire. Il n’accuse pas les autres, il s’en prend à lui-même. Il prend sur lui la responsabilité de sa défaite ! Comme Mandela, il tend la main, en connaissance de cause, à l’ennemi « victorieux ». L’avenir dira si cette main tendue sera honnêtement acceptée

Veiller et être vigilant : nous faisons l’expérience, à fleur de peau, de la manière dont les petites gens sont traitées chez nous! Nous en faisons l’expérience, marginalement du moins,  au-delà de nos frontières, et il faut reconnaître notre mollesse, pour autant que les autorités de tout bord nous invitent à faire « comme si » à faire confiance à leur pouvoir plutôt qu'à notre conscience!  On a droit à la colère. On a surtout le devoir d'agir avec les moyens que l'on a.

«Ne pas assumer ma responsabilité personnelle au cœur de l’injustice, c’est m’y complaire. Hausser la voix, cela mène où ? Buy Béart chante : http://www.frmusique.ru/texts/b/beart_guy/verite.htm


22:37 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : obama | |  Facebook | | | |

23/03/2010

REFLEXION:SANTE

 

Réflexion: Santé

6546cd45d4a81be3487cca864530-grande.jpg

 

La santé en Suisse

 

Un petit coup d’œil en arrière. Je ne sais pas depuis quand l’assurance maladie est obligatoire en Suisse ; elle l’est aujourd’hui.Et c'est tant mieux. Et coûteux.

 

En Afrique du sud, je n’ai jamais entendu parler d’assurance maladie. Un accident, dans les années soixante, m’a valu  2 ans d’hospitalisation dans des hôpitaux d’Etats. J’ai beaucoup appris sur la maladie, les soins, les morts, les guérisons.Sans prix.

 

La santé aux Etats-Unis

Apprendre que des millions de personnes, les plus pauvres, aux USA, sont privés de soins est simplement incroyable ! Un scandale dans un pays riche. Qu’il faille une telle lutte et tant d’énergie pour combler cette lacune en 2010 dépasse tout un chacun ! « Comment vas-tu ? » n’est-ce pas le « bonjour » de chaque rencontre ?

 

Et hier soir, j’ai écouté, tard dans la nuit, Obama parler à l’adresse suivante :

 

http://www.dailykos.com/story/2010/3/20/848356/-President-Obama-Most-Emotional-Speech-to-the-House-Caucus

 

L’adresse Internet paraît compliquée mais la connection est rapide.

Ce que j’ai retenu de ce long discours est "I Am Not Bound To Win. But I Am Bound To Be True."

In what the New York Times called “an extraordinary session,” President Obama began his speech by quoting Abraham Lincoln. “I am not bound to win but I’m bound to be true,” he said. “I’m not bound to succeed, but I’m bound to live up to what light I have.”

 

Qui peut m’aider à traduire ce message évangélique ? « Je n’ai pas l’obligation de gagner, mais j’ai l’obligation d’être vrai ! Je n’ai pas l’obligation de réussir, mais j’ai l’obligation d’être fidèle à la lumière qui m’est donnée. » Cette traduction ne me satisfait pas ! Mais pour le moment, je ne peux faire mieux. Qui peut m'aider?

 

Obama continue : « Ne votez pas pour moi, ne votez pas pour les Démocrates, votez pour eux ! » Eux, les malades qui sont notre responsabilité, à tous.

 

Les résultats de ce matin nous remplissent de reconnaissance. Envers Dieu, envers l’Esprit de Jésus, Lui qui nous a montré ce qu’est la souffrance et la guérison. La maladie et la souffrance est une réalité mondiale et la guérison est la raison d’être de Jésus, pour nous tous, pour la nature, pour la survie.

 

L’application de cette réforme sera laborieuse et longue. L’émission (16h30) de la BBC « Hardtalk » montrait la virulence de l’opposition. Et la stupidité des arguments avancés sans réflexion aucune. Voir l’excellent journaliste Steve Sacker face à un membre du mouvement Tea Party !

http://news.bbc.co.uk/2/hi/programmes/hardtalk/


Il fait ressortir les arguments centrés sur « la vie, la propriété et la liberté » d’un nombre de personnes prisonnières de leur égoïsme de groupe. « La vie », la leur, pas la vie des autres du même pays !

Selon LEXPRESS.fr, publié le 22/03/2010 à 18:40 - mis à jour le 22/03/2010 à 18:42 : dix Etats contestent la réforme d'Obama. La lutte continue.

« Je n’ai pas l’obligation de gagner, mais j’ai l’obligation d’être vrai ! Je n’ai pas l’obligation de réussir, mais j’ai l’obligation d’être fidèle à la lumière qui m’est donnée. »

Ma prière du soir est pleine de reconnaissance pour cette expérience de courage, de vision, engagement d'un homme qui essaye d'être vrai envers lui-même et envers les gens.

 

Ce 23 mars, dans la soirée:

Vers 16h30 cet après-midi, on pouvait suivre, en directe à la BBC, Barack Obama apposant sa signature à la « Health Reform »! Celles et ceux qui l'entouraient étaient des malades hommes, femmes, et un enfant.

http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/8583350.stm?ls

Des applaudissements sincères avec, c'était à prévoir, des cris de haine des « pro-lifers ». L'application de cette réforme sera ardue. La cause n'est pas tant que les gens n'apprécient pas les soins pour eux-mêmes et pour tous, mais c'est l'obsession d'un système favorable aux riches (caisses de pension privées etc) qui durcit les cœurs. Partager, c'est risquer de recevoir un peu moins afin que ceux qui n'ont rien reçoivent un peu quelque chose!

ALeqM5gCHPX7x5ROG2oVlpOxNoXZ3adB0A.jpg

00:06 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : obama | |  Facebook | | | |