05/07/2009

FOURBERIE

 

Méditation dominicale 05 07 09

Ecouter Jésus avec un esprit neuf: est-ce possible alors que l'esprit ambiant reflète celui de « vieilles outres » institutionnalisées qui ne peuvent digérer le vin nouveau? N'est-ce pas un signe des temps, cette crispation d'une institution sur elle-même? Est-ce accueillir Jésus?

Regarder Jésus avec un esprit ouvert à partir du lieu où je suis: n'est-ce pas courir le risque de mettre en danger « une pièce d'étoffe neuve sur la rigidité d'un vieux vêtement » rébarbatif à l'allure de linceul?

 

marelle.jpg

Le texte de Matthieu (9,14-17 ) accompagné de celui de la Genèse (27,1-5.15-29) qu'on trouve dans:

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=readings&localdate=20090704

J'ai lu attentivement ce texte (lu dans les églises ce matin-même), et l'histoire jette une lumière sur notre actualité, locale, régionale, mondiale: c'est un duel entre des rapports de forces inégaux, de fourberie, de roublardise, de mensonge, de tricherie pour obtenir un pouvoir: Il s'agit d'Esaü et de Jacob. Et d'innocence et de la sagesse du vieux Isaac!

 

· Esaü et Jacob ont des rapports ambigus dès la naissance. Ils sont frères mais l'un, Jacob est le préféré de sa mère Rébecca alors que l'aînée, Esaü, travailleur et chasseur de gibier, fait plaisir à son père. Esaü va « se faire rouler ». Un jour qu'il meurt de faim, il demande à son cadet Jacob, un morceau de pain pour ne pas mourir de faim. Jacob dit oui, à condition que Esaü lui cède le droit d'aînesse! L'affamé Esaü qui arrive à peine à réfléchir se dit: « à quoi me servirait le droit d'aînesse si je meurs? » Et il accepte le deal. Jacob joue un stratagème, un marchandage malhonnête et inhumain. C'est à ce prix qu'Esaü survit. Une espèce de « vivre ensemble teinté d'amour haine » s'installe entre les deux frères. Comment se faire confiance, comment s'aimer alors qu'en trichant, on prétend être aimé de l'Eternel???

Pire, alors que le vieillard Isaac sent arriver la mort, il veut officiellement remettre à Esaü son droit d'aînesse en mangeant un bon repas, fruit de la chasse et du travail de son aîné. Avait-il eu connaissance de la ruse de Jacob le prétentieux? Certainement pas! La mère Rébecca espionne et entend le souhait de son vieux mari et s'empresse de mettre en route ce qu'elle a dû envisager depuis longtemps pour que Jacob son préféré devienne chef, puissant et riche! Esaü le poilu part à la chasse. Jacob à la peau lisse s'en remet à sa mère qui avait tout prévu. Cette femme 180px-Isaac_Blessing_Jacob_-_Govert_Flinck.jpgs'y connaît en manœuvres et en machinations subtiles. Il faut faire vite avant qu'Esaü ne rentre de sa chasse avec le gibier! Elle trouve des peaux de chevreau, elle couvre les mains et le cou de Jacob qui s'en va vers Isaac aveugle, avec un repas succulent. Il réclame son droit d'aînesse! Le vieillard aveugle n'est pas à l'aise, il questionne, mais sa pureté d'âme l'empêche de soupçonner un mensonge! Il ne peut pas croire à la malhonnêteté. Et la fourberie et la tromperie réussissent. Isaac croit et confère le droit d'aînesse à Esaü piraté par Jacob avec ce qui en découle: femme, servantes, richesse, propriété, pouvoir! Tant pis pour Esaü et sa colère, tant pis pour la justice et la vérité et tant pis pour le vieux Isaac qui meurt avec sa douleur et son innocence! http://www.lirelabible.net/parcours/voir_ref.php?cle=546

Comment cette histoire va-t-elle être commentée dans nos églises? Le prêtre doit-il dire: oui il y a eu fraude. Ou va-t-il excuser ce mensonge avec une explication faussée de de l'affaire précédente quand Esaü avait faim? Il semble c'est la tendance des prêtres actuellement en fonction de simplifier et de conseiller les fidèles à "garder toutes ces choses en leur coeur!!!"  Il semble que les entorses à la vérité sont justifiables et justifiées  quand il s'agit de sauver la façade et les intérêts particuliers d'une institution? N'importe quelles institutions. Laïques et religieuses!

Penser au vin nouveau, à la pièce d'étoffe toute neuve qui ont été, qui sont et qui seront gaspillés si l'on a peur de créer de toute pièce des outres neuves et des habits neufs comme Vatican II le voulait? Comme certains économistes honnêtes le proposent dans la crise financière actuelle dans leurs efforts d'un système économique à visage humain!. Quelle utopie que lrègne de Dieu!

Le mystère de Pâques sans la praxis dans la réalité des structures, reste une lettre morte. Une résurrection retardée! Le système n'est pas encore mort pour espérer ressusciter, il est aux soins palliatifs!

Cher Yeshuah, qu'en penses-tu, toi qui affirmas que seule, la Vérité peut nous rendre libres (Jean 8:32) et que tu es toi-même la Vérité et le chemin! Ton accès de colère est le mien, et j'aimerais que ta tendresse fut de plus en plus mienne! 

Avec Jésus au plus profond de mon cœur ce samedi soir et dimanche!

 

 

08:57 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : droit d'aînesse | |  Facebook | | | |