17/11/2013

Doris Lessing

 Hamba kahle! Old Friend, Stay well !

 Pour Doris Lessing

doris-lessing-avait-94-ans-afp-archives.jpg

« Elle est partie en paix, à son domicile de Londres, tôt ce matin", a déclaré son agent et ami Jonathan Clowes. Cela ne m’étonne pas qu’elle s’est envolée à l’aurore !

Télépathie ou non, je pressentais son départ. Hamba kahle! Old Friend, Stay well !

J’avais l’impression de connaître la pensée de Doris Lessing mieux que la mienne tant ses livres m’ont ouvert les yeux, elle parlait sans détours de la réalité de l’Afrique, de la Rhodésie du Nord devenu le Zimbabwe, de la discrimination raciale des origines… un chemin long, tortueux, sanglant trop souvent jusqu’au moment de la victoire en 1980 et de l’actualité douloureuse du peuple, le plus noble que j’ai connu. Doris aimait les petites gens, elle leur fut unie et meurt aujourd’hui emportant dans son cœur l’espérance d’un avenir digne de l’âme africaine !

Elle a connu l’Afrique du Sud et elle a analysé les racines de l’apartheid et les blessures qui ont marqué les peuples d’Afrique australe ! Comment cela ? Je suis convaincue que la terre africaine, le psyché de l’Afrique ne seront jamais complètement vendus au néo capitalisme occidental ! Nous somme créés pour le partage et le dialogue ! Doris Lessing le savait dès sa naissance et elle en devint de plus en plus profondément consciente, sa conscience de la justice et de l’être africain qu’elle emporte avec elle…ou qu’elle lègue ! Alors qu’elle se trouve « Hors – Espace – Temps » .

Ce soir, je dédie ce petit billet à Doris Lessing, cette grande et noble dame de la littérature anglaise ! Cette intelligence aiguisée et ce cœur sans frontières. La bougie a brûlé jusqu’au bout… sa lumière, sa chaleur aux senteurs de » l’Herbe qui chante » restent avec l’Afrique, avec les Africains, avec nous… Encore une fois, Hamba kahle!!

21:14 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

21/07/2013

Rendez le ciel aux oiseaux!

Après l'émission Mise au Point 21.07.2013 RTS1

 Rendez le ciel aux oiseaux

Impossible d’aller se reposer sans évoquer « Mise au point » : cette plongée à Alep et le martyre du petit Peuple Syrien. Le retour en Syrie avec Sébastien Faure qui a été « retrouver » les personnes qu’il avait rencontrées et filmées il y a neuf mois. Jetez un coup d’œil sur mon blog d'il y a 9 mois et voyez aujourd'hui ! Neuf mois de souffrance et de desespoir. Et nous savons : Les femmes, les enfants, les pères, les mères, les combattants, les vivants et les morts. Et la cage aux oiseaux offerts à qui les désirent, et l’enfant et l’oiseau :

vermander19.jpg

et la prière, non le cri qui monte du cœur vers Dieu vengeur : Rendez donc le ciel aux oiseaux, la terre et la paix aux enfants et au peuple. Faites justice aux bourreaux et à la « Communauté internationale », à nous, à moi, changez nos cœurs de pierre en cœurs de chair et que la souffrance des Innocents soit nôtre alors que c’est le Serviteur souffrant qui meurt en Syrie.

22:07 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

29/03/2013

Jésus et la désobéissance civile

 Désillusion

 J’espérais vraiment qu’un traité sur le contrôle du commerce des armes allait être accepté, signé, annoncé. Durant une heure d’insomnie j’entends un poste de radio quelconque : Non, pas de traité conclu, trois pays « voyous » la Corée du Nord, l’Iran, la Syrie n’ont pas trouvé que ce traité leur serait favorable.  Je me suis dis que ces trois pays étaient peut-être les moins hypocrites ! Pourquoi ? Tant que la fabrication des armes et des munitions profite aux pays producteurs, qui logiquement sont aussi exportateurs, comment exiger que des pays acheteurs s’abstiennent ? Oh ! c’est compliqué, je sais, comme pour ce qui concerne l’économie capitaliste, c’est complexe… le commerce des armes a sa propre impulsion dont la finalité ne peut être que l’autodestruction.

 Retenons : les changements viendront de la base et non d’en haut.

 Plaidoyer pour la désobéissance civile

 Ce Vendredi saint 2013

 Au cœur de la nuit j’ai repensé à John Dear, SJ que je lis régulièrement dans l’excellent  National Catholic reporter .

 John milite pour la paix par la démilitarisation des États Unis ; pour les autorités il est persona non grata et subit le sort des chrétiens qui s’efforcent de suivre Jésus aujourd’hui.

J’essaie de suivre Jésus, moi aussi, le non violent. Jésus a pratiqué en plein jour la désobéissance civile, il a été houspillé, arrêté, emprisonné, exécuté. Jésus a vécu dans un monde de domination impériale et ecclésiastique, un monde de violence, d’injustices, de conflits, de guerres latentes, de destruction ! Mais les autorités, gardiennes des lois et de l’ordre, ont vite repéré les faiseurs de trouble, comme Ghandi, comme John Dear, comme Jésus,  « ami de la racaille qui ne connaît rien à la loi » (Jean 7 :49)

 John Dear :

 Jésus, durant les trois années de sa vie publique, a quotidiennement pratiqué la désobéissance civile.

 Exemples ;

 Dans la synagogue de son village Nazareth : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres ; il m'a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue ; pour renvoyer libres ceux qui sont opprimés, pour proclamer l'an agréable du Seigneur » Isaïe 61 : 1-2

 En Galilée :   Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »

 Pris de pitié devant cet homme, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié » Marc 1 : 40-45

 En route : Il viole les lois du Sabbat « A cette époque, un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé. Comme ses disciples avaient faim, ils se mirent à cueillir des épis pour en manger les grains.  Quand les pharisiens virent cela, ils dirent : Regarde tes disciples: ils font ce qui est interdit le jour du sabbat! » Matthieu 12:1-2

 A table : « Il n’observe pas les règles et les codes de la propreté avant le repas.

 Pour le repas de midi Jésus entra chez le Pharisien et se mit à table et le pharisien fut étonné en voyant qu’il n’avait pas d’abord fait les ablutions avant le repas » et Jésus rétorque sans langue de bois : « Vous les Pharisiens vous purifiez l’extérieur de la coupe mais à l’intérieur vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté. Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur » Luc 37… 54 

 De Jérusalem à Jéricho :  C’est un Samaritain qui aide son prochain alors que le prêtre et le lévite passent sans le voir. Luc 10 :25… 37

 En Samarie, assis sur la margelle : Jésus s’entretient sans vergogne avec une femme, tête à tête :  « Cette Samaritaine lui dit: " Comment ? Toi, un Juif, tu me demandes à boire à moi, une femme samaritaine! " Les Juifs, en effet, ne veulent rien avoir de commun avec les Samaritains » Jean 4 : 9-10 Ses disciples l'observent et sont effarés.

 Sur le parvis du Temple : " Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons.  Et il leur dit: Il est écrit: Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs...  Et, les ayant laissés, il sortit de la ville pour aller à Béthanie, où il passa la nuit.Mathieu." 21, 12-17

Comme Gandhi, Jésus marche sur les chemins de Galilée, de la Palestine, de la Samarie… jusqu’à Jérusalem ! Il poursuit sa campagne de non violence active.  Il ne frappe personne, ne tue personne, ne jette pas de bombes, mais il est actif, provocateur, dans l’illégalité au grand jour et en pleine désobéissance civile. Il dérange la « paix établie par les systèmes et maintenue par les armes et les munitions ! ».Jésus est un trouble-fête, un révolutionnaire non violent qui ne cesse de violer les lois injustes d’une société impériale et religieuse injuste !

 Par plaisir ? On ! non ! Pour faire ce que son ABBA, au fond de son cœur, attend de lui : accomplir sa Mission, le sens de sa vie : construire une famille humaine qui respecte la dignité de tous.

 Avec John Dear je pourrais éplucher les merveilleux textes des évangiles afin d’étayer mon plaidoyer pour une désobéissance civile ici, en Europe, aujourd’hui, comme John le fait actuellement aux États Unis…

Dans l'audace de son engagement, il conclut : « La résurrection est l’action de désobéissance civile la plus grande de l’humanité. » Il est ressuscité afin que nous puissions hériter de son esprit et de sa Mission qui donne un sens à notre vie en construisant le royaume.

 Une constatation que l'on écrit pas à la légère « La seule manière de construire le royaume passe par le mystère pascal » (Sr John Chittester et moi)

 John Dear en anglais
 John Dear en anglais: http://ncronline.org/blogs/road-peace


23:18 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

17/09/2012

Visite du Pape au Liban (septembre 2012)

images.jpg

 

Du 14 septembre à aujourd’hui, j’ai suivi la visite de Benoît XVI au Moyen Orient. Ma question est : comment discerner, rencontrer Jésus dans cet événement : le Vicaire du Christ, pèlerin de la paix, dans la région d’origine de la Chrétienté.

 J’ai épluché la presse, de tendances différentes, et la question reste : qui est le chef du Vatican et qui est le Pape pèlerin au Liban ?

 La chronique de Xavier Berg  est claire et je résume : quel message attendent les chrétiens d’Alep, de Homs, de Damas et des régions du Liban où déborde le conflit syrien ? Juste 2 minutes d’écoute. 

 Quel est le contexte de vie de Benoît XVI, vicaire du Christ, voyez plutôt et notez ce que dit André Kolly en toute bonne foi : le chef du Vatican est Jésus, et voyez comment Kolly et moi avec lui, sommes gênés par ce qui suit :

 Cette gêne me poursuit au long du « pèlerinage » de Benoît au Liban reçu comme le chef de l’État du Vatican - ce que Jésus n’est pas – alors que, lui, affirme être pèlerin de Paix.  Ce que personne ne conteste,  bien que l’ambiguïté reste impénétrable quand on lit les rapports des média à commencer par la Presse Vaticane !

 

Frederico Lombardi, porte-parole du Vatican: « Mais le pape ne vient pas dans la région en puissant chef politique. »

 Une telle mise en garde était-elle nécessaire ? Elle n’est pas inutile pour celles et ceux qui ne connaissent pas les rouages raffinés des termes politico, religieux, canoniques qui justifient et lient l’empire de Constantin et celui des papes dès 318,  et qu’on pourrait confondre le « Pontifex maximums » avec le « Souverain Pontife. » Ceci dit en réponse à Lombardi qui par ailleurs « se félicite de la participation des musulmans » au pèlerinage du Pontife et Pèlerin. Le bilan très positif, dit-il,  des journées historiques. Un voyage magnifique… et son message semble avoir été bien compris. »

 On le souhaite de tout cœur !

 Mais qu’en ressentent et qu’en diraient les petites gens lorsque le pape dit :

 « Il s’agit de pardonner avant qu’on demande pardon… de dire non à la vengeance, de reconnaître ses torts, d'accepter les excuses sans les rechercher… dire non à la vengeance" dans un acte de "conversion particulièrement exigeante. »

  Alors qu’agonisent les enfants, les hommes, les femmes en Syrie, et dans certaines zones du Liban, en Palestine et au-delà, les pauvres, sans protection, ni vitres blindées, ni police ni même un ami,  Jésus murmure : « Père pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » en même temps qu’il dit : « Père, pourquoi m’as-tu abandonné ? » L’injonction est superflue : Jésus meurt aujourd’hui comme jadis. C’est un Golgotha politico, économique et terriblement humain qui fait tache d’huile sur notre planète.

 Les paroles de Benoìt XVI qu’il faut applaudir et mettre en pratique :  «Les livraisons d'armes à la Syrie étaient un "grave pêché".

 Est-il permis de compléter : la fabrication d’armes est un péché grave ! S’il n’y a pas d’armes, on ne sera pas tenté d’en vendre.

 «  De vos socs de charrue forgez des épées, et de vos serpes des lances!

 Que le faible dise: ‘Je suis fort!’ »

 

Ils forgeront leurs épées en socs de charrue; et leurs lances en faucilles. Une nation ne lèvera plus l'épée contre l'autre, et l'on n'apprendra plus la guerre.
Ésaïe 2:4

 

Alors Jésus lui dit : “ Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prennent l’épée périront par l’épée. - Matthieu 26:52

 

 

Et j’espère qu’un vrai PRINTEMPS arrive pour l’Église catholique en Suisseet hors ses étroites frontières, qu’on permette à la sève de monter des racines et de revivifier les sommets desséchés.

 Les Prémices du Printemps : Un jubilé pour l'anniversaire de Vatican II

 L’Église catholique de Suisse organise un Jubilé national pour les 50 ans de l'ouverture du Concile Vatican II (11 octobre 1962), annonce un communiqué de la Conférence des évêques.

 Pour commémorer « ce Concile dont les impulsions et les réformes revêtent une importance décisive pour le présent et l’avenir de l’Église », plus de 220 délégués de tous les diocèses sont invités à une journée du Jubilé à Berne, le 11 octobre 2012.

 

Pour qui parle anglais :

 http://ncronline.org/news/vatican/pope-lifts-other-face-middle-east-lebanon

 John L. Allen Jr Catholic National Reporter followed, in the spot, and reported comprehensively the chief event of the Pope’s trip to Libanon.

 Katutura English in my blog, has the main texts cm.

 

21:06 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

06/06/2012

2012 la Fête-Dieu

« La Fête-Dieu fut instituée officiellement le 8 septembre 1264 par le pape Urbain IV. Cette fête commémore la présence réelle de Jésus-Christ dans le sacrement de l'Eucharistie, c'est-à-dire sous les espèces (apparences sensibles) du pain et du vin consacrés au cours du sacrifice eucharistique (Messe) »

 

Voici ce que j'ai écrit en 2009 au sujet de cette fête  à Bulle et à Savièse où Micheline Calmy-Rey était de la partie. Lisez si le cœur vous en dit :

http://clairemarie.blog.24heures.ch/archive/2009/06/10/fete-dieu.html

 

Et voici ce que j'avais écrit le 23.05. 2008 :

 

La Fête Dieu, la fête du Bon Dieu donc, cela fait partie d’une tradition: le prêtre, quand il est là, promène Dieu sécurisé dans une monstrance dorée - un peu comme le pape dans sa pape-mobile – il le promène dans les rues, il est accompagné de petites filles qui jettent des fleurs, des fanfares qui jouent… à Fribourg, sans oser l’affirmer, je crois bien que les autorités militaires sont de la partie. Au Jura, pas!

Dans les zones protestantes non fériées donc, les gens travaillent et le Bon Dieu se promène incognito dans les salopettes des ouvriers et les tabliers des caissières de la Migros. Heureusement qu’il est vaste comme l’Univers notre Créateur adoré. Mais le voir fêté d’une manière un petit peu exclusive quand même ne me gêne pas trop. Au contraire, il connaît l’art de souffler où Il veut, de s’évader, Abba.


Aujourd'hui 6 juin 2012, veille de la Fête-Dieu.

Les temps changent rapidement et bien malheureux sommes-nous si nous restions « immuables » dans notre monde si beau et mortellement malade !

Pour ma part, plus je me rapproche des « petites gens », des grassroots, plus je change et, au-delà et à travers de cette fête populaire de Dieu, je vois beaucoup moins le « corpus christi » que le peuple de Dieu sans aucune frontière. Comme Il l'a affirmé dans Matthieu (25:31-40). http://www.interbible.org/interBible/decouverte/groupes/2006/grb_060404.htm


« J'étais nu et vous m'avez vêtu » Jésus a affirmé : lui et moi sommes UN. Moi c'est LUI. LUI devant lequel il est beaucoup pénible de se prosterné que devant « la présence de Corpus Christi ».


Quelle présence ! Durant la Procession demain à Bulle, alors qu'aura retentit le canon, les fanfares, les chœurs, alors qu'avancera respectueusement la procession des fidèles accompagnant le dais et, dessous : l'ecclésiastique portant l'ostensoir et l'hostie consacrée... (et tout ça est très digne et très beau)


j'essaierai – et je ne serai pas la seule - d'être en solidarité avec la présence de Jésus chez les SDF : Sans Domicile Fixe , les Sans Papiers ; chez les NEM, Non Entrée en Matière, chez les demandeurs d'asile qu'on qualifie rapidement de « criminels », trop souvent sans jugement et sans bénéfice du doute ; chez les assoiffés de justice en Afrique, au Darfour, chez les massacrés en Syrie et bien au-delà ; chez ces hommes et ces femmes qui ne sont que des chiffres, des statistiques, des menaces pour le redressement de l'économie mondiale, à moins d'obéir aux commandes « d'austérité ». Et cela concerne aussi la pauvreté rampante et cachée en Suisse : nos concitoyens. Et j'essaierai d'être « conséquente » !

Je pense que la Fête-Dieu, sans cette prise de conscience du scandale de l'injustice dans notre monde, sans la mentionner, sans la nommer, sans la volonté de s'engager, serait un affront à notre Créateur fait homme en Jésus.


 

22:55 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : procession | |  Facebook | | | |

24/03/2012

Oscar Romero, évêque, assassiné

 

 

images (61).jpg

Depuis que j’ai la grande chance de pouvoir partager mes pensées sur le blog Katutura, j’ai toujours voulu avec beaucoup d’affection honorer la mémoire de Oscar Romero, assassinée pour avoir dit la vérité face aux oppresseurs du peuple du El Salvador. C’était durant la Messe, le 24 mars 1980. Juste une balle dans poitrine ! Et son Esprit et sa Vie enfin libérés habitent au cœur du monde des pauvres pour qui il a donné sa vie ! Afin qu’ils se mettent debout !

Bien que, dans la litanie des Saints, on trouve pas mal d’évêques dont on ne connaît pas grand chose sinon leur titre, Oscar Romera, lui, n’y figure pas et n’y sera pas pour longtemps peut-être. Pourquoi ? C’est un des très rares évêques qui s’est converti.

« Et Jean-Paul II, pape, lui marqua sa méfiance selon le témoignage de Giovanni Franzoni, théologien italien. À cette époque aussi, l’ambassadeur US John Negroponte supervisait et aidait des escadrons de la mort au Salvador; ils tuèrent l’évêque des pauvres.  L’élite espérait faire taire le peuple… mais l’étouffement tragique de la voix d’Oscar Romero, au contraire, fut le lancement d’un soulèvement massif. »

Qu’il suffise de faire nôtre les paroles d’Oscar Romero et, fort de l’Esprit de Jésus continuons d’oser briser tout ce qui musèle la vérité ! Car elle seule nous rend libre !


"Le monde des pauvres nous apprend que la libération arrivera non seulement quand les pauvres seront les destinataires privilégiés des attentions des gouvernements et de l'Église, mais bien quand ils seront les acteurs et les protagonistes de leur propre lutte et de leur libération en démasquant ainsi la dernière racine des faux paternalismes, même ceux de l'Église." (Romero selon R.L Dumont: "Les Prêtres subversifs" (Editions Labor - 2002, p.164)) (je souligne cm)


21:27 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elsalvador | |  Facebook | | | |

12/08/2011

VOIR JUGER AGIR

 

images (2).jpg

Se taire

Le silence est d’or

L’hypocrisie déguisée en sainteté pour l’occasion

Se taire, oublier, trahir son intégrité

Et celle des autres, « faire comme si »

Jouer le jeu de la complicité pragmatique

Se trahir et s’incliner

Docilement et se laver les mains

De sa propre lâcheté

 

Le moment vient, brutal

Dire « Non »,

Dire « ça suffit » Faire voler en éclat

le silence collectif

Honteusement respectueux, puis

Assumer le silence de

La reconnaissance inavouée

 

Être conscient de l’urgence

De témoigner du temps vécu, aujourd’hui

Déployer l’énergie du corps et du cœur

A faire surgir de nos ténèbres

La lumière, le feu, le souffle...

La tendresse, oui la tendresse

Trop longtemps abandonnée

Sous le masque de la paresse!

J’écris ces quelques lignes ce soir, en sachant qu’on nettoie les rues de Genève des  ordures « roms », qu’on accepte la perspective des mesures de contrainte quitte à provoquer la mort, donc le meurtre « involontaire » dira-t-on ! Qu’on reste bouche bée, l’œil et l’oreille somnolents face aux caprices de Mammon, eurofrancs dollars, qu’on reste de pierre face à la classe des voyous « à liquider s’il vous plaît » pour s’occuper et protéger les meilleurs… à Healing, Tottenham, partout bien sûr! Je vois poindre dans le lointain proche  « l'envie » d'une pureté raciale! Cela commence comme ça, en Norvège, mais pas seulement.

Je perçois la crainte de commentaires et de débats autour de moi et c'est inacceptable! La responsabilité , ce n'est qu'un mot?

C'est ma conviction profonde, Oui, il faut analyser les causes de la réalité, chercher la vérité de la situation.

Oui, - au moins si l’on se dit chrétiens – il faut chercher et trouver la vérité du jugement de Jésus sur cette réalité.

Oui il faut chercher et trouver ensemble la vérité de l’action qui reconnaît les fautes collectives et individuelles, qui guérit, qui construit la nature humaine blessée de notre monde.



22:08 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : agir | |  Facebook | | | |

08/02/2011

Tahrir Squares world wide

 

 

probus hercule1.jpg

Hercule avec ses attributs sur une monnaie de Ticinum

 

« Il y a un an, j’ai passé 10 jours au Tahrir Square, le Caire, avec 1400 protestateurs auxquels Moubarak avait interdit l’entrée à Gaza  Nous avons été menacés. Harcelés et sous la constante surveillance de policiers en civil. C’était une expérience terrible de dictature, de répression par le pouvoir de l’empire. » (John Dear, voir adresse à la fin de texte)

Aujourd’hui je suis en pensée avec les Egyptiens occupant Tahrir Square et qui demandent la fin de trente ans de régime brutal de Moubarak soutenu par les Américains.

Les Egyptiens veulent la justice, la démocratie non-violente et une vraie libération.

La lutte des Egyptiens est, semble-t-il, la lutte de l’espèce humaine poussée irrésistiblement à briser les chaînes des empires pour la liberté purifiée de toute violence. Il est grand temps!

"Come Out, My People!": God's Call Out of Empire in the Bible and Beyond.” (Orbis Books)  “Sors! Mon Peuple  de tous les murs impériaux bibliques et au-delà.” Le dernier livre de Wes Howard-Brook riche de précieux commentaires politiques échos l’appel de Dieu à s’échapper des cultures impériales violentes pour construire une vie d’amour et de paix.

Albert Nolan, je l’ai souvent mentionné, publié « Jésus avant le Christianisme » et Wes Howard-Brook a publié « l’Eglise avant le Christianisme ».

A travers la broussaille biblique, il s’agit de découvrir Jésus qui nous appelle à renverser les empires pour faire partie de la « famille » ou du « règne » de Dieu.

Des guerres, des injustices, des violences, des rois, des empires jonchent la bible et nous sommes sourds à l’appel du Créateur à la « liberté des enfants de Dieu!»

En quelques mots, selon Howard-Brook, il y a deux religions fondamentales, celle de l’empire et celle de la création. La bible relate la lutte entre ces deux religions en compétition.

Les hommes, jusqu’à nos jours, sont devenus sujets des multiples empires, les forçant à renoncer à leur « Créateur au nom du Créateur ! »

Mais comme un feu sous la cendre, comme une sève timide des profondeurs de la créature, de vous, de moi, de nous tous, des profondeurs de l’Univers, l’Homme Jésus émerge, allume en nous la Vie et la tendresse de l’Amour en action ! Alors, avec Jésus, avec les Egyptiens hors frontières, et sur tous les Tahrir Squares de la planète, nous persévérerons sur le chemin de l’Amour, de la Vérité, de la Justice, et de la Paix.

« Avant le paradis, il faut mourir », ironisait gentiment un Egyptien de Tahrir au micro d’une radio française, hier.

La Religion de l’Empire a tué Jésus et sa résurrection est la légitimation définitive de la spiritualité de la Nouvelle Création !

Chercher Jésus d'avant le Christianisme, découvrir l'Ecclesia d'avant le Christianisme, c'est notre chance. Jésus a intégré l'histoire humaine dans la bible en rejetant la tentation des empires! Pour nous, c'est la possibilité d'une prise de conscience qui nous dit de nous transformer, de transformer notre société...au fond de nous convertir. Mais ce mot nous irrite!

Exemple : « Un germe de libération par exemple : dans « la Bbble à l’envers » par rapport à l’empire: quatre femmes dont deux sages-femmes qui sont la fille du Pharaon et la Maman de Moïse, toutes les deux entendent et obéissent à l’appel du Créateur et désobéissent au Roi ! » Et le bébé Moïse devenu grand conduira son peuple, avec quelle endurance, au Tahrir Square de son temps et d’aujourd’hui…sans y arriver lui-même !

Note: Merci à John Dear qui m'a inspirée. Il est Chroniqueur au National Catholic Reporter. Son site pour la non-violence : http://www.johndear.org/

 

22:13 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tahrir | |  Facebook | | | |

19/10/2010

TOUTES TAXES COMPRISES

 

TTC

 

ttc_1.jpg


photo tsr

Le regard de Jésus sur « ce qui se passe aujourd’hui », c’est la suite de hier, et demain suivra !

L’émission tsr du 18 octobre « Toutes taxes comprises », TTC, animée par l’excellent Patrick Fischer, http://www.tsr.ch/video/emissions/ttc/2592727-interview-paul-h-dembinski-1-2.html#id=2592721m’a donné à réfléchir et c’est peu dire (Food for thought, Oh ! Yes !). Il s’agit d’un couple, Stephano et Christine,  très sympathiques ; ils sont tous les deux chercheurs informaticiens de renommée mondiale, familiers des «banques de données en informatique» mais ignorants du fonctionnement des Banques. L’UBS itou !  Ils ont un carnet d’épargne assez fourni et l’UBS envoie ses fonctionnaires qui ne cessent de leur dire de déposer leurs épargnes et d’investir en « Bourse » ??? En toute confiance! Et vite ! Et le pactole va augmenter !  On s’y laisse prendre. Confiance sur papier : l’UBS écrit, dûment signé sur papier officiel, un « Retour d’investissement absolument garanti » (quoi qu’il arrive !) Foi de Banquier !

 

Ecoutez le reste à l’adresse ci-dessus ! La Banque se vide d’argent dès 2007… Aux investisseurs inquiets et qui veulent récupérer leurs épargnes, on leur dit d’attendre ! Attendre encore ! Aujourd’hui si j’ai bien compris, ce couple aurait perdu 120 000 francs suisses. Une escroquerie. Mais ils ne sont pas les seuls, loin de là et courageusement, Stephano et Christine tentent de former une Association de « perdants » afin qu’ensemble, des milliers de petits investisseurs récupèrent ce qui leur est dû. Ils ont avec eux le Groupe SWATCH qui aurait perdu des millions. L’UBS n’a pas consenti à s’exprimer face à face. Le Conseil Fédéral veille sur l'UBS, avec son arrosoir à la main. Voilà !

 

 

2349523962_9ffe3e601d.jpgLe conseil fédéral arrose les banques assoiffées

Patrick Fischer demande ensuite à son invité Deminski de« l’Observatoire des Finances » ce qu’il pense du « Retour d’investissement absolument garanti » ! A peine visible l’ombre d’un petit amusement au fond des prunelles gris bleu de Deminski, il doit s’y connaître et n’hésite pas l’ombre d’un instant : « ABSOLU » ??!! Voilà  deux compréhensions d’un seul et même mot : ABSOLU ! Pour le petit investisseur, cela ne peut que renforcer le terme GARANTI. Pour la Banque : « c’est un mot marketing, du kleenex, » et je n’en reviens pas.

Patrick Fisher : "Alors il s’agit de naïveté de la part des investisseurs ?" Bien sûr ! Gros sourire : « Et d’un piège ? ». Bien sûr ! Fin.

Ce que je ressens ? Du cynisme, c’est tout. Allez me parler de la corruption des pays Africains, des ces « étrangers » qu’on se propose de liquider parce qu’ils sont criminels, mais surtout parce qu’ils sont étrangers ! J’ai envie de lutter, contre le système inique et ses gardiens… et Jésus dans cette histoire-là ? Et les prophètes ? Et l’Eglise qui a aussi des soucis de gérance de sa banque qu’on ne peut taire en montrant les autres du doigt ! J’attends d’Elle un mot à qui de droit !

« Qui réveillera notre Eglise de ce sommeil congelé de l'esprit avec lequel elle tente de résister aux exigences de notre époque sans vouloir les traverser ?Nous serions de faux prophètes, en effet, si nous ne donnions à nos contemporains que les mots réconfortants de Jésus sur la paix sans les mots troublants sur la vérité et la justice’. »

Ce sont les paroles du grand théologien Johannes B. Metz.

Qu'on me permette un P.S.. Ce matin à la radio, il était question de "cleantech" que promet la présidente de notre Confédération. Bonnes réactions, bon débat que beaucoup viennent d'écouter en se rendant au travail. Le mot est revenu: "L'idée de "cleantech" martelé par D. Leuthard? ... Est un terme "Marketing!?"  Le débat est bon: écoutez: http://www.rsr.ch/la-1ere/programmes/le-journal-du-matin/. On est parfois payé pour parler le nouveau langage "Marketing". C'est à nous de le decrypter, la RSR essaie de nous y aider. Merci.

 

22:25 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : banque | |  Facebook | | | |

11/10/2010

JOYEUSE NOUVELLE

75e5734.JPG
(key stone with thanks)

La saison des bébés


UN

Un bébé naît en transports publiques biennois (selon ATS de ce 11 octobre 2010)

On ne choisit pas le lieu de notre naissance, ni la manière de sortir du ventre de sa maman pour mettre le né aux vents et marées ! C’est parfois drôle et ça rappelle ce bébé à dos d’âne qui trotte vers Bethlehem.

Mais ça se passe aujourd’hui chez nous ! « Un bébé naît dans le Bus No 6 à Bienne, (TpB) juste près de l’arrêt à la station funiculaire Evilard .» Par chance une infirmière se trouvait là et elle a aidé à couper le cordon ombilical. C’est un garçon. Il aura reçu toute la  tendresse des passagers. Lui et sa maman vont bien.

Naître en route, c’est chouette ! Bienvenue petit bonhomme et continue ta route en zigzag sur notre planète commune !

DEUX

Un beau bébé naît dans un bus londonien

« Elle s'appelle Emiloju Fatima Lawal, elle a 37 ans et elle vient d'accoucher dans un bus images (8).jpglondonien. C'est une première pour la Grande-Bretagne »  (26.07 2010)

« Comprenant que la future maman commence le travail de son accouchement, la conductrice du bus, Pauline Jacobs, a arrêté son bus … s'est improvisée sage-femme pour aider sa passagère à accoucher d'un joli bébé. »


Pour saluer cette expérience exceptionnelle, la maman qui avait déjà trois autres enfants a décidé de donner à son enfant le nom de la société du bus en guise de deuxième prénom. »
Cecile Neuville [Psychologue] par SPQR / source : Europe1. Selon ats/ap

Encore un petit globetrotteur en perspective. Bienvenue !

 

TROIS

Le merveilleux souvenir de ma mémoire vive ! C’était au township de Lady Selborne à une quinzaine de kilomètres de Prétoria.

Les bus bondés d’ouvriers roulaient d’un township à l’autre sur des routes ondulantes. Un bus dodu arrive à notre Mission dotée d’une maternité et de plusieurs écoles.

Le vigoureux klaxon annonçait la venue d’un nouveau-né gisant dans la jupe de sa jeune et adorable maman !  Une cinquantaine de passagers exclusivement africains (à part lorsque Camille et moi y prenions place illégalement !) chantaient à tue-tête « Il est né le divin enfant, jouez hauts-bois résonnez musettes… » . Quelle jubilation ! J’en souris ! L’infirmière chef s’est précipitée pour accueillir à la maternité la mère et l’enfant !

petit (1).jpgLa communauté passagère du Bus tint une séance d’urgence et il fut décidé que le Bébé, avec l’accord de sa maman domestique et de son papa travaillant dans une mine, serait baptisé TTC ou tétécé ou mieux Transvaal Transport Corporation !

Qui dit mieux ? C’était je pense en l’année 1956, TTC aura aujourd’hui 54 ans !

Où qu’il se trouve, je l’embrasse !


22:46 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bébés | |  Facebook | | | |

28/07/2010

That is the Question

 Là est la question

EB8E9818-E2DD-1FF2-3C25E8531A9B80D1_1.jpg


Georges Brassens : « La Mauvaise réputation .»

http://www.frmusique.ru/texts/b/brassens_georges/mauvaisereputation.htm

 

La Bonne réputation est-elle donc liée au regard des « Bonnes gens » sur moi ?

 

Albert Nolan dans « Jésus aujourd’hui » (Cerf 2009) dit qu’il faut être prêt à « perdre sa bonne réputation pour suivre Jésus ! » Après tout, selon Saint Jean, 1, 46 : " De Nazareth, peut-il sortir quelque chose de bon ? "

 

Benoît XVI dans sa lettre à l’Eglise catholique d’Irlande dénonce « une préoccupation déplacée pour la réputation de l'Église .» (19 mars 2010)

 

Alors ? Pourquoi se cramponner à son image, laquelle cache le message de la compassion et de la Bonne Nouvelle de Jésus ? Il semble que ce pape actuel est dépassé par la réalité.

 

Malheureusement, la presse critique est peu lue et les médias sont d’une superficialité déconcertante à moins que l'État du Vatican ne brouille les pistes.

 

Exemple : « La nuit du clergé à Rome .»

http://fr.euronews.net/2010/07/24/le-vatican-choque-par-les-folles-nuits-des-pretres-gays/

Le24 juillet 2010  les médias,  TSR1 à 19h30, publiaient, vidéo à l’appui le comportement de quelques prêtres à Rome. La réaction des « responsables » ecclésiastiques est d'emblée cassante et vide de compassion.

 

La Tribune de Genève + AFP 23.07.2010 | 19:07 :

http://www.tdg.ch/depeches/monde/polemique-autour-article-vie-sexuelle-pretres-gays-rome

 

·       Les prêtres gais qui mènent une «double vie» devraient sortir du placard et quitter la prêtrise, a déclaré le diocèse de Rome vendredi.

 

·       L'Église catholique italienne réagit ainsi à un reportage d'un magazine conservateur en Italie, le Panorama.

 

·       Le diocèse de Rome affirme que ces prêtres n'auraient jamais dû recevoir l'ordination ! L'Église chassera tous ceux qui se conduisent de cette façon. Cela ternit son image.

 

·       Le communiqué insiste sur le fait que la vaste majorité des 1300 prêtres de Rome sont «des modèles de moralité pour tous» et que «personne ne retient» ceux qui ne respectent pas leurs vœux.

 

·       Interrogé par l'AFP sur cette affaire, le Vatican s'est contenté de renvoyer au communiqué du diocèse de Rome.

20100727-130152-g.jpg

 © REUTERS/Osservatore Romano

http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2010/07/2...

·       Question : est-ce que Rome est différente de l’Irlande ? Et les prêtres de Rome moins dignes de compassion que Berlusconi, patron de Panorama qui publie la nuit des prêtres « honnis de l'Église » ? Suite au coup de poing, Berlusconi est, lui, digne de la compassion du pape qui lui envoie un télégramme « de proximité » le 13 décembre 2009.

 

La vidéo montrée à la TSR 1ère était superflue et humiliante pour tous, y compris pour les téléspectateurs/trices. J’ai ressenti autour de moi quelques balbutiements choqués et malheureux et je les comprends. L’orgueil du Pouvoir humilie les « pécheurs ».

 

Que pense Jésus de cette réalité ?


 Ces hommes, sexués comme vous et moi, travaillent dans un contexte multiculturel, multiracial, et jour et nuit, ils sont être appelés, de par leur apostolat, à s’engager dans des réalités sociales pour lesquelles le séminaire les a peu  préparés. Ils peuvent être piégés en voulant aider, et piégés aussi par leur propre vulnérabilité.

 Le lendemain, ils fonctionneront selon le programme prévu pendant que le torchon brûle dans la « Press people » et que le porte-parole de l’Institution, selon son habitude, dit aux brebis galeuses, leurs frères, « de sortir du placard et qu’ils seront chassés » car ils font du mal à l’image de l'Église !!! Une Institution qui se cramponne à son image, son statut, son prestige, son pouvoir.

 Oui les enfants agressés sont des victimes de pasteurs égarés, quel que soit le rang hiérarchique, eux-mêmes figés dans un système institutionnel vide de l’Esprit de Jésus et de la Bonne Nouvelle ! « Jésus avait annoncé le royaume et c’est l'Église qui est venue » (A.L.) D’où l’insupportable souffrance qui est aussi celle de Jésus.

 

Qu’en pense Dieu ?

 

Ésaïe 44:22 « J'efface tes transgressions comme un nuage, Et tes péchés comme une nuée; Reviens à moi, Car je t'ai racheté. »

 

Qu’en pense Jésus ?

 

Luc 22 : 54-62 « Le premier pape, Pierre, a nié Jésus aux mains de ses tortionnaires. Jésus ne lui retire pas sa confiance, il ne l’excommunie pas !)

 Luc 15 : 1-32(Le prodigue au comportement fou, irresponsable est attiré comme un aimant par la compassion de son père qui attend…pour fêter. Et sous les yeux jaloux de son frère « sans péché »

La brebis perdue : Jésus abandonne toutes les autres pour aller la chercher ! Tout le contraire de l’approche  moralisante des autorités de l'Église catholique actuelle, et trop souvent de celle du passé.

 Pourtant, des choses vraiment prophétiques existent bel et bien à Rome et au-delà. La floraison des petites communautés de base survit sans bruit. A Trestavere, à Torsapienza (Rome),   et des prêtres et des chrétiens mènent une vie prophétique sans bruit, au risque de leur bonne réputation !

 Les théologiens de la libération : hommes femmes, prêtres, sœurs, artistes, des écrivains, poètes, paysans et politiciens saisissent le Kairos et le vivent sans bruit. Au risque de leur bonne réputation !

 Je connais des hommes et des femmes au comportement et à la parole prophétique chez nous et bien au-delà Au risque de leur bonne réputation !

 Combien d’entre eux/elles, sont solidaires de ceux mis à l’écart, avec Jésus, par des autorités religieuses sélectives !

 Pour tous et pour les prêtres à Rome, je souhaiterais des rencontres entre nous avec un leader peut-être, pas un administrateur. Une révision de vie en petit groupe, avec des gens de petites communautés de base sans étiquette de rang, de genre, de fonction, d’érudition théologique ou spirituelle, une atmosphère épanouissant où l’on ose être soi-même, en famille où l’on ose élever la voix !

Éventuellement, nous pourrions inviter un évêque, un pasteur(e) de passage à partager un repas avec nous en bénissant le pain et le vin.

 Des rencontres régulières mais sans contrainte de présence, des rencontres que l’on attend parce qu’on aime ça. Un thé, un café, une bière, on passe du rire et taquineries aux choses plus personnelles, et on devient conscient que quelqu’un d’invisible est au milieu de nous parce qu’il est en nous.

Peu à peu, des uns s’en vont à la maison, d’autres restent pour approfondir une réalité, partager une angoisse, se fortifier, s’embrasser et se bénir sur le chemin du retour. En famille avec Jésus.

 Je n’aurais jamais tenu le coup dans l’apartheid d’Afrique du Sud sans ces révisions de vie spontanées, parfois durant les heures de pause à midi, le plus souvent le soir jusque tard dans la nuit (trop souvent en contradiction avec la vue du couvent). Le sommeil bienfaisant nous reconstruisait pour repartir le lendemain matin.

 Ces rencontres n’étaient pas une perte de temps, c’était un vrai partage eucharistique : un partage des fruits de la terre et du travail des disciples de Jésus.

 Sans illusion : au risque de notre bonne réputation !compassion.jpg

http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2010/07/20100727-130152.html

 

15:48 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : église | |  Facebook | | | |

28/06/2010

TRES PERSONNEL!

Ce que la Coupe mondiale en Afrique du Sud cache

Trip%20to%20Blikkies%20Dorp.jpg

trip to Blikkies dorp!

Toujours j’ai espéré que la Coupe mondiale

Serait aussi un regard sur l’Afrique du Sud

En profondeur

Qu’en plus des vuvuzelas, des reporters,

Des images sur les écrans

on verrait la terre d’Afrique en profondeur


J’ai toujours espéré

Qu’on entendrait la voix des Sud africains

Noirs bruns, blancs qu’importe,

Qu’on sentirait ce cœur qui bat

cette âme comme une vague frémissante

qui nous emporte là d’où nous venons

Un UBUNTU social et politique !


Mais les jours passent, les combats de foot

S’enchaînent sur les écrans tv, sur les ondes

Comme chacun sait


J’avais espéré une rencontre humaine

avec ce beau pays dans la joie

du jeu partagé arc-en-ciel !


Mais j’ouvre mes oreilles pour entendre

et mes yeux pour voir. Quoi ?

L’Europe en lieu et place de l’Afrique

Des Européens en lieu et place d’Africains


Et la logique, par exemple :

Une remarque :

« C’est bien que le Ghana a gagné »

Bien sûr que c’est bien !

Le Ghana pouvait être là même s’il avait perdu

Comme nos Bafana et les autres !


Une autre remarque :

« Ils » ont de l’argent s’ils peuvent se payer

des tickets d’entrée dans les « superbes stades pour le match!

Bien sûr !


Beaucoup ont passé la nuit à nettoyer

minutieusement et sous surveillance

s’il vous plaît, le gazon vert velouté

né de graines d’ivraie importées !


Encore une fois, je vois que,

Lorsqu’il s’agit de la vraie Afrique du sud

Celle du ras des pâquerettes au-delà

du gazon velouté

le silence est plus judicieux

que de vaines paroles pourtant

prégnantes de vérité


Le témoignage des médias

Conquiert plus facilement les cerveaux

Que le témoignage porteur de Kairos :


La BBC, je dois le dire, ne manque jamais

de montrer, en plus du foot

e contexte, aussi bien historique qu’actuel

derrière le spectacle, le reporter est africain …

un petit signe de respect et d’authenticité !

Un petit signe de ce que « la Coupe cache !

 

« Une réalité qui en cache malheureusement une autre, car le ballon rond c’est aussi une histoire d’expulsions ou de déplacements de populations. En effet les plus pauvres font souvent les frais des opérations urbaines qui accompagnent la tenue de grands événements sportifs, tels que les JO ou les coupes du monde de football, et les organisateurs de ces événements manquent souvent d’engagement à assurer le droit au logement à ces habitants. » (d’un dossier de Thomas Chabolle http://www.radiovaticana.org/FR1/Articolo.asp?c=399678)

 

23:15 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foot | |  Facebook | | | |

08/05/2010

RIEN DE PLUS ACTUEL!

 

Rien de plus actuel !

919719.jpg

Tribune de Genève - ‎Il y a 3 heures ‎

  • Volcan | Les aéroports suisses sont actuellement peu touchés par le nuage de cendres volcaniques. Mais il se dirige vers la Suisse, selon les météorologues. ...

resized_2200_oil bird.jpgNouvelobs.com - Publié il y a 1 heure

  • Des barrages flottants ont été déployés sur 257km pour contenir la marée noire et plus d'un million de litres de produits chimiques ont été répandus

 

Un commentaire sage et approprié : celui de Fabrizio Sabelli à la RSR 1ère hier, le 7 mai !

MULTO GRAZIE!

Peu avant la mort d’Ivan Illich en 2002, Fabrizio Sabelli avait rencontré ce grand homme à Genève, et sa chronique en est la résonance !

"Notre monde avait-il dit, était en train d’atteindre le seuil au-delà duquel tout injection d’énergie et d’information dans les rouages de notre système de vie collective, allait produire inéluctablement des catastrophes. Illich appelait cela de la contre productivité structurelle. Le principe est très simple et c’est pour cette raison qu’il est largement ignoré par nos grands experts.

Au-delà d’un certain seuil, l’accroissement  du nombre d’avions qui volent allait produire l’immobilité du transport aérien.

Au-delà d’un certain seuil l’augmentation des médicaments produits génère des maladies au lieu de soigner des  malades.

Au-delà d’un certain seuil, trop d’argent qui circule produit de la pauvreté au lieu de diffuser la richesse.

Au-delà d’un certain seuil, trop de démocratie directe engendre le populisme et ensuite la dictature, et ainsi de suite.

Les gestionnaires de notre monde sont trop bêtes semble-t-il, pour comprendre l’importance d’un tel principe, c’est pourquoi, notre écosystème social qui lui, n’est pas aussi idiot que nous, et qu’on appelait autrefois nature, nous envoie des accidents, tel qu’un nuage de volcan en Europe ou une marée noire aux Etats-Unis. L’accident, c’est mon message « coco » nous dit-il. L’accident te dit que le seuil est atteint. Si tu veux survivre à une crise qui risque de devenir permanente, prépare-toi à imaginer l’inimaginable."

Avec un immense merci à la Radio SR et à Fabrizio Sabelli!

http://www.fabriziosabelli.com/radioblog/

161440965.jpg

Peace Rose née le 7 et révélée le 8 mai 1945

21:25 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sabelli | |  Facebook | | | |

27/03/2010

JESUS AUJOURD'HUI COMME HIER

 

 

tree rings.jpg

Semaine de la Passion

Saint Luc 22,14-71.23,1-56 et http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

Comme chaque année, ce que rapporte Luc sera lu dans les églises demain. Le message éclaire le vécu des "gens de tous les jours".

 

Je me souviens qu'en 1999 à Botshabelo, Afrique du Sud, nous avions dramatisé ce récit et, Seigneur, que c'était vivant et actuel! Les horreurs de l'apartheid se confondaient avec le drame qu'a vécu Jésus. J'y repense ce soir.

 

  • Le repas

     

Jésus pressentait, comme Oscar Romero il y a trente ans au El Salvador, que le système voulait se débarrasser de lui une fois pour toutes! Il eut l'idée d'inviter ses amis au repas pascal et leur offrit du pain et du vin. Jésus était triste et ses paroles en témoignent. Il rompit le pain, il leur versa le vin dans des bols et ils mangèrent ensemble. Jésus pensait à l'avenir et désirait que ces apôtres frustres ne l'oublient pas. Qu'il partage entre eux la nourriture. Car sans nourriture partagée, il n'y a pas de vie.

 

  • Les apôtres se chamaillaient

 

Lequel d'entre eux, à leur avis, était le plus grand? Qui serait le patron, le chef?

J'entends Jésus dire:

«
Mais il leur dit : « Le plus grand d'entre vous doit prendre la place du plus jeune, et celui qui commande, la place de celui qui sert. » Voilà le type de hiérarchie qu'il a voulu pour son mouvement dans la société et Il le dit clairement! Il explique: « Quel est en effet le plus grand : celui qui est à table, ou celui qui sert ? N'est-ce pas celui qui est à table ? Eh bien moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert...et je prie pour vous! » Mais ce premier pape marié et père sans doute d'une grande famille hausse la voix et dit

« Seigneur, avec toi, je suis prêt à aller en prison et à la mort. » Mais Jésus avait vécu avec ces hommes et Il les aimait tels qu'ils étaient, des faibles et des trouillards. Il dit à Pierre: « Le coq ne chantera pas aujourd'hui avant que, par trois fois, tu aies affirmé que tu ne me connais pas... » Jésus avait peur et leur conseilla de prendre conscience du sérieux du moment présent!

 

Jésus est angoissé

 

Jésus quitte la table et s'en va au jardin des Oliviers. Il ne leur dit même pas d'aller avec Lui mais ils le suivent. Jésus cherche un arbre, un Olivier au pied duquel il s'assied. Il pleure, il sanglote, il est angoissé comme les condamnés à mort aux Texas.

 

Les apôtres ne savaient pas trop ce qui se passait, la nuit avait été longue et ils s'endormirent pendant que Jésus gémissait et priait comme chacun de nous, parfois, quand nous sommes seuls, au fond de quelque trou et que l'espérance nous abandonne!

 

Mais il se reprend, il faut aller jusqu'au bout même dans une sueur de sang! Le courage lui revient, mais ses amis dorment lourdement et il les somme de se mettre debout! Les policiers armés arrivent et un des siens montre Jésus du doigt. J'imagine le choc de Jésus et son regard sans reproche mais immensément déçu! Pierre sort son épée et coupe l'oreille d'un policier. Pierre avait donc visé la tête! Il n'y a pas d'échauffourée, Jésus touche l'oreille blessée, il l'a guérit et demande la paix! Le policier blessé était le serviteur du « Grand Prêtre »!

 

  • Les chefs des prêtres, officiers de la garde du Temple et anciens sont donc face à Jésus.

Deux mondes: L'institution et ses fonctionnaires armées d'épées et de bâtons face au fils du charpentier de Nazareth qu'ils craignent et haïssent! Jésus leur dit: « On s'est quand même rencontré au Temple? Vous avez oublié? Mais je sens que « c'est la domination des ténèbres » (comme Steve Biko à le 12 septembre 1977 à Prétoria).

 

  • Le coq chante

 

Les apôtres suivent de loin et le pauvre Pierre entre même au Prétoire où Jésus subissait la torture type Abou Ghraib. Des gens reconnaissent Pierre, et lui les assure par trois fois qu'il « ne connaît pas cet homme ». Pire: il leur dit : « Je ne vois pas ce vous voulez dire... » Ce langage étrange se retrouve quasiment dans certaines déclarations de l'Osservatore Romano ces temps-ci. D'accusations, de contre-accusations. Non, nous ne sommes pas meilleurs aujourd'hui que ces premiers apôtres! Le coq a de quoi chanter au cours de l'Histoire de l'Église institution. Aujourd'hui: ça tombe à pic!

 

  • Le Fils de Dieu?

  • Le Roi des Juifs?

 

La première question vient du Chef des Prêtres, et la deuxième est posée par Pilate:

 

La réponse de Jésus est: « C'est vous qui le dites ».

Pour les Prêtres, ça suffit à exécuter Jésus alors que Pilate essayait d'y voir plus clair. Mais lui aussi avait peur et renvoie Jésus qui le renvoie à Hérode ce renard. Devant ce renard, Jésus se tait. Il est renvoyé à Pilate qui aura le dernier mot. Un dernier essai au crédit du païen romain: « Je le ferai châtier et je le relâcherai. » C'est la clameur: Tollé! » Pilate marchande leur en proposant de choisir entre le plus dangereux des criminels Barabbas, dit-on, et Jésus. Leur choix est immédiat. L'autorité politique « livre le Nazaréen au bon plaisir des autorités religieuses ».

 

  • Exécuté pour avoir dit la vérité!

 

Ses apôtres fuirent. Seules, les femmes restèrent auprès de lui! Cette histoire est vraiment très actuelle, mondialisée. Je me demande parfois où je me situe dans notre contexte postmoderne face à ce défi de la vérité?

22:36 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jésus | |  Facebook | | | |

25/03/2010

REFLEXION

 

Jésus avait annoncé le royaume...

 

Avis: si vous le souhaitez, vous trouverez les notes du 9 au 14 mars 2009, dans ce même blog, sur : « l'Église que les gens veulent. »

grain blé.jpg

Réflexion sur l'actualité ecclésiastique récente:

De retour en Suisse après des dizaines d'années dans différents pays de l'Afrique australe, mais principalement en Afrique du Sud, j'ai été très étonnée de voir l'attention que la Télévision portait à l'État du Vatican, au Pape, à l'Église catholique en général. L'Église catholique appréciait, je pense, les services que lui rendaient ces nombreux médias. J'ai été très surprise de voir la quasi absence des Églises réformées, des Synagogues, des Mosquées dans ces mêmes médias. Pourquoi?

Des cérémonies en eurovision, des voyages du pape, des Journées mondiales des jeunes: tout cela prenait des heures de télévision. Je me souviens du Pape et de Bush ensemble et j'en ai eu la nausée. Il fut accueilli avec les honneurs militaires à la Maison Blanche en avril 2008. Il y avait la guerre en Irak, il y avait Guantanamo...

 

C'est vrai qu'en Afrique, les médias étaient souvent le « bouche à oreille , le bush radio et le drum beat ». Ce moyen de communication ne mentait pas. Pour nous , le Vatican, ses pompes, ses soldats, le pape, ces immenses édifices étaient à une distance rassurante. Seulement des avertissements au sujet de la théologie de la Libération. L'Église catholique était membre du Conseil œcuménique en Afrique du Sud (alors qu'elle ne l'est pas à Genève!) Face aux médias sud-africains, il y avait une espèce d'égalité de traitement concernant ces dénominations chrétiennes, les juifs, les musulmans, les hindous, et les innombrables Églises indépendantes africaines!

 

Ceci explique peut-être le choc que j'ai ressenti, de retour en Suisse, en voyant l'Église catholique occuper l'écran TV alors que que les autres dénominations chrétiennes restaient plutôt dans l'ombre. C'est injuste me semble-t-il. En plus, je réalisais l'influence de ces « shows » sur la mentalité catholique et j'étais de plus en plus perplexe. Influence positive et/ou négative sur les gens ordinaires que je rencontrais dans le domaine de l'asile et des mouvements anti- apartheid.

Peu à peu j'ai ressenti la proximité de ce pouvoir romain et vaticanais médiatisé comme une chape de plomb qui vous étouffe. Tout le contraire d'un souffle de vie nouvelle, d'une source d'énergie et surtout du sens de Jésus ressuscité dans notre réalité, Où était le rapport entre Jésus de Nazareth, l'Évangile et cette lourde Institution qui paraissait figée en elle-même. Autour de moi, une espèce de loyauté servile et non négociable. Une loyauté critique et responsable paraissait étrangère, coupable!

 

  • Dans ma réflexion de ce soir, je me dis qu'on ne peut guère s'étonner que ces mêmes médias gardent l'intérêt pour l'institution dans sa réalité actuelle. Cela leur est même reproché! Sans réaliser que, du point de mire qu' était le Vatican, il se découvre dans sa pauvreté, son ambiguïté systémique au grand jour! Le regard des spectateurs change avec la forme et le contenu.

     

  • Les mécanismes de défense se mettent alors en marche: démentis, mises au point retardées, demandes de pardon, contradictions, accusations de mauvaise foi y compris. L'atmosphère est confuse au regard lucide. C'est difficile d'y voir clair.

 

Il n'y a aucune satisfaction à écrire une réflexion comme celle-ci. C'est plutôt la résonance de nombreuses personnes proches et lointaines. Leur désarroi, leurs repères qui s'effilochent et Jésus qui semble absent. Pourquoi? Un vide que Pâques réussira peut-être à combler. Je ne sais pas. Peut-être que l'Église catholique est en train de vivre une saine purification, peut-être que le fonctionnement du système, comme une grosse pierre devant le tombeau où Jésus est enfermé dit-on le samedi Saint, cette grosse pierre sera roulée, et la Vérité surgira de ce trou, une source d'énergie, de lumière, nous nous remettrons debout, sur le chemin qui continue. Pour rendre actuelle et concrète: la Pâques!

 

ico061.jpg

« Sur ce bas-relief de la cathédrale de Paris, on peut voir une iconographie courante au Moyen-Age, Job sur son tas de fumier, dans le dénuement le plus total, mais tout de même entouré de quatre amis demeurés fidèles »

 

22:59 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pape | |  Facebook | | | |

19/03/2010

A VUE d'ESPRIT RSR 1ère

 

 

09sistersA_xl.jpg

« Une étude de l’université d’Harvard indique que plus de 44 000 Américains meurent chaque année faute d’assurance maladie. C’est dire si la reforme du système de santé américain est urgente. »

 

Les Sœurs s'engagent:

En solidarité avec nos consœurs  aux États-Unis

 

Les quelques minutes de « Juste ciel », à la RSR ce matin étaient un signe d’espérance, de courage de la part de milliers de Sœurs américaines qui s’engagent publiquement en faveur de la Réforme du système de santé aux USA. Plus de 30 millions d’américains ne sont pas couvert par une assurance santé, ils sont les plus pauvres. Le but d’Obama est d’étendre l’assurance santé à tous les Américains.  Écoutez :

http://www.rsr.ch/podcast/la-1ere/juste-ciel#juste-ciel

Les républicains, et d’autres aussi invoquent les coûts ! L'Église catholique avait les  républicains pour le motif, disent les évêques appuyés par Rome, que cette « couverture santé serait accessible aux femmes lors d’un avortement ». En fait:

"La Chambre des représentants, (samedi 7 novembre 2009), a adopté un amendement qui interdit la couverture de l'avortement dans les programmes gérés par le gouvernement, sauf en cas de viol, d'inceste ou si la vie de la mère est menacée."(Sources : Washington Post, Maison Blanche, mise en ligne Alexis Yapnine, Santé log, le 8 novembre 2009)" (paragraphe ajouté après la publication de la note ce matin).

L’incroyable hypocrisie de personnes aveuglées par ce qui touche les femmes et qui couvrent les abus sexuels sur des enfants innocents conduisant ces derniers parfois au suicide ! C'est effarant!

De nombreuses congrégations de Sœurs, comprenant environs 59 000 membres, ont envoyé une lettre ouverte aux membres du Congrès les encourageant à accepter la Réforme de santé proposée par le Président américain. En solidarité avec les pauvres, les malades, les vieillards.

Mais les autorités ecclésiastiques s’en mêlent, exigent que l’aide au « ivg » (interruption volontaire de grossesse) soit rayée avant l'acceptation de la Réforme!  Ce qui renforce les Républicains !

Les Sœurs travaillant sur le terrain en savent plus long que les moralisateurs au sujet de la souffrance des femmes enceintes, mises dans cet état par des hommes ! Elles voient les cancéreux qui ne peuvent être soignés faute d'être couverts par une assurance maladie! Elles les voent agoniser, mourir! Donc elles plaident auprès des autorités pour une Reforme juste et humaine. Obama l'a toujours voulu.

Les supérieures majeures des Congrégations USA (donc des administratrices loins de la réalités des pauvres) se rangent, par soumission, à la hiérarchie. Avec les évêques de cette hiérarchie, elles condamnent "la lettre ouverte des Sœurs" taxées dès lors de « dissidentes ». Ces travailleuses sociales, infirmières qui s’efforcent de soigner, de soulager, de guérir les malades comme Jésus l'a fait. Un gaspillage d'énergie de plus! C’est une division inutile de plus :

http://www.americatho.org/

Michée 7 : 6 « Chacun a pour ennemis les gens de sa maison »

http://ncronline.org/blogs/ncr-today/thousands-catholic-sisters-support-health-care-reform

Voir aussi des centaines d’organisations nationales qui s’engagent pour un meilleur système de santé :

http://www.fcnl.org/issues/item.php?item_id=3853&issue_id=150

pouvoir.pngNous attendons l’issue de ce vote. 55% sont contre la réforme et 45 % pour la réforme. Le besoin des malades l’emportera-t-il sur l’égoïsme des bien-portants ? L’engagement et la prière des Sœurs et de la population serviront-ils à humaniser les cœurs ?

Ce billet est ma manière d'être en pensée et en prière avec elles.

 

17:56 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : soeurs | |  Facebook | | | |

05/10/2009

TCHEQUIE suite

 

Il faut être conséquent

Wenceslas un roi et canonisé et Hus, martyr brûlé vif par les autorité de l'église catholique et pas canonisé. Benît xvi met en exergue officiellement le Roi canonisé. Qu'en pense le peuple tchèque?

gen06.jpg

La fête nationale le 27 septembre, célèbre Saint Wenceslas, roi, et elle est précédée de la fête également nationale le 6 juillet de Jan Hus.

La Grande Moravie, un empire, introduisit le christianisme et le « Bon roi Wenceslas » (il était en fait un duc) en fit la religion d'État vers 930.

Genadendal

C’est à Johannesburg que j’ai appris à connaître ce GoodKing Wenceslas, alors que la foule bigarrée chantait les Christmas carols. Mais écoutez et chantez si le cœur vous en dit : http://www.hymntime.com/tch/htm/g/o/o/goodking.htm

 

Transférée à Cape Town, Searle Street, district Six, le collège Zonnebloom de l’Eglise Morave était à quelque cent mètres de la petite maison communautaire où j’habitais. Je me suis trouvé engagée avec eux dans une même lutte anti-apartheid. J’ai été frappée par leur engagement qui leur a valu de gros soucis ! Nous avions un projet commun pour un avenir commun.

 

En 1980, rappelée en Suisse, je m’engage dans les groupes anti-apartheid chez nous. Et voilà qu’à une rencontre, à Berne, apparaissent les anciens voisins de Zonnebloom ! La lutte anti-apartheid en Suisse rassemblait des « militants » disait-on - un mot que nous n’aimions pas en Afrique du sud. De plus, il y avait les questions : qui était qui ?, ce qui nous paraissait aberrant. Pire, l’analyse socio économique n’était pas objective, selon l’appartenance à des partis, des Eglises, des ONGs mêmes,  d’idéologies différentes, mais dont le style de vie était typiquement petit bourgeois !

C’est donc avec Anne, Henning et d’autres membres de l’Eglise morave qu’on se trouvait à longueur d’ondes. Grâce à eux nous avions des contacts avec les mouvements anti-apartheid en Afrique du sud et au niveau international. Notre point de rencontre était à Montmirail, commune de Thielle. http://www.surface.ch/ne/neuchatel/thielle-wavre/default....

 

J’ai alors cherché à en savoir plus sur l’Eglise morave et j’ai découvert ses racines :

« Aux abords de la ville de Constance, on montre un grand bloc de granit couvert de lierre et entouré d'une grille monumentale. La pierre porte deux inscriptions, rappelant l'une, le nom de Jean Hus, l'autre, celui de Jérôme de Prague, brûlés vifs, le premier le 6 juillet de l'année 1415 et le second le 30 mai de l'année 1416. C'est des cendres de ces bûchers que naquit l'Eglise de l'Unité, mère de l'Eglise morave d'aujourd'hui .» Ce prêtre, moine catholique, Jan Hus, qui fut étudiant à l'université Charles à la fin des années 1380, appela à la réforme de l'Église. Accusé d'hérésie et exécuté. http://www.regard.eu.org/Livres.4/Eglise.unite.freres.Mor...

On n’en avait jamais parlé. Ce fut un choc. La dernière visite officielle du chef du Vatican, Benoît XVI en Tchéquie a motivé ma réflexion, il y a quelques jours, ainsi que la présente.

J’ai trouvé ceci :

"Hus représente une figure mémorable pour de nombreuses raisons. Mais, c'est avant tout son courage moral face à l'adversité et à la mort qui a fait de lui une figure d'une importance particulière pour le peuple tchèque, lui aussi durement éprouvé au cours des siècles. Aujourd'hui, à la veille du grand Jubilé, je ressens le devoir d'exprimer mon profond regret pour la mort cruelle infligée à Jan Hus et pour la blessure qui suivit, source de conflits et de divisions, qui s'ouvrit si profondément dans l'esprit et dans le cœur du peuple Bohême. (Jean-Paul II audience du 17 décembre 1999)

 

Cependant, cette visite papale fin septembre 2009 a jeté le froid sur l’espoir éveillé par l’approche de Jean-Paul II dix ans plus tôt ! (voir aussi http://ncronline.org/blogs/ncr-today/pope-has-become-italian-s...)

Il fallait le dire, car la majorité du peuple en est conscient.

Y compris bien sûr, les membres de l’Eglise morave en Tchéquie et à travers le monde, qui espéraient peut-être, un signe d'amitié, suite à son prédécesseur!

Triste message d'amour universel!!!

 

Concernant les Frères moraves, descendants du partyr Jan Hus:

Prenons un exemple positif pourtant : Genadendal ou la Vallée de la Grâce.

Là se trouve le Centre de l’Eglise morave en Afrique du Sud :

Nelson Mandela n’oublie pas celles et ceux qui, avec lui, ont lutté pour une nouvelle nation ! Les Moraves avaient souffert du colonialisme et du système d’apartheid à cause de leur éducation et de leur engagement surtout parmi les métis. Ils ont été solidaires du prisonnier de Robben Island jusqu’au bout !

 

Mandela est humain et noble : en février 1995, il annonce que le nom de la résidence officielle du président de l’Afrique du Sud serait "Genadendal" et, le 10 octobre, il se rend à Genadendal en visite officielle dans un « settlement » comptant environ 3500 habitants la plupart métis. Regardez plutôt : http://www.youtube.com/watch?v=a3WGmkfJpOA&NR=1

 

Nous sommes heureux avec les Frères et Sœurs moraves de cette marque de gratitude officielle de notre Madiba.

 

Actuellement les anciens amis de et à Montmirail, l’évêque morave, Henning Schlimm et son épouse Anne ont maintenant une retraite active en Allemagne. Nous restons en contact dans l’affection que nous portons à cette nation australe dans ses efforts de reconstruction extrêmement difficiles.

 

Une nouvelle communauté s’est installée à Montmirail en 1988 :  « Don Camillo ». En savoir plus sur la Communauté Don Camillo :

· http://www.doncamillo.ch/dc/main/main.php?lng=f&site=....

· http://www.doncamillo.ch/dc/downloads/konzept_perspective_f.pdf

 

Je tenais à partager cette expérience de solidarité avec les descendants de Jan Hus qui luttent pour un monde plus juste en Europe, en Afrique, et ailleurs.

 

10:50 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tchéquie | |  Facebook | | | |

22/06/2009

L'actualité et Jésus au Temple

 


foin.jpg

Premier jour de l'été dans l'hémisphère nord. La saison sera belle et ensoleillée, l'herbe fauchée, séchée, toute parfumée elle est récoltée; les moissons, les épis dorés, les grains de blé par millions, chacun ayant son identité unique, et tous ensemble destinés à notre pain quotidien grâce au labeur des hommes et des femmes pour VIVRE. D'autres grains, destinés à la semence pour la saison prochaine. Est-ce que la plus sainte créature au monde pourrait prier si elle mourait de faim?

 

C'est l'été. On pense aux vacances, chez soi ou ailleurs et Oh! je rêve de vacances au grand large! Beaucoup n'auront que le rêve pour toute réalité: les chômeurs par exemple, les prisonniers, tant d'autres, aussi les réfugiés, les prisonniers! Pour nous tous, la roue tourne qu'on le veuille ou pas. Les humains franchissent les saisons: la saison des berceaux et celle des cercueils ou des fosses communes. La mi-saison, c'est la Traversée ou c'est l'Ascension selon que l'on a une âme lacustre ou montagnarde! Et que l'on aspire à l'infiniment lointain ou à l'infiniment haut, quoi qu'il en soit, le cheminement conduit à l'origine. Jésus n'a-il pas dit qu'Il est le Chemin? L'arrivée importe peu puisque l'origine est déjà dans le chemin. La soif de bonheur (bliss) nous habite: le bébé au sein de sa maman en fait l'expérience, et les gamins-gamines en dévorant leurs tartines en font l'expérience, les amants unis par leur désir en font l'expérience. Et les chômeurs, les demandeurs d'asile, les prisonniers, les exploités, ont-ils chez nous des instants de vrai bonheur?

 

  1. Les politiciens à la chasse au siège Couchepin « qui nous cassent les pieds » (sic) avec leurs calculs de bas niveau, leurs intérêts linguistiques sottement affichés, tel un cocorico... creusant des fossés là où des ponts se construisent patiemment! Leur incapacité, dirait-on, d'entreprendre l'étude urgente de notre problème commun, de ses causes réelles, au niveau national, c'est-à-dire: le contenu de ce département si difficile de l'Intérieur, et qui nous concerne directement! Perçoivent-ils l'attente du peuple, pas pour du fric accumulé, mais pour ces petits moments de vie honnête et saine qui ne sont que l'actualisation de notre foi en l'homme, sinon en Dieu!

 

Dieu? Jésus annonce sa Bonne Nouvelle. Pour aujourd'hui, pour nous les humains: bon et nouveau.

 

eglise_vitraux230.jpg

Voyons samedi le 20 juin: c'était, selon Luc ( 2,41-51), Jésus à douze ans, qui part vers Jérusalem pour la Pâques avec ses parents et les gens de la région . L'adolescent fugue. A douze ans, et pour un garçon, c'est normal, même si l'on sera par la suite appelé « Fils de l'Homme ». Son père et sa mère affolés le cherchent trois jours durant et le trouvent dans le cercle des « Docteurs de la Loi ». Les mêmes qui allaient lui en vouloir à mort dans une dizaine d'années! L'enfant les écoute mais ne dit pas « amen » à tout! Il discute, questionne, oui, il ébat. Dans la société de l'époque où les enfants (comme les femmes) ne comptaient pas (Jesus Today, A.Nolan) on imagine la scène, la stupéfaction des pauvres parents face à tous!

 

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

 

J'imagine Jonas en 2009, un adolescent aux cheveux bouclés, aux joues rouge vermeil, aux yeux clairs d'un chevrier de Monbovon, ses parents sont des ouvriers charpentiers, des bergers, des laitiers... Tous vont à Rome après Pâques, avec les « servants de Messe », accompagnés des parents (en plus de cadres paroissiaux). Jérusalem versus Rome, le Temple versus la Basilique saint Pierre et le Vatican. Après quelques heures, Jonas a disparu.  Pas difficile pour un garçon de suivre sa route à lui! Il déambule, met les pieds dans une salle, là, où se tient un colloque de la Curie Romaine (Docteurs de la Loi, Canonistes etc). Nul ne remarque l'enfant jusqu'au moment où la voix la qui mue pose une question! Après tout, Jonas a fait sa première communion, il sert même la messe à Bulle parfois! J'imagine les questions et vous? « Si Jésus est au ciel, Il sert à quoi sur la terre ? » Encore: « Jésus a nourrit 5000 personnes qui n'avaient rien à manger... tout d'un coup, on trouve 12 grands paniers pour mettre les restes, y venaient d'où ces paniers, monsieur l'exégète ? » Bien sûr, Jonas et Jésus... Jonas dûment baptisé, Jésus, 12 ans, il n'a pas encore été au Jourdain! (Bon! J'ai oublié les gardes suisses et les systèmes de sécurité, mais Notre Seigneur, Lui, n'a jamais vécu dans un état et un palais pontifical. Souvent il n'avait pas où reposer sa tête. Il l'a dit. On pourrait continuer la "méditation" mais il se fait tard! J'aimerais qu'on actualise ainsi la Bonne Nouvelle, afin qu'advienne le royaume,  chacun dans sa réalité.Je dois m'arrêter mais je regrette parfois de n'avoir pas été sur le même banc d'école que Jésus, lui pour apprendre la Torah, le Talmud et moi, le Catéchisme. Heureusement que « notre Père » nous a comblé du don du questionnement.

 

08:48 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

07/06/2009

HOME

 

1177552505_first_test3_640.jpg

Home :

Ce matin j’ai regardé HOME : http://www.home-2009.com/fr/index.html entièrement. Les images et le commentaire parlé sont clairs. Nous sommes confrontés à une évidence dont nous sommes conscients. Notre « maison » et la « maisonnée » sont en voie de disparition. HOME nous aide à être conscients que nous sommes conscients d’être au bord du gouffre et du chaos. Mais il y a une « conscience de soi sans objet particulier, nous sommes « consciousness » selon Albert dans «Jesus Today », (page 42-43). YANN ARTHUS-BERTRAND dit: « Nous sommes au pied du mur, il est trop tard pour être pessimiste ». Que veut-il dire ? Qu’il faut croire ce que HOME nous montre comme une évidence dont nous sommes déjà depuis longtemps conscients. Mais Albert mentionnerait sa foi en la vie enfouie au cœur même des systèmes, donc des système planétaires ! « Self-organizing systems ». Les systèmes ne sont pas des machines, ils peuvent être « self-regulating » auto régulés. Nous savons que nous sommes au bord du gouffre, du chaos et soudainement, un imprévisible attracteur étrange (« stange attractor » ) émerge, qui réarrange le chaos en un ordre nouveau. http://www.matierevolution.fr/spip.php?article706 La science n’a pas fini de nous faire découvrir des choses, dit Albert ! Le mystère s’approfondit. Voilà. Et j’y crois comme (peut-être autrement) je crois à ce que HOME montre et dit. Mais je crois à «l’âme des systèmes » et, pardonnez-moi, j’ai confiance au Créateur des systèmes qui leur permet soit d’évoluer, ou de muter - imprévisiblement - en un ordre nouveau ! Je partage une expérience qui peut paraître bien loin du message de HOME, c’est l’Afrique du Sud. Dans les années 1940, nous étions dans une espèce de vide directionnel. Dès 1940 et jusque dans les années 1970, le système devenait cassant, solution finale, mortel et chaotique en même temps. En 1977, Pik Botha ministre des affaires étrangères avait dit qu’ils (les blancs) choisiraient plutôt Massada que le principe du suffrage universel (one man one vote). Massada et la mort des zélotes extrémistes est raconté :

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=730502&ID_dossier=47

En 1979, le premier ministre Pieter Wilhelm Botha dit : "Adapt or perish !" « Adapte ou péris ! » ! Mais c’est Frederik de Klerk qui permit à l’étrange attracteur d’émerger en se retirant humblement, et en dialoguant avec les prétendus terroristes: Mandela! Ma comparaison peut être bancale ! Je ne crois pas. J’étais en 1993 à Johannesburg, au bord du chaos. Il y avait un vide en surface. Mes amis m’ont dit : « On y va quand même l’année prochaine, on a rien à perdre ! ce qui signifiait « Il est trop tard pour être pessimiste ! » Avec le miracle que l’on sait ! « Premières élections multiraciales en Afrique du Sud, 27 avril 1994 ». Dans une Paix fragile, c’est vrai. Mais la Paix.

 

22:51 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : home | |  Facebook | | | |

20/03/2009

VIVE LE PRINTEMPS!

soldanelle_des_alpes2c_neige2c_soldanella_alpina.jpg

Vive le printemps

C’est dans l’air. Le corps, l’esprit, l’âme comme les soldanelles des alpes percent les restent de neige et s’offrent à la lumière, au soleil, à l’air pur, oui l’air purifié par le gèle, la neige, l’hiver sans fin…qui s’en va !

Les oiseaux sifflotent tôt le matin, je leur réponds bien sûr, le coucou parfois cherche un nid, les hirondelles reviendront peut-être. Les fleurs jaillissent de partout, belles, innocentes, elles s’offrent à nous et nous contemplent et attendent qu’on s’ouvre au dialogue de la beauté, comme les oiseaux, les insectes. D’où vient cette vie toujours nouvelle, vigoureuse qui nous pousse à aimer, à se montrer qu’on s’aime ! Qui nous pousse à chanter des chants toujours nouveaux ! Tristesses et joies, tout est vie nouvelle. La Création m’oblige à aimer totalement le Créateur, un Créateur qui m’associe à sa créativité dans une liberté totale de ma fantaisie, de mon imagination…

http://www.wat.tv/video/printemps-romance-emile-lelouch-1910r_14wzg_.html

Cliquez et, si vous avez le temps et si vous avez envie, écoutez quelques notes de « Rêve d’Amour »…c’est un avant-goût de cette chose que nous désirons depuis avant notre naissance : le Bonheur et la Liberté

 

20:40 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |