20/12/2014

DOGMA

Francis, Dogma_0.jpg

Une pincée d’humour prolonge notre vie. Du moins c’est ce que je ressens et je me prends a penser que Jésus croit en moi. Et qu'Il désire de temps en temps, me faire sourire ! C’est important et c’est comme un soleil qui fait pousser les innombrables graines enfouies tout au fond du cœur.

 Le Pape François a une bonne dose d’humour et je suis heureuse de penser que notre adorable créateur peut lui fait confiance. Quelle chance ? Comment comprendre ?

 Connaissez-vous « The National Catholic Reporter ». Je le reçois par mail quasi chaque jour. Il contient une rubrique de « Cartoons » et, vraiment, j’y trouve le vécu du Vatican avec un sourire. Par exemple lorsqu’il s’agit du chien du Pape et de son entourage.

 François prie Frère Léo, son conseiller franciscain, d’attribuer un nom « bien » pour pour son chien et regardez bien l'image plus haut...

  C’est très probable que chacun de nous maîtrise quelques mots, quelques phrases d’anglais, je ne traduirai donc pas… à moins que vous ne me le demandiez, chers compagnons de route.

15:47 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

03/03/2014

Carnaval: c'est pour rire

13058413-portrait-of-a-funny-black-clown.jpg

 

Un frère est-il dans l’affliction? Ne l’évitez pas. Visitez-le. Souffrez avec lui. Il y a un temps pour pleurer et un temps pour rire dit la Parole de Dieu (Ecclésiastes 3:4).

  « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent…  Ceci ne concerne pas seulement certains d’entre nous, mais tous sont concernés. Si donc il arrive pour un frère un temps pour pleurer, ne soyons pas indifférents, mais souffrons avec lui. Et par contre, si c’est un temps pour rire et se réjouir, ne soyons pas jaloux mais réjouissons-nous avec lui.  (Saint Paul 12 :15) »

 Ainsi à Maria vom Berg (canton de Zoug pardi!): ceux qui pensent que les sœurs sont des femmes tristes se trompent et si vous étiez à Maria vom Berg aujourd’hui, jour de carnaval, vous auriez ri avec nous. Avec moi. Rire du bonheur d'être ensemble et de partager nos talents et nos bêtises!

 L’ambiance d’abord : Il y a un temps pour rire dit le sage. Tant mieux. Le rire au-delà du sourire et l’ambiance vire au bleu ciel parfumé ! Les costumes, perruques, masques, cortèges, farces, musiques, danses et plein des rigolades en cascades ! Des blagues du « passé dépassé », une pincée de satire élégante, un peu comme Pierrot le clown, il reçoit un coup de pied au c…l tourbillonne et retombe sur ses pattes, vainqueur et souriant…

 Est-ce que ce n’est pas un peu cela, la vie ? Des larmes qui virent au rire, ayant arrosé les fleurs … rire de soi, rire de nous, rire des autres … savoir faire les guignols avec les guignols, et savoir balayer les rues avec les balayeurs ? Savoir accueillir les pauvres à la portes des pauvres et frapper à la porte des pauvres chez les riches ?

 Autant de pirouettes, de petits coups d’ailes pour épousseter les fronts religieusement fatigués d’efforts vertueux et faire tomber les écailles de leurs yeux fatigués.

 A Carnaval on se paye le plaisir de quelques extravagances ! Allez savoir quoi ! A Bulle par exemple lachez-moi ce taureau près de la gare ! Ne voyez-vous pas qu’il terrorise les nouveaux venus ? Ôtez-le de son socle et mettez-y un petit oiseau qui gazouille de bonheur !

images.jpgC’est carnaval et que ton sourire accueille le « pierrot » qui te vaut bien en sagesse et en savoir ! Et que ton sourire ne soit pas un sourire de stewardesse de swissair comme avertit François le pape ! Mais un petit rayon de soleil au-delà des carnavals…2014 !

 Si Jésus a pleuré, il était capable de rire.  Il était aussi capable de rire des larmes de joie car il se sait aimé.

21:45 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

23/09/2013

C'est lundi

enfant.gif

et j'essaie de voir si le blog fonctionne encore

16:55 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

15/05/2009

ERREUR GROSSIERE

 

La blogosphère, joue un rôle de socialisation, de création de réseaux de solidarité, d'amitié. De partage d'idées, d'images; parfois dans la confrontation constructive. Cela peut approfondir, élargir l'horizon des journaux sans prétendre éduquer mais simplement mais modestement échanger. Ma consoeur et moi, discutions de cela dans un voyage aller-retour à Lausanne que j'aime tant pour son lac et ses gens!

lac_leman.jpg

Voici (pardonnez-moi si je répète parfois) l'adresse d'un site que j'apprécie beaucoup:

http://ed.savajol.free.fr. Avec l'aimable permission de Edmond Savajol qui m'envoie au jourd'hui cette petite histoire qui peut en dire long si on la médite avec un peu de « lâcher-prise » et de bonne humeur:

 

Erreur grossière

Un jeune novice arrive au monastère. La tâche qui lui est assignée est d'aider les autres moines copistes à recopier les anciens canons et règles de l'église. Il remarque que ces moines effectuent leur travail à partir de copies et non des manuscrits originaux.
Il va voir le Père abbé, lui faisant remarquer que si
quelqu'un a fait une petite erreur dans la première copie, elle va se propager dans toutes les copies ultérieures.

Le Père abbé lui répond :
- "Cela fait des siècles que nous procédons ainsi,
que nous copions à partir de la copie précédente, mais ta remarque est très pertinente, mon fils. Aussi j'irai vérifier moi-même les originaux dès demain."

Le lendemain matin, le Père abbé descend dans les
profondeurs du sous-sol du monastère, dans une cave voûtée où sont précieusement conservés les manuscrits et parchemins originaux.
Cela fait des siècles que personne n'y a mis les pieds
et que les scellés des coffres sont intacts. Il y passe la journée toute entière, puis la soirée, puis la nuit, sans donner signe de vie.
Les heures passent et l'inquiétude grandit. À tel
point que le jeune novice se décide à aller voir ce qui se passe. Il descend et trouve le Père abbé complètement hagard, les vêtements déchirés, le front ensanglanté, se cognant sans relâche la tête contre le mur de pierres vénérables.

Le jeune moine se précipite et demande :
- "Père abbé, que se passe-t-il donc ?"
- "Aaahh...les cons!!!!...Quels CONS !!!!...Mais quels CONS !!!!... C'était voeux de charité... et pas de chasteté ! " »

Merci Edmond!

14:51 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : erreur | |  Facebook | | | |