31/07/2013

1er Août 2013

La Patrie

 

pp_abz_foto_2013_index.jpg

A Indwe, Afrique du Sud, une douzaine de jeunes métis et moi parlions de « Chez Nous » dans le coin le plus insalubre et le plus éloigné du village Boer-Indwe. Rejetés par les Noirs, méprisés par les Blancs, les Métis ou « die Bruinmense » ou « die Kleurlinge ». Ils parlaient l'Afrikaans (pour comprendre les ordres des patrons blancs) et n'avaient pas d'autre langage.

 Nous avons dit le mot : Paradys... wat is dit ?

 Ag tog, dis net 'n klein stukkie groen gras om daarop te sit...

Un p'tit coin d'herbe verte... un p'tit coin d'paradis.

 Telle était la patrie dans l'imaginaire des adorables misérables fripouilles sans autre lieu pour dormir que la zone des égoûts des Blancs.

 'n Stukkie groen gras! C'est la patrie.

 Le Clos-du-Doubs, c'est la terre jurassienne, helvétique, c'est notre patrie. Notre Paradis.

 Demain, le 1er août 2013, on se sent, on se sait suisse et fier de l'être, même lorsque notre président de la confédération dit ce soir au téléjournal: “Nous sommes un peuple modeste!” En toute simplicité! Je ne lui donne pas tort.

images.jpg

 Le patriotisme grandit en nous, petits helvètes aux taches de rousseur égayant nos frimousses sous l'ombre de nos tignasses rousses, nous poussons comme l'herbe drue de nos pâturages au rythme des années d'école, au rythme des chants, des apprentissages, des diplômes ou autres qualifications, des kiosques à musique, des amours, des liturgies ... du berceau à la tombe.Et nous laissons des traces ...

 L'écharde dans la chair de saint Paul nous embête bien un peu car: ”Oui, le paradis fiscal nous angoisse davantage qu'un “petit coin d'herbe verte”. Oui, nous sommes d'humbles David et nous allons montrer aux Goliath jaloux de notre paradis: qui nous sommes! Petite fronde en main ou une arbalète!

 Nous sommes un “peuple modeste” dit humblement Ueli Maurer, notre président au tléjournal ce soir! Merci, Monsieur le Président, ça fait chaud au coeur. Et demain nous chanterons ensemble:

 

7989242-mano-humana-y-mariposas-multicolores-hierba-y-un-s-mbolo-del-medio-ambiente-collage.jpgPeuple des bergers
Est libre sur sa terre
Le péril l'a forgé
Pour la paix, pour la guerre
Nul ne peut le soumettre
Par l'épée ou par l'or ...” (René Morax)

 

Que Dieu bénisse et protège notre petit coin d'paradis suisse!

 

Et que Dieu bénisse et protège le p'tit coin d'herbe verte de mes amis d'Indwe!

 

22:29 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

16/07/2012

âne bâté

 

 

100125044534793105312894.jpg

C'est moi, ou lui

Moi, j'use ma patience jusqu'à la corde pour que ça marche. Lui est un âne bâté

Et Victor Hugo de renchérir

« Il n'est pas d’animal,
Plus hérissé, plus sale, et plus gonflé de vent,
Que cet
âne bâté u'on appelle un savant ! (Victor Hugo, Le Roi s’amuse, 1832)

Or mon âne bâté est mon savant ordinateur et si mes cheveux n'étaient déjà de neige, ils le seraient ipso facto depuis samedi passé. En fait ce n'est pas la machine en elle-même, mais son contenu sorcier !

Voyez plutôt, je rédige soigneusement une note importante, selon moi, qui a pour but de donner quelques pistes d'approfondissement au sujet de « l'invasion musulmane au Mali ».  Et je mets les sources en liens selon la méthode.  Résultat ? L’adresse URL des liens s’inscrit dans courriel… A la recherche du problème, patiemment et des réponses, à partir du forum disent que c’est dû libre Office writer que j’emploie pour éviter les balises.

Une succession de recommencements et d’échecs ! Mes meilleurs amis sont en vacances. TdG ne répond pas alors que je me suis habituée à une aide immédiate. Je balance entre irritation et impuissance et je sais que d’autres ont les mêmes problèmes, frustrations et temps perdu.  Je me mets donc à la recherche du temps perdu et navigue avec Google Chrome Navigator, le meilleur des meilleurs paraît-il. C’est faux. C’est tout pareil.

Et pourtant je suis comme un enfant qui a quelque chose d’urgent à partager, cela nous concerne tous et ça me fait plaisir de partager ! Pourquoi l’âne bâté, ce « savant » n’avance pas ?

787-BSXas.St.55.jpegJe m’en prends à moi et je glisse vers l’abattement frustré… pour reprendre en me disant : je dois pouvoir trouver une solution, sinon miraculeuse, du moins le résultat de ma tête de mule.

Je ne suis pas tout-à-fait l’âne de Buridan, ce serait trop « âne » !

Je ne mourrai ni de faim ni de soif ni de faim, donc mieux vaut aller de l’avant, gentiment comme l’âne que chevauchait Jésus, son seul moyen de transport en plus de ses pieds sandalés !

Ainsi mon « âne bâté » mort et enterré va son chemin en un âne ordonné, ordinateur sans regarder ni à droite ni gauche mais au but, comme l’ami de L’homme de Nazareth de jour-là.

 

15:29 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : âne | |  Facebook | | | |