13/10/2011

Grand débat télévisé

 

Réflexion sur le grand débat télévisé d’hier soir, 12.10.11

Débat: d’abord avec TV5

Puis à la TSR : quand le débat vire au combat !

Nous l’avons suivi ce débat en espérant un peu de clarté sur les enjeux des élections. Les partis étaient représentés mais, d’emblée je me pose la question : ces partis représentent-t-ils vraiment les électorats respectifs et/ou potentiels, le petit peuple, les spectateurs ?

Il paraissait évident que la famille, les gens, la santé, l’éducation seraient prioritaires. Prioritaires furent le franc fort,  la criminalité, la libre circulation, le nucléaire, la caisse unique, et, tout à la fin, la famille !

Je suis restée jusqu’à la fin et j’ai vu que le débat avait viré au combat. Les deux camps opposés se sont profilés, non à partir de leur identité mais en se lançant immédiatement sur ce qui les motivent avant tout, et je ne peux m’empêcher de relever la virulence de l’UDC, avec regret, car chacun a le droit de se montrer tel qu’il est, mais l’arrogance du regard, de la gesticulation, sans parler des « mots » visaient l’écrasement du vis-à-vis ! Cela ressemblait au combat des vaches d’Hérens. Oskar Freisinger fulminait, et crachait ses étincelles,  un mélange de mépris, d’orgueil, de colère incontrôlée qui devait profondément blesser tout spectateur d’origine étrangère!  Il prit et reprit la sans pouvoir conclure quoi que ce soit. Les protagonistes me paraissaient déstabilisés, énervés par l’ambiance survoltée ! Pascal Rebetez et Romaine Jean s’amusaient aux commandes en laissant passer les écarts ! L’incohérence des propos, le flou et la confusion n’aidaient en rien, selon moi, l’enjeu des élections !

Deux ou trois jeunes politiciens m’ont impressionnée par leur sérieux, une présentation brève mais bien préparée, et j’aurais aimé qu’on échange à partir d’arguments et de contre arguments réfléchis et clairs !


Ce soir au TSR de 19h30, j’ai été surprise d’entendre le reportage qui semble équilibrer ma déception de hier soir. Tant mieux.

Le contenu du débat devait être débattu afin d’aider « l’opinion publique », nous sommes le public et cela nous concerne. Les politiciens des différents partis répondent, je l’assume,  aux attentes, aux besoins, aux craintes des gens : les familles, les chômeurs, le travail, l’argent, surtout et avant tout, le besoin de transparence et de sincérité réfléchie. L’argent est aujourd’hui une « chose » trop volatile pour se laisse berner par des promesses. Le salaire, c’est la nourriture. Tous les partis ont des éléments communs, ils peuvent être complémentaires dans la tâche à accomplir pour réaliser le bien commun.


J’entends trop souvent dans la rue, sur la place publique le ras le bol d’une population inquiète au sujet de l’avenir en général, conscients de ce qui se passe en Europe, tout près de nous, On a même plus le temps de se soucier du Darfour, de la famine et de la sécheresse ! Les médias : idem. Le bien commun comprend aussi, les humains au-delà de notre frontière helvétique.

Je regrette les palabres-débats africaines faites dans le respect de la dignité des débattants respectifs, de leurs opinons, de leur pensée, le but étant de faire avancer la réflexion en prenant le temps.

 

Sous l’arbre de la palabre peut-être s’exerce une espèce de partage démocratique. Qui sait? Comme les chefs africains (je ne parle pas des politiciens  africains civilisés d’aujourd’hui !), nos politiciens doivent rendre compte de leurs actions « politiques » auprès de l’électorat. L’espérance d’un printemps des peuples germe aussi en Suisse.

 

Un bon débat n'est pas forcement d'accepter " l'autre " mais surtout  distinguer l'opinion de l'autre, et réussir par l'argumentation à nous faire passer de l'ère des préjugés à l'univers des opinions nuancées.

(Et je regrette si j'ai l'air d'être moraliste, j'aime mon pays natal et voter est un devoir)

 

22:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : débat | |  Facebook | | | |

10/10/2011

Campagne électorale

 

 

images (11).jpg

 

Menu épicé pour l’automne

 

De la chancellerie fédérale: menu épicé pour le 23 octobre 2011, tournez les pages en commençant par la fin: cerise sur le gâteau

 

  1. Page 28, la cerise sur le gâteau : la Gauche, (2009) - cela ressemble à un sac de poivrons moulu : Répartition équitable des richesse ; une société plus solidaire

  2. Page 26, pour vous tirer du pétrin : Parti chrétien-social (PCS-1997) – impossible de déceler la poudre vert-vermoulu dans le sac : Solidaire plutôt que : sensible à l’environnement plutôt que.

  3. Page 24, composer votre plateau : Lega dei Ticinesi (LEGA -1991) – dans le sac, peut-être des cerises et des pruneaux ? : Les racines, la patrie, Suisse indépendante, forte, secret bancaire, fiscalité compétitive.

  4. Page 22, les plats cuisinés ont le vent en poupe : Union démocratique fédérale (UDF-1975) - un sac plein de mini-tomates ou de griottes ?: chrétien,  État de droit démocratique, Bible, protection de la vie humaine, marché de l’emploi renforcé.

  5. Page 20, le produit des opérations : Parti évangélique suisse (PEV-1919) - le contenu du sac : mystère bleuté en « sucettes » ? Familles, enfants, salaires convenables, pas de niches fiscales, solidarité avec les faibles et les pauvres.

  6. Page 18, harmonie des goûts : Parti vert’libéral (Pvl – 2007) – les machins verts dans le sac, c’est quoi ? recherche, politique pragmatique, respectueuse : Sans considération  d’ idéologie, ni de religion, ni d’âge, ni de droite gauche, propositions.

  7. Page 16, une préparation transparente : Parti bourgeois-démocratique (PBD 2008) – dans le sac, des choses très très jaunes mais non identifiables? Bourgeois +, progrès, contre UE, sécurité forte, crédible. Soldats suisses à l’étranger : possible, peut-être...

  8. Page 14, le dessus du panier : Parti écologiste suisse (Les Verts – 1983) -  y a quoi, dans le panier ? des choux-de-Bruxelles ? des mini tomates vertes ? Des mini pruneaux verts ? des mirabelles ?: Nucléaire : fin ; Climat : tip-top ; économie verte: oui; ouverture, salaires équitables, fiscalité juste.

  9. Page 12, plus compliqué que de compter les fèves : Parti démocrate-chrétien (PDC – 1912) – du curry doux dans le sac ? allez savoir ! Emplois, fiscalité « jolie », familles-travail-budget, partenaires sociaux, réformes ciblées, environnement propre.

  10. Page 10, quand la sauce ne prend pas : Parti Libéraux-Radicaux (PLR – 1894) – dans le sac des bouts de quelques choses teintes en un espèce de bleu, mystère: Cadre économique, pôle industriel, financier ; assurances sociales en bonne santé ; pérenniser AVS ; impôts simples et bas.

  11. Page 8, le peuple suisse : un monarque absolu : Parti socialiste suisse (PS – 1888) – dans le sac, des poivrons rouges vermeilles (miam) : c’est clair. filet social solide ; salaire pour une bonne santé ; meilleure efficacité énergétique. Réchauffement climatique : stop ! Nucléaire : exit ; enfanter des emplois.

  12. Page 6, vous avez le choix des ingrédients : Union démocratique du centre (UDC – 1971 et PAI 1917) – dans le sac des poivrons verts ou bien apparentés, des concombres ? : « qualité suisse »  total et inconditionnel, Union européenne : non ; étrangers criminels égal EXIT ! Poussière d’impôts. Liberté, Sécurité.

Conclusion: peut-être la bonne Soupe à l'orge grisonne accompagnée d'un filet de truite le dimanche 30 octobre 2011 à 11h00 à la rsr nous réserve une bonne surprise.

Ma réflexion: ce n'était pas pour m'amuser, cette lecture. Le privilège de « voter », c'est un devoir difficile. Et la cacophonie de cette Campagne électorale a de quoi décourager celles et ceux qui cherchent le plus grand bien pour le plus grand nombre.

J'aimerais trouver des valeurs, des promesses communes à tous les partis: afin de promouvoir la dignité humaine de toutes ses forces, indépendamment de la nationalité, de la race, du statut, des croyances...

J'aimerais trouver une volonté de respecter, dans les débats politiques, la dignité des protagonistes!

J'aimerais que tous les partis et que chaque parti détestent comme la peste: des coups tordus, des humiliations pour de hausser, des « ratissages » par des affiches qui d'emblée sonnent le « parti pris »!

J'aimerais que chaque parti mette en lumière les valeurs apparentés des autres partis.

J'aimerais, avant tout, que l'argent mis à disposition des partis pour les campagnes soit absolument égal pour chacun.

J'aimerais que chacun prie pour le pain quotidien en terme d'efforts communs, pour une justice économique qui œuvre « à moins de richesses pour les riches et moins de pauvreté pour les pauvres ».

 

images (12).jpg

 

22:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : voter | |  Facebook | | | |

29/03/2011

DULCIE SEPTEMBER

 

 

468.jpg

Pour vous Dulcie

 

Le 29 mars 1988, Dulcie September était assassinée en plein Paris. Son bureau de travail au 4ème étage du 28 rue des Petites Ecuries, Paris-10ème, était le lieu de  rencontre de nombreux amis, membres et sympathisants de l’ANC /Congrès National Africain. Dulcie était la représentante de l’ANC pour les régions francophones de l’Europe. Elle avait de maigres  moyens pour son travail d’information, de relations, d’actions. Son travail était d’autant plus ardu que les pays francophones étaient très lents à prendre conscience de la tragédie qui se vivait en Afrique du Sud ! Pire pour ce qui concerne la Suisse. Ce pays a soutenu le système d’Apartheid d’une façon honteuse et avec une hypocrisie infecte ! Les banques et les finances avaient priorité sur les sanctions et autres actions nécessaires au changement de régime.

Dulcie avait une analyse aigue des réalités. Elle n’avait pas la langue de bois, ce qui irritait les autorités économiques, politique et tenait la Police secrète franco helvétique en alerte. Mais oui. L’Affaire des Fiches a révélé ce que nous savions déjà !

Je me souviens avoir fait des traductions pour Dulcie. C’était mon amie. Nous nous sentions sœurs. Elle souffrait de l’éloignement d’avec son peuple. "Elle avait été emprisonnée, puis bannie (mesure d’isolement intérieur) en 1963 par le gouvernement de Prétoria avant de prendre le chemin de l’Exil ! » (24 Heures 30 mars 1988). Elle pleurait ses amis et ses proches abattus lors d’émeutes dans son beau pays, et le mien par adoption : images.jpgl’Afrique du Sud ! Je l’avais rencontrée à Zurich, à Genève puis par chance et pas mal d’efforts, elle fut enfin invitée au Jura, Delémont, par L’Association Jurassienne de Solidarité avec les Peuples du Tiers Monde (ASTM). Nous avons mangé ensemble. Et nous avons eu une rencontre vibrante, jusque tard dans la nuit du 7 au 8 septembre 1987. Je faisais l’interprète avec un vrai bonheur et grande satisfaction car elle disait « ma pensée », quasiment mon vécu en Afrique du Sud ! J’ai encore la précieuse cassette enregistrée du débat musclé de la soirée entre nos camarades jurassiens et Dulcie September. C'était un noble combat.

Six mois plus tard, Dulcie était morte. Elle s'était sentie menacée et avait demandé la protection que le gouvernement français n’avait pas jugé nécessaire de lui accorder.

Ce 29 mars 1988, elle reçoit cinq balles d'un "22 long riffle" en pleine tête, alors qu'elle ouvrait la porte du bureau de l'ANC, le courrier à la main.  Selon la Presse : « Personne n'a rien entendu. Seul M. De Crepy (agent commercial) a vu aux environs de 09H45 deux hommes (blancs) d'environ 40 ans, descendant l'escalier et quittant le bâtiment. » L’encre a coulé dans les journaux francophones, j’ai fait un dossier de plusieurs articles qui « parlottent » un peu dans tous les sens : les escadrons de la mort du gouvernement sud africains, même redoutés comme des fantômes, chez les missionnaires militants anti apartheid en Suisse romande ; les autorités françaises coupables de négligence, le parti communiste cherchant trop tard à récupérer Dulcie dans son intérêt propre, et l’enquête qui traîne et traîne : aujourd’hui  « L'affaire Dulcie September n'a pas été résolue par la justice française. Elle a abouti à un non-lieu. » Selon « Le Post » d’aujourd’hui : « L'identité de ses assassins est un secret de polichinelle… » C'est vrai, "devant la Commission "Vérité et Réconciliation", en avril 1988,le chef des esquadrons de la mort a affirmé que l'assassinat de September était l'oeuvre du Bureau ce Coopération (CCB) de l'armée sud-africaine!"

Je ne vous oublie pas, chère Dulcie, et dans les ténèbres images (32).jpgd’aujourd’hui, vous restez cette petite lumière d’espérance qui ne peut s’éteindre. Merci !

 

"Robert Denard, 78 ans, est mort, de vieillesse, le 14 octobre 2007.  Robert, dit « Bob », Denard, célébrissime mercenaire français, protagoniste pendant trente ans de plusieurs coups d’Etat en Afrique et dans l’archipel des Comores. Sa disparition estompe un peu plus les esquisses de vérité sur la mort de Dulcie September, représentante de l’African National Congress (ANC) en France et citoyenne arcueillaise, assassinée par balles le 29 mars 1988 à Paris.
Car Denard savait tout. Très probablement. Il savait tout des basses œuvres commises par son bras droit, Jean-Paul Guerrier, alias Capitaine Siam, en fuite depuis 1999 et identifié dès 1998 par un ancien responsable de la police secrète sud-africaine comme l’un des deux assassins. Ainsi, le temps passe, les gens disparaissent, les dossiers se referment.
"

http://www.grioo.com/ar,assassinat_de_dulcie_september_affaire_classee,13505.html

http://www.liberation.fr/societe/0101327184-des-mercenair...

http://www.pressafrique.com/m394.html

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:9E4H...

22:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dulcie | |  Facebook | | | |

09/03/2011

le meilleur ennemi

 

 

hierarchie-egypte.jpg

Une Maison à étages déconnectés

« J’ai toujours eu l’impression qu’il y avait deux histoires de l'Église chrétienne : Celle de l’institution, avec ses papes, ses luttes de pouvoir, ses schismes, ses conflits et ses divisions, ses chasses aux hérésies et sa bureaucratie, et une autre, parallèle, celle des martyrs, des saints, des mystiques avec leur profond attachement à la prière, à l’humilité, à l’oubli de soi leur liberté et leur joie, leur audace et leur amour profond à l’égard de tous et de tout. » (Albert Nolan, Suivre Jésus aujourd’hui, Cerf 2009, p. 100)

Selon moi, deux mondes superposés comme une maison à deux étages sans escaliers ni ascenseur entre le rez-de-chaussée et l’étage supérieur. Une seule maison.

Exemple d’une maison sans communication entre le haut et le bas : , « Kadhafi notre meilleur ennemi » télévisé hier soir sur TSR2, un fragment de l’Histoire de l’étage supérieur de l’autorité libyenne, italienne, britannique, française, américaine, et d’autres pays fascinés par les ressources pétrolières.

Le réalisateur du film, Antoine Vitkine, nous emmène dans le labyrinthe des relations diplomatiques occidentales avec Mouammar Kadhafi. Le tournage a débuté bien avant les soulèvements dans les pays arabes, en mars 2010, et s’est achevé en octobre dernier. “Ce qui était important pour moi, c’était de rencontrer et de faire parler les gens qui avaient mené cette politique auprès de Kadhafi… C’est un décryptage des intérêts occidentaux :  le pétrole d’une part et, d’autre part, la peur des terroristes, des réfugiés africains.

Difficile, dit Vitkine, d’interroger les protagonistes au Nouvel Obs. Kadhafi s’est prêté au jeu, Tony Blair, Condoleezza Rice, puisant dans les archives de la CIA des années 70, du côté français, une petite intervention de Lionel Jospin et de Roland Dumas. (blog de PachK Mac ! 08.03.11 http://pachakmac.blog.24heures.ch/ )

Revenons au « Meilleur ennemi ».

On y trouve un Kadhafi de 26 ans fougueux, il veut créer un monde et une société nouvelles sous sa férule, et je me souviens qu’en Afrique du Sud, nos jeunes Africains enviaient ce « sage-d’Afrique » « Frère Guide de la révolution des masses ! » Il était devenu politisé comme nos jeunes ANC  prenant conscience de leur dignité humaine politique ! Pour Kadhafi : Le monarque Idriss réfugié en Égypte, le champ est libre pour un Potentat potentiel ! Même topo que pour Mugabe au Zimbabwe !

Kadhafi, le jeune Guide Bédouin retournait régulièrement pour une « retraite » à l’écoute des anciens sages de sa tribu. Le Pouvoir au Peuple est devenu le Pouvoir au Guide qui se dit être le Peuple. " L'État c’est moi !" » Nous avions, en ces années soixante et septante, une certaine admiration –aveugle et naïve - pour lui. Idem en ce qui concerne Robert Mugabe le catholique et le pote de l’actuel Kadhafi ! Mugabe, prédateur de son peuple et de ses terres ! L’impardonnable patience des « petites gens » ou, comme les esclaves sous le Pharaon d’antan, « Ils n’ont plus la force de crier ! Ce ne sont que des gémissements » (Exode 6/5)

Face à l’impossible hypocrisie des Pouvoirs et Dominations occidentales démocratiques ! (Voir l’excellent article au Blog : http://combats.blog.24heures.ch/ par Patrice Rochat !) Et revoir le documentaire d’Antoine Vitkine : l'hypocrisie d’un Tony Blair, d’un Sarkozy affirmant avoir mentionné les « Droits humains » à son hôte Kadhafi et que celui-ci dément aussitôt ! Tu as envie de vomir. Étrange, le témoignage de Condoleeza Rice a été beaucoup plus direct et factuel et honnête. Si vous ne l’avez déjà vu voici l’adresse du film : http://www.tsr.ch/video/docs/doc/3001736-kadhafi-notre-me...

Le début et la fin du film sont raccrochés à l’horrible l’actualité : Des fragments de celles et ceux qui n’ont qu’un intérêt, un seul besoin : du pain, de l’eau et la PAIX ! Des enfants, des femmes, des handicapés, nos Passion_of_Christ_Simon_of_Cyrene.jpgfrères et sœurs de tous les jours ! L’Histoire camouflée de ceux du rez-de-chaussée, des bas-fonds de l’humanité, surplus people – avec qui Jésus s'est identifié - hors de la conscience des Autorités aussi bien libyennes que, peut-être,  Occidentales.

Quand lirons-nous l'Histoire des gens d'en bas?

(ajout: http://english.aljazeera.net/programmes/general/2011/03/2...

13:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : kadhafi | |  Facebook | | | |

14/02/2011

Le fusil à la maison

 

4467721,300.jpgLes armes à feu

le 13 février 2011:

Les Suisses ont décidé à 56,3% de garder leur fusil à la maison (Photo Keystone)

Il y a longtemps, notre père avait, réduit au fond de l’armoire, un fusil de chasse pour la saison ouverte. Etait-ce son fusil de soldat? Je ne sais pas. Notre modeste ferme jurassienne a la chance d’avoir une forêt et les lièvres s’y promenaient pour finir parfois dans notre assiette. Papa gardait quelques cartouches dans un tiroir. Il « chargeait le fusil » avant de partir à la chasse avec d’autres chasseurs des fermes voisines.

Mais nous ne ressentions ni appréhension ni culpabilité d’avoir cette arme à la maison. Elle servait simplement à ce petit plus d’alimentation pour la famille.

Je ne sais pas si ce fusil de chasse était le même que celui qu’il avait durant la mobilisation à Altorf. D’ailleurs, à l’armée, papa était cuistot et s’occupait de la fanfare.

Lorsque, dès 1939, des coups de canon retentissaient de l’autre côté de la frontière (notre ferme est à 5 kilomètres de la France) et que des cousins français arrivaient chez nous angoissés, affamés, nous avons réalisation l’horreur de l’instrument qui tue : fusils, carabines, canons et les bombardiers, les pistolets !  Et aujourd’hui ?

Mais écoutez cette brève info de la TSR, le 23 mai 2005

http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/125140-le-fabr...

C’est très clair. Les armes que nous fabriquons pour assurer la sécurité sillonnent le monde, sème la mort, la terreur. Et nous ne sommes  pas les seuls fabricants d’armes, c’est un « marché mondial qui rapporte gros comme on dit » C’est la phase terminale d’un cancer généralisé.

 

Dès note enfance les maîtres d’école nous faisaient chanter :

« Armons-nous armons-nous armons-nous… » jusqu’à hier soir (Oui, le 13 février 2011) à la salle de spectacle du CO à Bulle, c’était au répertoire de « La chanson du Pays de Gruyère ». Ce fut applaudi.

Mais il y a pire : C’est Roulez Tambours

pour couvrir la frontière,
Aux bords du Rhin, guidez-nous au combat!
Battez gaîment une marche guerrière,
Dans nos cantons, chaque enfant naît soldat!

C’était à l’école primaire de Montenol (JU) en les années 1930 ! C’était faire de nous tous, petits helvètes des « terroristes en herbe ». Avant de faire la première communion et de psalmodier : « Jésus doux et humble de cœur… » Quasiment sans transition.

Les armes en Afrique du Sud : L’apanage des Maîtres Blancs et interdits aux Noirs.

Là j’ai vu le délire des armes, que ce soit aux débarcadères du Cap ou de Port Elisabeth, que ce soit au poing de la Police et/ou des soldats, que ce soit dans les Institutions (oui jusque dans les maisons religieuses) que ce soit dans les écoles et dans les Maisons privées. Un chauffeur africain m’avait emmenée une après-midi visiter une école de Mission; la situation était tendue, je me sentais mal à l’aise sur mon siège à l’avant. Nous fûmes arrêtés en chemin par une patrouille de contrôle (blanche). On nous dévisage, on nous dit de passer. Le chauffeur noir me regarde et rit : « Sister, the rifle is under your seat ! » (Le fulsil est sous votre siège). La Police ne s’est pas méfiée, je crois, j’étais blanche !

Il y avait une telle prolifération d’armes à feu que les gens les égaraient et celle-ci étaient ramassées par les Africains chanceux. Au paroxysme de la tension, les Blancs disaient : « Shoot to kill ! » (tirez pour tuer), et les Noirs hurlaient « One Boer, one Bullet ! »

Grâce à Mandela, nous avons réalisé que le pain et l’eau sont plus précieux à la vie images (1).jpgque les armes. Mais nul n’est désintoxiqué à ce jour ! La violence semble enracinée au coeur de l'être humain, et elle ne se manifeste pas avec les armes seulement!

Ni en Afrique du Sud, ni au Congo, ni en Suisse où l’on vient de voter afin de conserver « à la maison s’il vous plaît » et non sur le champs de bataille, le fusil tant aimé, fantoche et mortifère! On ne construira pas la famille humaine avec les armes à portée de main, la violence en tête et la peur au ventre!

Solution?


15:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : violence | |  Facebook | | | |

06/02/2011

EGYPTE ET FORUM SOCIAL

 

resized_3645_egypt_tahrir.jpg

 

Tahrir Square

Le Forum social mondial à Dakar dès aujourd’hui et jusqu’au 11 février. Pour une société qui prend conscience qu’un avenir est possible. Des milliers de personnes engagées pour la survie d’hommes, la survie de la nature et, passé ce stage dur et périlleux, un nouveau départ vers une vie plus humaine pour tous.

La journée du 7 février, demain, sera consacrée à la réalité du continent africain. Les « prémices du printemps arabe », au Nord du continent sera une source nouvelle d’une énergie bien trop longtemps enfouie dans l’âme avide de paix des gens de partout et violée par  des tyrans au service du système néolibéral occidental !

Les conséquences politiques,  économique, sociales doivent être exposées mais surtout les causes radicales qui de la corruption généralisée, en politique, en économie, et qui sapent la société de son droit à la dignité.

Le plus urgent c’est de se mettre en route - pas sur des rapports en papier,  mais sur une stratégie pour la lutte de libération des exploités, des opprimés. Une stratégie, des tactiques, des moyens propres à chaque pays, une solidarité sans frontière et la volonté du Kairos et d’assumer les risques des premiers pas.

Le Forum Social Mondial 2011 a la chance de suivre l’exemple de courage des gens de la terre en Tunisie, en Égypte et dans d’innombrables régions. Nous savons que longue est la lutte, sanglante, car il ne suffit pas de renverser les trônes, il faut renverser les systèmes. Avant tout, nous devons être conscients du « système du plus grand bien pour le plus grand nombre » qui doit être construit  dans un esprit de transition, d’équité et, si possible de réconciliation.

Le Vatican observe attentivement ce qui se passe en Égypte, dit le président de cet État, Benoît XVI. Aujourd’hui-même, à l’heure de l’Angélus "Je demande à Dieu que cette terre, bénie par la présence de la Sainte Famille, retrouve la tranquillité et la cohabitation pacifique, grâce à un engagement partagé pour le bien commun".  Que signifie « retrouver », n’est-ce pas trouver encore une fois ce qui  était bien loin de la tranquillité et de la cohabitation sous la férule de Moubarak ? (Journal La croix, 06.02.11) Pas un mot d'encouragement pour la lutte. Pourquoi?

5406737681_94521355a1_b.jpgA la prière du vendredi tous priaient ensemble au Square Tahrir, et aujourd’hui, dimanche, la journaliste Lise Ducet sur place pour la BBC de dire, « Dans les églises chrétiennes, ce matin,  des chrétiens et des musulmans priaient ensemble pour un monde digne des Égyptiens !)

Les Mosquées, Églises, Synagogues, et Temples tout azimut ont aussi droit à leur printemps oriental.  Hors des murs justement car « Dieu a planté sa tente au milieu de nous » (Ancien et Nouveau Testament).

Nous sommes tous des nomades, inutile d’ériger des palais, Dieu est un Dieu marcheur, au cœur de l’Histoire des hommes, à l’œuvre dans la vie de tous. Dans les tentes de Tahrir Square. Au Caire.

 

23:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : tente | |  Facebook | | | |

04/02/2011

La solidarité n'est pas une option

201121122921912427_20.jpg
“Les Juifs à travers le monde espère et prient..."

La solidarité n’est pas une option lorsque que la tyrannie du statut quo annihile les peuples.

D’innombrables histoires de lutte pour la justice semble endormir notre devoir d’engagement face aux injustices de notre temps.

Le témoignage en directe des Égyptiens face au Pharaon Moubarak nous encourage comme une lumière ! Même si notre regard reste critique des reportages télévisés, le témoignage est compacte, transparent. Le réseau de solidarité est activé, humain, parfois contradictoire avec des retours d’évidences !

Si les dirigeants de pays occidentaux s’agitent pour la sauvegarde de leurs intérêts, Israël,  selon moi, gardait un profil bas malgré le traité de Paix de plus de 30 ans entre les deux pays embarrassés par le gênant peuple Palestinien. Leur voisin le plus proche.

L’article, trouvé à l’adresse : http://english.aljazeera.net/indepth/opinion/2011/02/2011218490882163.html

C’est encourageant: Le Rabbi Michael Lerner, éditeur de Tikkun et président “interfaith Network of Spiritual Progressives” écrit : “Les Juifs à travers le monde espère et prient pour la victoire du peuple égyptien sur le cruel régime Moubarak”.

Oui et encore :  « Des milliers d'habitants de la bande de Gaza sont descendus, jeudi, dans la rue, et se sont rassemblés, devant la représentation de l'Égypte, à Gaza, pour apporter leur soutien à l'Intifada du peuple égyptien. Il s'agissait du premier rassemblement de Gazaouis, en guise de soutien au soulèvement populaire, en Égypte .» http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/108604-les-habitants-de-gaza-apportent-leur-soutien-a-lintifada-du-peuple-egyptien

Et encore la voix de la Turquie : « "Nous sommes tous mortels (...) Ce qui importe c'est que l'on se souvienne de vous avec respect. Nous devons écouter notre conscience et la voix de notre peuple, et être prêt à entendre leurs prières ou leurs malédictions » a dit Erdogan. http://www.alterinfo.net/Erdogan-a-Moubarak-nous-sommes-tous-mortels-ecoutez-les-cris-du-peuple_a54629.html

Utopique, ce que je dis ? Mais la promesse du royaume de Dieu : une utopie ?

Non, des femmes chantent l’impertinente espérance d'un avenir autre! Nous islam.jpgtrouvons Oum Kalthoum et sa voix et son chant merveilleux et prophétique au blog de David Laufer que je remercie de tout cœur : « Certains chants vous marquent plus que d'autres. Ceux de Oum Kalthoum m'ont appris que l'Égypte avait peut-être un brillant passé. Mais qu'avec de telles femmes elle avait aussi, certainement, un brillant avenir.»

http://portrait.blog.24heures.ch/archive/2011/02/04/l-egypte-d-oum-kalthoum.html



22:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : egypte | |  Facebook | | | |

02/02/2011

LA COLERE vire à la RAGE

 

flamme01-764992101.jpg

 

« Oui à la petite lumière d’espérance qui jaillit en ce moment en Égypte dans notre monde de ténèbres annoncées… » suite

Un leurre? Les ténèbres annoncées craignent la lumière.

Rester spectateur face à la souffrance de nos frères et sœurs est indigne d’un être humain. Et c’est une étincelle d’humanité que de partager la lutte des opprimés, actuellement en Égypte quoique bien au-delà ! . Et je crois à la mondialisation de l’empathie. Et qu’il est bon de le dire pour rallumer les petites lumières.

La BBC live nous fait toucher du doigt le drame qui se joue au Caire, à Alexandrie, et plus loin. L’adresse du Nouvel Obs. en fait le résumé : http://tempsreel.nouvelobs.com/

Le reportage de la BBC en direct: http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-12307698

Questions : Dans quelle mesure Moubarak est-il le président de son pays et serviteurs des pouvoirs occidentaux ? S’il flirte avec les Occidentaux (Obama, Sarkozy) est-ce dans l’intérêt des Égyptiens ? La révolte est la réponse.

Le choc : Moubarak aurait payé des voyous, soit des policiers en civil, soit des prisonniers juste mis en liberté.  L’armée laisse faire et c’est la folie en photos mais sans analyse de fond.

Le peuple reçoit l’ordre de quitter le Square. Après l’arrogance télévisée du Raïs, la colère tourne à la rage. La rage toujours désarmée sous les attaques de leurs « frères ».

Les ténèbres annoncées, c’était un pressentiment. Un passage obligé dans tous nos combats.

Le Livre des Morts égyptien dont les manuscrits furent trouvés dans les tombes de pharaons ayant vécu 2600 av. J.-C

"Tu entends les paroles et langages de tous pays,

car tu as ... des millions d'oreilles ! 
Ton œil est plus brillant que les étoiles du ciel 
Ta vue est meilleure que celle du soleil. 
Même ce que prononce celui qui se cache dans la caverne
parvient jusqu'à tes oreilles, 
et si l'on fait quelque chose de caché, 
ton œil le verra néanmoins, 
fils aîné du Dieu Maître de l' Univers … ".

 

22:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : egypte | |  Facebook | | | |

29/01/2011

Davos Moyen-Orient

 

Davos: « shared norm for a new reality »

 

 

Ma-prise-de-conscience.jpg


Le monde souffre d'un « burnout global ». Les « décideurs » ne font que de réagir aux crises qui se succèdent et ne sont pas capables de relever les défis, selon Klaus Schwaab lors de l'ouverture du Forum. Comme des pompiers éteignant des incendies sans se demander les causes du malheur. Il faut trouver des «des valeurs partagées pour une nouvelle réalité.» (traduction de « shared norms »)

 

«Je vois venir une révolte de la jeunesse, une sorte de nouveau mai 68... comme pour répondre à cette « vision » de la jeunesse au Moyen Orient, et au-delà.». Je cite de mémoire les paroles de Klaus Schwab, fondateur et président du Forum économique mondial (WEF).

 

Micheline Calmy-Rey ce vendredi devant la presse ajoute: "A Davos tout est possible". Tout, c'est quoi? Davos, c'est où? En Chine, au Zimbabwe, en Russie, en Côte d'Ivoire... au Kossovo?

« La possibilité du bien ne meurt jamais » selon Zygmunt Bauman, qui ne perd pas l'espoir « malgré la fragilisation des relations humaines et le sentiment d'humiliation qui parfois s'empare de nous... faire le bien reste possible! » (Courrier International du 27 janvier au 2 février 2011, rubrique Idées, pg 50) .

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:mbCPipQahcYJ:www.alternatives-economiques.fr/le-present-liquide--peurs-sociales-et-obsession-securitaire-par-zygmunt-bauman_fr_art_211_25118.html+courrier+i

 

Se révolter face à l'injustice, c'est faire le bien et ça reste possible.

C'est avec soulagement mélangé à la crainte que beaucoup d'humains, je crois, moi y compris, prennent conscience des événements au Moyen Orient, en Tunisie, en Égypte plus spectaculairement pour le moment, et d'autres peuples en attente. Qui disent « Enough is Enough! ». Après des années d'esclavage! Cela suffit! Est-ce un écho de « Yes we can? » Concret cette fois!

 

Et Israël, la Palestine? Qu'adviendrait-il en cas de changement de régime radical en Égypte? Obama a-t-il été trop préoccupé du rôle stratégique de Moubarack, lui fournissant généreusement des armes, et pas suffisamment du peuple égyptien et de sa soif de justice? Les USA ne peuvent pirouetter quand ça leur va en ignorant le regard des petites gens qui se mettent debout!

 

Il me paraît héroïque de voir les gens descendre dans la rue, la plupart sans autre protection que leur peau contre la brutalité de la police. Ils sont quasiment sans leader, le leadership vraisemblablement intégré dans la foule déterminée d'endurer pour durer jusqu'à l'espoir de signes concrets qu'ils seront entendus!

 

Ma crainte, pour la Tunisie comme pour l'Égypte, c'est que la « libération » conquise ne se pose sur les rails et dans les structures d'un système économique néo libéral mondial verrouillé. Comme ce fut le cas en Afrique du Sud.

 

Mais la réalité nouvelle apparaît, donc le « shared norm », ou la valeur partagée (World Forum) doit inventer immédiatement des structures pour concrétiser le 1997458849_1.gif« shared norm » la « valeur partagée » que les décideurs à Davos ont certainement cherchée... Ils étaient là pour ça. L'ont-ils trouvée? S'ils ne l'ont pas trouvée, cette valeur partagée, (shared norm!) les gens dans les rues du Moyen Orient la crient haut et fort: c'est le Pain quotidien « fruit de la terre, du travail des hommes et des femmes » pour tous.

 

« Tout est possible à Davos » Vraiment?

 

 

22:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : egypte | |  Facebook | | | |

09/12/2010

Micheline Calmy-Rey

 

 

 

2106986-9089260.jpg

Ajuster la vérité

« La véracité n’a jamais figuré au nombre des vertus politiques, et le mensonge a toujours été considéré comme un moyen parfaitement justifié dans les affaires politiques. » (Hannah Arendt in Du mensonge à la violence ; du mensonge en politique, Agora pocket, p, 9) (D'accord?)

 

L’élection de Madame Calmy-Rey  à la Présidence de notre pays pour 2011 ce 8 décembre 2010

Il y a eu l’affaire à Genève de Hannibal Kahdafi et des siens, sans oublier son père  Mouammar. Depuis l’esclandre dans le quartier, à la Police, au Canton, aux médias, et enfin au Conseil fédéral, les sont devenues comme un nids de guêpes. Nos médiocres médias, surtout la Télévision a paru patauger dans ce « merdier » sans avoir procédé aux analyses nécessaires à toutes informations au service du public.

Il y a eu deux otages. Il y a eu 2 fonctionnaires alias aujourd’hui « boucs émissaires » : Merz et Micheline Calmey-Rey. Le rapport de gestion a fait son travail et le contenu est publié en fin novembre. Merz a eu la chance de disparaître à temps. Micheline Calmey-Rey devait être élue une seconde fois à la présidence de notre pays avant-hier, le 8 décembre. J’ai écouté "Classe politique" avec Alain Rebetez  (http://www.programme-television.org/D%E9bat/Classe+Politi...)

20866291.jpg

Libye : après la crise, on règle ses comptes ! Les intervenants nous sont connus. On peut re-écouter. J’ai rarement entendu un langage aussi tordu de la part des intervenants à « ma » droite, et ceux de « ma » gauche étaient sur la défensive. (Je dis « ma » parce que on les regardait de ce côté spectateur de l’écran !)

Il s’agissait d’abord, comme je l’ai ressenti, de l’élection – ou non – de Micheline Calmey-Rey à la présidence du pays. Rebetez pousse chacun à s’engager, à dire même, quelle audace (!): « Va-t-il voté pour elle ou pas ? » Qui aurait pu attendre de ces politiciens une réponse « Oui pour Oui et Non pour Non » ? (Mt 5 :37)  Voyez ce que dit Hanna Arendt ci-dessus !

Enfin le 8 décembre arrive et à part la vingtaine qui préfère dormir tard, les "électeurs" viennent au Palais fédéral pour faire leur devoir. C’est vite fait : 106 des 189 élisent Micheline Calmy-Rey à la présidence de notre pays pour 2011.

Mais comment comprendre l’approche et les réactions des médias ? Même la presse sud Africaine, à l’éviction de son Président Thabo Mbeki, avait fait preuve de plus de professionnalisme, de respect, d’analyse ! Chez nous,


voici, je pensais à des gamins dans la rue quand sonne la fin de la leçon !

"Gifle méritée"

"Une gifle cinglante

"un vote de défiance"

« Election misérable »

« un score minable »

« Election camouflet »

« Un petit jeu des vexations, un des plaisirs gratuits qui font le charme de la vie fédérale»

« Applaudissements timorés! »

« La gifle est monumentale. »

« Le résultat est historiquement bas. »

Et le mot « félicitation » de Rochebin au Journal TV de 19h30 semblait sortir de la bouche de l’homme de paille du magicien d’Ooz.

Mais lisons le texte de Pascal Décaillet sur son blog de la Tribune de Genève (que je remercie) : «Ils sont tout heureux, tout piaffants, comme des cabris dans l’émoi de leur première laine. Ils ont «donné une leçon» à Micheline Calmy-Rey. Leçon de choses? Tu parles! Basse vengeance, encre noire d’un pronunciamiento qui discrédite, un peu plus encore, le parlement comme instance d’élection de l’exécutif.» Mais le peuple, lui, reconnaît «le courage de notre ministre des Affaires étrangères, sa ténacité, son engagement pour le pays. Il ne s’agit pas ici de défendre le socialisme, ni l’irénisme de la vision multinationale. Non, il s’agit de défendre une femme, une ardeur, un caractère, et tant mieux si c’est un sale caractère, ce sont les seuls qui vaillent. Parce que les souris grises, qui plaisent tant au parlement, pour ne pas trop le déranger, les Burkhalter et quelques autres, ces gens-là, les grands électeurs n’iront jamais leur chercher noise. Ceux qu’on sanctionne, ce sont ceux qui existent. Bravo, Madame Calmy-Rey, d’exister. Le reste, on s’en fout.»

Mais je ne peux m’empêcher de prier:

« Donne-nous, Seigneur, ton regard de tendresse, pour regarder nos frères : ton regard qui pardonne, qui rencontre et fait vivre.

Donne-nous ton regard qui  délivre, qui  relève et guérit - regard de patience et d’émerveillement.

Donne-nous ton regard qui  va loin, car l’essentiel est  invisible pour les yeux, on ne 1124-Merci et rose rouge_maxi.gifvoit bien qu’avec le cœur : avec ton Cœur, Seigneur.

Donne-nous ton regard qui comprend, qui devine et bénit.

Donne-nous ton regard pour ne plus voir qu’avec tes yeux, pour tout regarder par ton Cœur, et nous vivrons enfin ta ressemblance, Seigneur notre Dieu »

(Prières de louange et d’intercession pour le monde entier, Commission francophone cistercienne).

 

21:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élection | |  Facebook | | | |

07/11/2010

VOTEZ NON ET NON

Psaume d’aujourd’hui ( Ps 17,1.3.5-6-15)

08-PsaumeDavid-V.jpg

 

"Seigneur, écoute la justice ! Entends ma plainte, accueille ma prière : mes lèvres ne mentent pas.
Tu sondes mon cœur, tu me visites la nuit, tu m'éprouves, sans rien trouver ; mes pensées n'ont pas franchi mes lèvres. 
J’ai tenu mes pas sur tes traces : jamais mon pied n'a trébuché. 
Je t'appelle, toi, le Dieu qui répond : écoute-moi, entends ce que je dis. 
Garde-moi comme la prunelle de l'œil ; à l'ombre de tes ailes, cache-moi,
Et moi, par ta justice, je verrai ta face : au réveil, je me rassasierai de ton visage.

 

 

Aujourd’hui, ces paroles du petit David le Berger ont été  dites ou chantées à l’Eucharistie, au culte peut-être. Je souhaite la faire mienne dans le sens plénier du terme. La conscience profonde de Jésus en nous permet l’épanouissement de la pensée sous le regard de l’Abba « Notre Père ».

 

Le Haïtien que tue le choléra, les inondations, « l’abandonné par Dieu » et trahison des pseudo aides occidentales.

 

Les petites gens dans tous les pays actuellement en train d’aller « voter » en espérant une petite amélioration : en Côte d’Ivoire, en Birmanie, en Azerbaïdjan, et qui savent que la lutte des petits pas est d’avance rayée de la volonté politique des autorités !

 

Les Etrangers, les demandeurs d’asile chez nous en Suisse, marqués par l'abjecte propagande de l’UDC et la pitoyable inertie de leurs sympathisants. Les étrangers sont ainsi marqués « potentiellement criminels » du seul fait qu’ils ne sont pas suisses.

 

Les ROMS : Autant d’épouvantails qui font fuir Sarkozi et … n’est-ce pas, ces crottes de chiens et ou de chats, un engrais naturel pourtant mais qui gênent quand s’en vont les roulottes, c’est quand même pas très poli !

 

Faire mentir la fameuse phrase de Merkel : « Multikulti funktioniert nicht » ! C’est insidieux et je suis frappée par cette mentalité qui se cabre aujourd'hui à la plus petite allusion à la migration, et pire lorsqu’il s’agirait d’un afflux d'étrangers! C’est le règne de la grande peur !

 

Souhait

Je souhaiterais que des volontaires s’offrent pour distribuer à chaque rencontre un simple papier-carton avec cette demande: VOTEZ NON ET NON! le 28 novembre 2010. Pour ce qui me concerne : je suis prête à collaborer avec tous ceux et celles qui, dans cette région, répondraient à l’idée.

 

 

 

kickudc.jpgQuelques organisations recommandant le DOUBLE NON « Renvoi des criminels étrngers » Votations du 28 novembere 2010:

 

Quatre raisons de voter 2X NON le 28 novembre!

2x Non à l’initiative pour le renvoi des étrangers !

L'organisme d'entraide des Eglises protestantes de Suisse a le courage d'une opinion claire: le refus de l'initiative et du contreprojet

 

 

  • Le SSP est le syndicat des Services publics pour la défense des services publics.

http://www.ssp-vpod.ch/le-ssp/organisation.html

 

  • Renvoi d'étrangers: Acor SOS Racisme recommande le double non

  • Coordination Asile Lausanne,

http://droit-de-rester.blogspot.com/

 

  • CARITAS SUISSE Lucerne (ots) - L'initiative «Pour le renvoi des criminels étrangers» est discriminatoire et bafoue le droit international. C'est pourquoi Caritas Suisse dit NON à ce projet de loi qui sera soumis au vote le 28 novembre. Caritas rejette aussi le contre-projet direct, car il est empreint de xénophobie et d'arbitraire en ce qui concerne la liste des délits. Au cas où les deux projets de loi seraient acceptés, Caritas recommande d'accepter le contre-projet.

http://www.presseportal.ch/fr/pm/100000088/100613528/caritas_schweiz_caritas_suisse

 

par l'organe Justice et Paix dit: Justice et Paix ne peut

pas l’approuver (le contre-ptojet) d’un point de vue éthique, mais admet qu’il représente un moindre mal. C’est pourquoi elle recommande de soutenir le contreprojet dans la question subsidiaire.

info@juspax.ch et www.juspax.ch

 

Alors je reprendrai le chant avec David : « Et moi, par ta justice, je verrai ta face ».

Ta face : les petites gens au-dedans, au-delà et au travers de nos frontières ! Auxquelles nous sommes organiquement liés par la nature de notre espèce humaine !

Le royaume de Dieu s’approcherait alors de nous et chasserait le démon de la Peur !

 

19:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : psaume | |  Facebook | | | |

21/09/2010

Parole de vérité en musique

 Parole de Sagesse

http://www.24heures.ch/hans-rudolf-merz-pris-fou-rire-tri...

 "si j'ai ri, c'est que je n'ai pas tout compris ce que je vous ai dit".

 Sourire

20100920190708_MM.jpg

fou rire

en cascade

 

C'est tellement rare, bienvenu, encourageant réconfortant cette parole musicale de sagesse et de vérité!

À l'exemple du plus noble et grand politicien

de notre époque:

931-58.jpg

Merci

 

Avec beaucoup de respect, espérons que nos conseillères/conseillers fédéraux aient le courage politique et l'humilité de « rire de soi » ...  à l'occasion

gros-fou-rire-308046793d.jpg

22:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : mertz | |  Facebook | | | |

13/06/2010

ACTUALITE + FOOT

zoom-50941-ballon-equitable-de-foot-millenium.jpg

 

Dimanche soir, de ma fenêtre

 

Les drapeau sud-africain et suisse pendent comme deux âmes en peine de l’arbre porte drapeaux. Le bourdonnement des vuvuzela est remplacé par le ronflement de voitures. L’orage, le tonnerre, la pluie font fuir frelons, guêpes, abeilles. Sont-ils au bistrot d’en face ?

 

Avec un petit groupe, j’écoute Infrarouge au sujet de l’imminent retour de Max Göldi chez lui. « "C'est un soulagement pour lui et pour nous. Mais aussi un début de normalisation des relations entre la Libye et la Suisse", a dit Micheline Calmy-Rey.

 

Infra-rouge : pourquoi E. Mamarcbachi met face à face UDC, LIBERAL-RADICAL, SOCIALISTE pour se réjouir du retour de l’enfant prodigue chez les siens. Pas facile de comprendre, c’est un Infra-rouge de trop ! Pour moi, l’émission est comme le bourdonnement de frelons aux mâchoires acérées, sur ce terrain de « sport » « Vuvumachin » insupportable (mes mots)  où l’UDC shoot et shoot et shoot pour mettre le ballon, alias Calmy Rey hors jeu et à la porte ( !) pour la remercier de ses efforts ! L’UDC ramasse un carton jaune !  Vuvuzela chorus va piano lorsque la voix et les paroles de Rachid Hamdani, compagnon d’infortune de Göldi ont la tonalité du vécu humain. Sans haine, ni mépris, avec beaucoup de reconnaissance envers tous. http://www.infrarouge.tsr.ch/ir/1732-emission-speciale-go...

 

Mais la Coupe du Monde, elle, prend la vitesse de croisière et à force de victoires et de défaites à répétition, on oublie la réalité, et « les remote control warnings » qui ne nous quittent pas :

La frustration des exploités, de la majorité tenue à distance respectable pour la sécurité des favoris de la FIFA, et de la « bande-à-Blatter », qu’on déteste de plus en plus ! Blatter, qui exige de vivre dans la suite présidentielle d'un hôtel de luxe et ne tolère que les glaçons à l'eau d'Evian …. selon les médias locaux.

http://www.tsr.ch/sport/programmes/

460_0___30_0_0_0_0_0_j0424257_copy.jpgLe chef de la FIFA mérite des cartons rouges :

· 2000 vendeurs de rues, au Cap, perdent leur travail

· 800 familles du Cap ont été déplacées pour faire place au stade

Je renonce à plus poursuivre ce sujet ce soir en souhaitant que le football, le jeu de la classe ouvrière noire du temps de la lutte ne se transforme en un instrument d’exploitation avec la complicité de la FIFA et des nouvelles élites sud-africaines.

 

23:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : göldi | |  Facebook | | | |

02/12/2009

Signes des temps

0204p26.jpg

Signe des temps

Je ne peux pas jeter un regard sur les signes des temps comme si j’étais étrangère à ce temps ! Le nôtre. Nous en faisons partie. Nous sommes tous liés dans un filet de relations.

 

· Albert Einstein le dit : « Un être humain est une partie du tout, que nous appelons l'univers, une partie limitée dans le temps et dans l'espace. Il se ressent, ses pensées et ses sentiments, comme quelque chose de séparé du reste, une sorte d'illusion d'optique de sa conscience. Cette illusion est une sorte de prison, qui nous limite à nos désirs personnels et à l'affection pour les quelques personnes qui nous sont les plus proches. Notre tâche doit être de nous libérer de cette prison en élargissant notre cercle de compassion pour embrasser toutes les créatures vivantes et la nature entière dans sa beauté. »

 

· « Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi .» (Jean 12 :27-33)

 

· Et Paul aux Galates : « Il n’y aura plus ni Juif ni païen, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus. » Gal. 3 :26-28)

 

· Et Teilhard de Chardin : « L’affaire unique du Monde, c’est l’incorporation physique des fidèles au Christ qui est à Dieu. Or cette œuvre capitale se poursuit avec la rigueur et l’harmonie d’une évolution naturelle. » ["La Vie cosmique" (1916) dans "Écrits du Temps de la Guerre" – Tome XII. 58]

 

Ce que je cite plus haut ne soutient pas tant la foi, mais elle conforte la conviction, de l’expérience de l’infiniment grand en l’infiniment petit : en moi, en toi.

 

Signe des temps : notre société se fragmente,  des institutions, des partis, des groupuscules, des congrégations, des communautés se replient sur soi. Des barrières, des frontières, des murs de toute nature superposés !

Il semble y avoir aujourd’hui, une accélération de replis motivés par, je pense, la peur. Peur de qui et de quoi ? Pour quoi ? Ou motivé par quoi d’autre ?

 

La votation du triste dimanche 29 novembre est un signe des temps à prendre au sérieux. Ne pas dire comme je l’ai entendu et lu : « Dans quelques jours la poussière tombera, on n’en parlera plus ». Leurre.

 

Mais c’est aussi une chance qu’il faut saisir pour réfléchir ensemble. Protagonistes de religions et de croyances diverses. Pourquoi ?

 

On n’ampute pas un peuple qui désire vivre en harmonie d’un de ses membres, impunément ! Ce peuple, c’ est le nôtre !

Fragmenter le tissus sociale, c’est violer ce qu’il y a de plus profond : le désir des humains les uns pour les autres, construire la famille humaine où  la personne peut fleurir, s’épanouir dans toute sa beauté primale !


La votation : jeter la pierre à « on ne sait trop qui » n’est pas utile. Comme Jésus l’a fait et désire le faire avec nous : c’est urgent de lire ce « signe des temps » chez nous, à la lumière de l’évangile, et de permettre à Dieu de nous aider à découvrir ce que signifient :

 

a) le résultat d’une initiative malheureuse

b) le résultat qui permet l’exportation de matériel de guerre

 

21:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : signe | |  Facebook | | | |

29/11/2009

Votations de ce jour

une_route_dans_le_nord.jpg

Après les résultats des votations sur l'interdiction de minarets chez nous, et sur la volonté d'exporter des armes... Nous avons besoin de prier

 

Guide-Moi, douce lumière,

 

Guide-Moi, douce lumière,
dans les ténèbres qui m’enveloppent,
Guide-moi encore.
La nuit est sombre et
je suis loin de ma demeure
Guide-moi encore.


Garde mes pas;
je ne demande pas à voir
l’horizon lointain -
un seul pas me suffit.


Je ne fus pas toujours ainsi, et
je ne t’ai pas toujours priée
de me guider,
J’aimais choisir et voir ma route,
mais maintenant
Guide-moi encore.


J’aimais l’éclat du jour; et malgré mes craintes,
l’orgueil dominait mon vouloir:
ne te souviens pas d’années passées.
Ta puissance m’a béni si longtemps;
elle continuera certes
à me guider
à travers landes et marais, à travers rocs et torrents,
jusqu’à la fin de la nuit.


Et avec le matin je verrai sourire ces visages d’anges
que j’aime depuis toujours,
et qu’un temps je perdis.

(J. H. Newman, VVO, 156-157, - La colonne de Nuée)

 

22:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : votation | |  Facebook | | | |

23/10/2009

TEMPS PRESENT TSR 1ère

 

sriimg20050524_5815029_0.jpg« Les jours sont peut-être égaux pour une horloge, mais pas pour un homme. » (Marcel Proust)

(Beaucoup d'étrangers, chez nous, font la douloureuse expérience du temps!)

Hier, le 23 octobre 2009 à la TSR 1ère

Temps présent : La machine fédérale contre l'immigration

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370500

Présentée hier soir à la TSR, cette excellente émission ne montrait pourtant que le sommet de l’iceberg. Qui pourrait s'endormir tranquillement après avoir vu ce que l'application de la loi, acceptée par une faible majorité de notre peuple, fait subir à nos frères et sœurs en humanité?

Oui, l'apartheid légal, le rejet de l'autre existe chez nous. Depuis longtemps! J'ai recherché la chronologie:

http://www.google.ch/archivesearch?q=chronologie+des+nouvelles+lois+sur+l%27asile+en+suisse&scoring=t&hl=fr&um=1&sa=N&nav_num=100

 

25-26 septembre 2004

27 septembre 2005

14 septembre 2006

15 avril 2009 : La Suisse veut durcir ses lois sur l’asile et les étrangers

*****************************************************

Forcément, d'avoir travaillé longtemps à la Coordination SOS-ASILE-JURA, avec les demandeurs d'asile, m'a marquée. La réflexion suivante a surgi du contexte de l'Asile:

 

Qu'as-tu fait de ton frère?

 

Il s'agissait d'accueillir et de faciliter la naturalisation des étrangers en Suisse.

La Suisse, un pays riche en personnes âgées, respectées, néanmoins au seuil de l'éternité;

un pays en manque de jeunes des deux sexes, des jeunes habités par leur force vivre, pour continuer la création d'un monde aux vastes horizons;

un monde aux senteurs et aux couleurs de l'espérance du partage. D'un avenir de justice et de paix.

Quelques années à passer sur cette petite terre avant de rejoindre l'Amour. Notre Abba, notre créateur à chacun!

Un monde sans systèmes, sans frontières, sans barrières! Un monde arc-en-ciel, et chaque couleur est infiniment précieuse pour l'ensemble.

 

Des jeunes de tout pays sont pourtant là, ils ont fui des systèmes inhumains, ils ont franchi une multitude de frontières, ils sont arrivés en Suisse, ils ont demandé "l'asile".

Les autorités suisses leur ont répondu ni oui ni non…

les laissant attendre, attendre dans l'incertitude et l'angoisse des années durant… des enfants sont nés, de vrais petits helvètes nés chez nous et qui se plaisent à l'école.

Le «chez vous est chez nous. » Une génération, deux, voire trois…

L'espoir vire au désespoir à mesure que l'horloge tourne et les calendriers changent de chiffres!

Ce week-end du 25-26 septembre 2004, par exemple, et ça se répète encore et encore (voyez la chronologie et Temps Présent!) , on a dit NON aux étrangers. On a bien un peu honte, mais sécurité oblige! SECURITAS prospère! Plus on a peur plus on se verrouille, nous dedans, eux dehors.

J-sus--pauvre.jpgQue faisons-nous de nos frères en leur disant: "NON, pas de place, surtout si vous êtes bronzés, surtout si vos cordes vocales sont plus élastiques que les latine!"

Mais c'est quand même Jésus qui a droit au dernier mot: « Qui vous accueille m’accueille, et celui qui m’accueille accueille celui qui m’a envoyé » (Mt 10, 40).

Pauvre Lui!

21:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : renvois | |  Facebook | | | |

16/10/2009

POPULISME MEDIATIQUE

 

Le télé journal

 

guywithglasses.jpgCeci est la nourriture de votre esprit

Tout est politique, avec ou sans ambition. Soit nous nous impliquons dans la politique car cela

concerne notre vie quotidienne. Soit nous laissons faire, flottons à vau-l’eau grappillant quelques miettes de promesses non tenues une fois les chefs au pouvoir ! Soit nous sommes conscients des réalités, nous les analysons si possible en groupe, nous cherchons la meilleure manière d’agir, y compris en politique.

 

Et nous voulons écouter et lire « les informations avec une oreille critique »

 

Les journaux et la RSR 1ère sont là pour nous informer objectivement. Mais malheureusement nombreux sont celles et ceux qui s’informent en « regardant le télé journal ! » Cela va plus vite ! J’ai beaucoup de mal à croire que ce télé journal est objectif, dans tous les cas pour ce qui concerne notre pays, la France, l’Italie !

 

Une lumière, ce matin, juste 1 minute de 07h47 à 07h48 au Journal du matin de la RSR 1ère :

 

Le populisme médiatique

Par Fabrizio Sabelli, anthropologue et économiste.

Mais écoutons :

« Voici un plat très apprécié par la plupart des téléspectateurs gourmands des pays riches que vous pouvez préparer, s’il vous arrive d’avoir des ambitions de politiques.

http://podcast.rsr.ch/media/chroniqueurs-ext/chroniqueurs-20091016.mp3

Recette :

1. Sélectionnez d’abord pendant vos soirées devant le petit écran, les ingrédients de base, à savoir : des images d’étrangers  au fasciés menaçant, habillés en tuniques brodées si possible, quelques scènes de manifestants de pays riches qui réclament le départ de tous les intrus, et les portraits d’une jeune femme victime d’un viol.

 

2. Évitez d’inclure dans la recette des ouvrages qui traitent de justice sociale, de tolérance et de respect, et encore moins  des rapports de  sociologues et d’économistes sérieux.

 

3. En revanche, vous pouvez ajouter une bonne dose de mensonges arrosés de faits divers bien pimentés.

 

4. Mélangez le tout avec soin jusqu’à faire disparaître totalement le goût des autres.

 

5. Servez ce beau plat à des millions de voyeurs télévisuels affectés d’illettrisme latent avec une recommandation :

 

6. Mangez en tous sans modération : ceci est la nourriture de votre esprit

Si vous avez bien noté cette recette sur votre carnet, vous allez comprendre comment, dans nos pays, certains politiciens de manière inattendue, gagnent des élections.

Ah ! j’ai oublié de vous dire le nom de cette recette :

umberto eco d’amour et des mots : L’appel populisme médiatique. C’est la dernière trouvaille d’un peuple qui avait déjà inventé le fascisme et la mafia.

 

Avec un immense merci à la Radio SR et à Fabrizio Sabelli!

 

http://www.mic.usi.ch/sabelli_cv.pdf

 

MULTO GRAZIE

761d2a39674beda083d04cdhh0.jpg

 

21:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tv | |  Facebook | | | |

16/09/2009

DIDIER BURKHALTER

 

Conduis-nous, douce lumière

rainbow-candle-light.jpg

Depuis des mois « on en parle ». Fuel pour prier.

Remplacer le ministre démissionnaire de l’Intérieur au Conseil fédéral n’était pas un jeu d’enfant. Les parlementaires, représentant différents partis, ont une tâche difficile : ils connaissent sans doute les personnes proposées, ils se connaissent tous, au sein et hors du parti. Ils ont sans doute à cœur l’attente de la population en général, c’est à dire, une gouvernance honnête motivée par le « le plus grand bien pour le plus grand nombre ». Le bien commun en ce qui concerne la santé, l’emploi, l’éducation, la formation, l’exercice de la justice dans un pays qui doit bouger avec un monde qui bouge toujours plus rapidement. Toujours toujours plus dangereusement! Les affaires étrangères ne sont plus des affaires étrangères, elles sont bel et bien nos affaires à tous.

Durant de temps de la campagne électorale, j’ai écouté les personnes que je côtoie et rencontre et que cette campagne intéresse puisqu’elle nous concerne tous.

Les journaux, la radio et parfois la télévision informaient, pas toujours sans parti pris. Réfléchir pour se faire une opinion à la lumière d'une Bonne Nouvelle!

Ces dernières semaines, cela moussait. On ne peut qu’affectionner ce pays où les gens peuvent s’exprimer sans complexe, sans censure autre que leur propre auto-censure lorsqu’il s’agit de politique.

Enfin, cette nuit des longs couteaux, qui n’a intéressé personne chez nous, quelle chance ! Tout naturellement je pensais « à une veillée de prière » pour l’événement de ce matin sous la coupole.

B3.jpg

Ce soir, une espèce de soulagement : c’est fini.  Didier Burkhalter est élu, en un rien de temps, il est intégré et presque déjà au travail, et quel travail !

Il y avait, selon moi, un bémol :

le fait que la langue « le français et/ou l'allemand » ait été un facteur quasi déterminant en ce qui concerne Urs Schwaller.

Et j’ai été édifiée de la noblesse de ce grand homme, Dick Marti, qui ressent ce que la partie la plus importante de notre pays, la Suisse italienne, ressent, c’est-à-dire, d’être en marge, et Dick Marti déclare qu’il se retire en tant que candidat. Pour ne pas diviser. L’Union fait la force. Christian Lüscher fera de même, motivé par un intérêt de parti.

On affectionne notre minuscule petit pays, pris comme les autres dans le chaos planétaire ambiant et qui montre sa confiance en soi.

Et ma prière, ce soir est toute simple, c'est celle de John HenryNewman

« Conduis-moi,
douce lumière,
A travers les ténèbres qui m'encerclent.
Conduis-moi, toi,
toujours plus avant!
Garde mes pas:
je ne demande pas à voir déjà
Ce qu'on doit voir là-bas :un seul pas à la fois… à lire jusqu’au bout à l’adresse :

http://www.spiritualite2000.com/page-341.php

(John Henri Newman)

 

 

23:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : élection | |  Facebook | | | |

02/01/2009

Helen Suzman : repose en Paix !


sulzman1.jpg

'Hamba khahle' 'go safely'! Porte-toi bien!

Sa longue marche terminée, Helen Suzman est arrivée « at Home » à la maison ! Hors espace temps.

Née le 7 novembre 1917 à Germiston (sud-est de Johannesburg) de deux immigrés juifs venus de Lituanie, Helen Gavronsky était devenue Mme Suzman en épousant un médecin en 1937, avec lequel elle a eu deux filles. Enfant elle a fréquenté l’école catholique pour Blancs à Parktown, Johannesburg.  

Elle étudia l’histoire, l’économie politique. Son combat politique débuta parallèlement à l'instauration du système raciste d'apartheid par le Parti National (NP) après son accession au pouvoir en 1948.

Se sentir solidaire des « non-blancs »  en tant qu’écolière blanche, dans une école européenne sophistiquée signifiait, ipso facto, être montrée du doigt. Elle le fut.

Ses parents juifs, et plus tard son mari furent eux, tolérants et solidaires de son combat à elle. Un choix  qui a son prix :

L’attitude hostile des « moutons blancs » envers le « mouton rouge » fortifie et libère toute personne combattant l’injustice raciale. C’est vrai, mais c’est aussi être taxé « rouge, communiste, athée. » 

Certaines personnes en ont fait une mini expérience chez nous en Suisse. Ainsi, je trouvais frappant la ressemblance entre le vocabulaire, les images, l’arrogance de l’UDC blochérienne d’une part, et l’apartheid, sa stratégie, ses tactiques « nazies » d’autre part.

sheep.jpg

Suzman commença à militer à une époque où une infime minorité de blancs sud-africains dénonçait l’Apartheid. Elle fut membre du Parti fédéral progressiste, une petite formation libérale, de 1953 jusqu'à 1989. Elle a essuyé les quolibets, les insultes de ses pairs politiciens blancs qui lui lançaient "Rentre à Moscou" et "Rentre en Israël"! Même l'ancien Premier ministre de l'apartheid Pieter Wilhelm Botha a publiquement qualifié Helen Suzman de «petit chat vicieux .»  (Elle avait un physique frêle et élégant) Conséquence pour Helen : elle accueillit dans sa maison nombre de petits chats de gouttière.

Elle a visité à plusieurs reprises Nelson Mandela au bagne de Robben Island, au large du Cap. "C'était à la fois étrange et merveilleux de voir cette femme courageuse pénétrer dans nos cellules et se promener avec nous dans la cour des prisons. Elle fût la première et unique femme – politicienne européenne - à faire l'honneur de sa venue dans nos cellules". Quel encouragement pour Mandela et ses camarades !

 Aucune femme européenne n’a plus courageusement et efficacement contribué à l’abolition de l’apartheid que cette noble Dame, décédée hier, le 1er janvier 2009. Elle sera inhumée dimanche, le 4 janvier.

A l’heure qu’il est : Suzman est restée fidèle à elle-même jusqu’au bout. Elle a critiqué le nouveau régime et a demandé « un renforcement de l’opposition dans une démocratie en construction. »

Même âgée, Helen Suzman a continué de critiquer le président Thabo Mbeki  (actuellement limogé) pour ses non-prises de position sur le fléau du sida, qui a déjà coûté la vie à presque 2 millions de personnes, ainsi que pour son soutien tacite de Mugabe au Zimbabwe.

Interrogée sur son attitude critique par rapport au nouveau régime à l'occasion de ses 90 ans, la "vieille dame indigne" a déclaré : "Je m'en fiche. Ce que je dis est la vérité". Et d'ajouter: « Je ne m'intéresse pas à ceux qui me critiquent, mais à ce qui se passe dans le pays ». (afp/chds).

Helen Suzman, tu contemples, d’un point de vue dont nous sommes encore privés, ce qui se passe dans le pays,  en Afrique, en Suisse. Tu vois le passé et l’avenir de notre monde à partir de l’éternel présent. Merci de ta vie courageuse !

21:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

28/03/2008

Après Pâques

865954604.jpgPâques c’est déjà loin, qu’est-ce qu’il en reste?

Qu’est-ce que ça change?

 

Reste ce qui fut dès l’origine: l’énergie sans cesse active qui nous permet de vivre dans nos Galilées d’aujourd’hui.

Vivre sans aimer, c’est être mort. C’est fonctionner dans un système vide d’âme.

 

 

Aimer, c’est vivre comme la bougie qui éclaire, brûle, se consume.

 

C’est le cierge pascal, un beau symbole de Jésus ressuscité.

 

Un demi-symbole seulement, car Jésus est bel et bien vivant, dans ta peau, dans ton cœur et dans ton esprit à moins que, délibérément tu le rejettes et ce n’est guère possible car il reste excessivement discret. On est parfois inconscient de sa présence.

 

 

Alors toutes ces fêtes pascales, ça change quoi? Le fait que des maisons religieuses (comme celle où je vis) ouvrent leur porte, accueillent à leur modeste table, les visites annoncées ou pas annoncées, c’est l’ouverture pascale.

 

 

 

Le fait de la solidarité de la Boillat et des gens de partout avec les grévistes à Bellinzone prend de l’ampleur, c’est le fruit de la Bonne Nouvelle de Jésus.

 

 

Le fait que Pier Giacomo Grampa, évêque de Lugano, soit au milieu des ouvriers, l’usine remplaçant le palais épiscopal, voilà une conversion pascale. Le fait qu’on lui tape sur les doigts quand il veut communiquer avec la jeunesse estudiantine, voilà l’effet secondaire d’une conversion authentique à la lumière du mystère pascal!

 

 

On peut continuer à chercher les traces de Jésus vraiment ressuscité dans notre actualité, on les trouve sans nul doute!

 

 

 

09:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |