04/04/2014

Se souvenir pour construire

 Le passé du Rwanda est présent dans les survivants.

On cite souvent Saint Irénée  : « La gloire de Dieu c'est l'homme vivant »

Ainsi en est-il pour Bruce Clarke, le concepteur et réalisateur des « hommes debout » pour qui, comme pour moi, se souvenir et construire sont organiquement liés. Il s'agit du du Pasqua mysterium, la dynamique pascale quotidiennement vécue par les humains, et principe de vie dans la nature. Et assurance que la lutte mène à la victoire.

 

 

 

Les hommes debout

 

Genève, Lausanne pour ne nommer que ces deux endroits ont soutenu le collectif des « Des hommes debout »

 

On trouve Bruce Clarke en première page de mon blog, et un clic permet de faire connaissance avec l’homme, l’artiste, le citoyen du monde qui s’engage là où le devoir l’appelle afin que les hommes se tiennent debout. Il s'offre, avec son engagement, son art :

 

« ...pour empêcher les yeux du monde de regarder ailleurs,

 

pour créer un pont de solidarité entre les victimes

 

et le reste du monde, avec pour seuls outils

 

la beauté et la simplicité. » (BC)

 

 Notre vie est une et donc solidaire avec celle des hommes et les femmes du monde entier, en cercles excentriques. Rien ne peut en être exclu : ni la politique, encore moins l'économie.


 

 Et Dieu et la prière ?

17:17 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.