24/03/2014

Oscar Romero il y a aujourd'hui 34 ans

Petit hommage à Oscar Roméro ce 24 mars 2014

 Assassinée au El Salvador, il y a 34 ans aujourd'hui.

 3317268--300x200.jpgIl s’y attendait à cette Mort violente, Oscar Romero. Pourquoi ? Parce qu’il avait simplement demandé qu’on assassine pas les paysans sans terre. Le problème : c'est qu’il ne prêchait un évangile abstrait : il l'incarnait avec le peuple salvadorien. Il a crié aux soldats de l’armée (souvent armée et formée par les USA), d’abandonner leurs armes ; il a écrit une lettre ouverte aux autorités salvadoriennes leur demandant de donner les ordres en ce sens aux soldats en évoquant la souffrance du petit peuple.

 En un mot, qui est ce prophète ? Oscar Romero, imprégné d’abord par la manière d’être des fonctionnaires du Vatican, s'est converti au contact de l'évangile des opprimés. Il a  a grâce d'anticiper en lui « l’évangile de la joie »(Evangelii gaudium : texte intégral français ) et ce fut sa force et sa passion face aux victimes des régimes du El Salvador. L'exemple des gens, des laïcs, des prêtres, des Sœurs sont pour lui un signe des temps.

 Oscar Romero a discerné le signe de l’Évangile de la libération, il s’est converti à Jésus fait homme en tout homme, plus intégralement en ceux qui ont faim, soif, qui sont nus, emprisonnés, qui luttent pour garder un lopin de terre, un souffle de vie. Il a écouté la voix des opprimés et la transmise au monde des autorités, des riches, des puissants militaires et bancaires.

 C'en était trop.

 

romero2006.jpgIls l'ont tué. Oscar Romero vit dans son peuple, pas au El Salvador seulement : bien au-delà. Les « petits » meurent sous les balles et les bombes à l’instant où j’écris, et je le sais : eux, sont les témoins, les martyrs de l'ère post moderne : la nôtre. Tertullien l’Africain de Carthage a dit :

 " Le sang des martyrs est semence de chrétiens. " et Tertullien aurait aussi dit : « On ne naît pas chrétien, on le devient »

 

Ce petit billet voudrait simplement honorer, remercier, avec ceux et celles de la Maison Romero à Lucerne, avec tous ceux qui le prient, Romero pour sa solidarité jusqu’au bout de sa vie… je crois que son esprit ressuscité  vit au cœur de son peuple, de tous les peuples aujourd’hui. En Suisse, En Europe aussi !

 Je ne désire nullement une canonisation de Romero « par obligation » pourrait-on dire, pas plus que je ne désire celle de Nelson Mandela… Les peuples de la terre connaissent leurs pasteurs, leurs leaders et leurs vies nous inspirent car elles incarnent Jésus. Cela suffit.

20:50 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.