15/03/2014

Appel à la vie

Noli me tangere ; CANO, Alonso.jpg

 

Le jour de la fête de sainte Marie-Madeleine, le 22 juillet, au cours de la liturgie catholique romaine, on lit quelques versets de l’évangile de Jean (20,1-2.11-18). Ce passage raconte que, à l’aube du premier jour de la semaine, alors qu’il faisait encore sombre, Marie de Magdala se rendit au tombeau, où elle pensait trouver le corps de Jésus. Comme elle vit que le tombeau était vide, elle courut alarmer Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et se mit à la recherche de Jésus. Elle le trouva mais elle crut d’abord que c’était le jardinier. Le texte dit ensuite

Jésus lui dit : Marie ! elle se retourna et lui dit : Rabbouni. Elle l’avait reconnu.

 Le commentateur explique :

 «Par l’appel de Jésus, elle parvint à la vie.«

 Un après-midi, je me promenai dans le cimetière de mon village. Je m’imaginai alors comment le Ressuscité appelle par son nom chacun et chacune de ceux qui reposent ici.

 Au moment dit de la prière d’intercession, lors de l’eucharistie, je lus entre autre, après la lecture de l’Evangile :

 

»Quand nos yeux sont obscurcis et que nous ne te reconnaissons pas, appelle-nous par notre nom.«   

 Ce serait donc aussi une des missions chrétiennes d’appeler tous les êtres par leur nom  pour qu’ils parviennent à la vie.

 Hermann-Josef Venetz

 Traduction Christiane Gaeumann

Avec l'aimable autorisation de l'auteur

10:33 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.