03/03/2014

Carnaval: c'est pour rire

13058413-portrait-of-a-funny-black-clown.jpg

 

Un frère est-il dans l’affliction? Ne l’évitez pas. Visitez-le. Souffrez avec lui. Il y a un temps pour pleurer et un temps pour rire dit la Parole de Dieu (Ecclésiastes 3:4).

  « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent…  Ceci ne concerne pas seulement certains d’entre nous, mais tous sont concernés. Si donc il arrive pour un frère un temps pour pleurer, ne soyons pas indifférents, mais souffrons avec lui. Et par contre, si c’est un temps pour rire et se réjouir, ne soyons pas jaloux mais réjouissons-nous avec lui.  (Saint Paul 12 :15) »

 Ainsi à Maria vom Berg (canton de Zoug pardi!): ceux qui pensent que les sœurs sont des femmes tristes se trompent et si vous étiez à Maria vom Berg aujourd’hui, jour de carnaval, vous auriez ri avec nous. Avec moi. Rire du bonheur d'être ensemble et de partager nos talents et nos bêtises!

 L’ambiance d’abord : Il y a un temps pour rire dit le sage. Tant mieux. Le rire au-delà du sourire et l’ambiance vire au bleu ciel parfumé ! Les costumes, perruques, masques, cortèges, farces, musiques, danses et plein des rigolades en cascades ! Des blagues du « passé dépassé », une pincée de satire élégante, un peu comme Pierrot le clown, il reçoit un coup de pied au c…l tourbillonne et retombe sur ses pattes, vainqueur et souriant…

 Est-ce que ce n’est pas un peu cela, la vie ? Des larmes qui virent au rire, ayant arrosé les fleurs … rire de soi, rire de nous, rire des autres … savoir faire les guignols avec les guignols, et savoir balayer les rues avec les balayeurs ? Savoir accueillir les pauvres à la portes des pauvres et frapper à la porte des pauvres chez les riches ?

 Autant de pirouettes, de petits coups d’ailes pour épousseter les fronts religieusement fatigués d’efforts vertueux et faire tomber les écailles de leurs yeux fatigués.

 A Carnaval on se paye le plaisir de quelques extravagances ! Allez savoir quoi ! A Bulle par exemple lachez-moi ce taureau près de la gare ! Ne voyez-vous pas qu’il terrorise les nouveaux venus ? Ôtez-le de son socle et mettez-y un petit oiseau qui gazouille de bonheur !

images.jpgC’est carnaval et que ton sourire accueille le « pierrot » qui te vaut bien en sagesse et en savoir ! Et que ton sourire ne soit pas un sourire de stewardesse de swissair comme avertit François le pape ! Mais un petit rayon de soleil au-delà des carnavals…2014 !

 Si Jésus a pleuré, il était capable de rire.  Il était aussi capable de rire des larmes de joie car il se sait aimé.

21:45 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.