04/02/2014

L'eau, le pain, la vie

nd-de-nazareth-8_mini.jpgJe ne suis qu’une voix parmi les millions d’autres ; cette voix commune articule de ce qui est essentiel durant la traversée vers le but. La conquête du Bonheur.

 Nous savons que l’eau existe puisque nous avons soif ! Mais nous sommes responsable de l’eau. Cette magnifique créature se donne indifféremment à tous pour assouvir la soif du moment ! La première et la seule raison d’être de l’eau, n’est-ce pas d’assouvir notre soif ? Mais boire l’eau fraîche a un but : c’est promouvoir la Vie.  « L’eau , la neige tombent des cieux  du ciel, elle ne doit pas et n'y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes… Sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange. Ainsi ma parole, qui sort de ma bouche : ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. » (Isaïe 55/10-11)

La Parole, c’est Jésus, le Fils de l’homme. Accomplir sa mission lui coûtera la vie. Mais du refus de cet Homme, de sa destruction jaillit l’Esprit.

L’Esprit souffle où il veut, il est tangible, Il nous motive, nous éclaire, nous pousse plus loin afin que, encore une fois, comme la pluie et la neige : nous accomplissions sa mission. L'Esprit dépend des gens au cœur ouvert, à l’intelligence en éveil, au regard qui scrute les signes des temps, à la volonté au travail afin que celui qui a faim et soif ait à manger et à boire.

Notre histoire humaine arrive à un moment de « Kairos » : prendre conscience que la migration causée, pour de multiples injustices principalement économiques, est un fait et ne s’arrêtera que lorsque que s’établira, aussi bien que mal, une répartition des terres et des biens, juste et équitable, et qui satisfasse les besoins basiques de chaque créature. L’eau et le pain. C’est le moment de décider. De vivre ensemble ou de mourir ensemble.

D’une part on sent l’inquiétude des autorités politiques, économiques, quant à la survie du règne des finances, de la solidité « militaire » des pouvoirs et des dominations. On sent la soif du pétrole, du gaz sous toutes ses formes, la rage de s’approprier les richesses du sous-sol ! Ou ce qu'il en reste ! Qu’importe à qui appartient la terre ! C'est secondaire !

 Exemple en Syrie et le peuple martyre

Quelle était la priorité à la rencontre de Genève  2» ? La vulnérabilité de la population exposée et sans défense, sans eau, sans pain ?! Prioritaire ? Vous voulez rire... le rapport de force brute d'abord !

Les sanctions et la guerre auront le dernier mot ! Les dégâts collatéraux balayés … dans des fosses communes ! Les « représentants » Syriens n’arriveront pas à faire respecter « des corridors humanitaires et des cessez-le-feu de quelques heures pour que les convois puissent passer. C'est une obligation en droit international.» Était-ce prioritaires ?

D’autre part, on sent l’inquiétude, au niveau mondial,  des petites gens qui manquent d’eau et de pain de la naissance à la mort annoncée par le système… De ces victimes à bout de souffle, la révolte est morte… A moins d’un sursaut de conscience humanitaire en chacun de nous.

Que l’Esprit de Jésus nous éveille afin de retrouver en nous : « Cette voix, qui ne cesse de nous presser d’aimer et d’accomplir le bien et d’éviter le mal ! Au moment opportun, cette voix résonne dans l’intimité de notre cœur : « Fais ceci, évite cela ». (GS)

Pour la votation du 9 février 2014 au sujet de l’initiative UDC, je dirais :

Évite de propager la peur et la haine de l’étranger, évite de te murer dans une forteresse fragile à court terme. Évitons de nous centrer sur nous-mêmes.

Fais confiance à ton intelligence de discernement,

Fais confiance à ton savoir-faire relationnel et organisationnel! Écoute ton cœur!

Fais confiance à la sagesse : « Soyons donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. » (Matt 10.16).

Jésus ne sera pas venu parmi nous en vain.

21:02 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Évite de propager la peur et la haine de l’étranger, évite de te murer dans une forteresse fragile à court terme. Évitons de nous centrer sur nous-mêmes."
Que faites-vous donc de tous ces gens qui restent sur le carreau à cause du flux de chômeurs européens ? Ne pensez-vous pas qu'il conviendrait que les pays européens s'occupent de faire tourner leur économie plutôt que de nous envoyer 80'000 personnes de plus chaque année ? Vous rendez-vous compte que cela représente la Chaux-de Fonds et Yverdon chaque année ? Ne voyez-vous pas qui est contre cette initiative ? Tout le patronat, parce que leurs super-profits seraient mis en cause. C'est bien la première fois que l'on voit vous battre pour le grand capital...

Écrit par : Géo | 04/02/2014

Les commentaires sont fermés.