30/12/2013

Prière du soir face au globe terrestre

 kommunionskreuz-kinder-der-welt-kk12002-1.jpgMatin et soir, je prie juste en face du globe terrestre dont je n’ai pas voulu me séparer en déménageant à Maria vom Berg. Elle est sur la table, j’appuie sur le bouton et elle s’allume modestement. Oh. Il y aurait bien un petit défaut : les pays du soleil couchant brillent autant que ceux du soleil levant. Ce n’est pas grave, elle éclaire timidement ma nuit, mes complies et mon nunc dimittis !

Ce qui m’intéresse avant tout sont les terriens dont moi, dont vous. Comme Antoine de Saint Exupéry dans son vol de nuit peut-être, percevait des flots de gens longeant les fleuves, les rivières, les haies, les sentiers qu’il survolait, il connaissait ses amis terriens, il les appelait par leur nom, il leur faisait signe, il leur était uni.

 Voici les Africains du continent si riches de traditions, de culture africaine, de relations, de tensions, de réconciliation. Si exploités, dominés, bref si colonisés et décolonisés et néo-colonisés. Si pauvres en autonomie, si malade et courageux, tant d’Africains une arme au poing, a rifle,un kalachnikov pardi. Au fond d’un cœur violé, si plein d’une sève refoulée…  Leur regard nous scrute …

terre-mains.jpg Mais il faut l’accepter : les Africains aussi « pauvres pécheurs » que nous tous, des relations pourries par des rivalités de clans, de status, des dominations « innées » amputant de leur dignité les femmes, les infirmes…

Une salade russe… et agitée : c’est un peu ma prière … le globe tourne et voici l’Asie, avec ses divinités, ses sages : de la Turquie au Japon, du Sri Lanka à la Russie et, tout menu et inaccessible dans sa grandeur : le royaume du Buthan, haut perché,  à l’abri de « l’ogre chinois » dit-on, ce qui n’est pas le cas du Tibet… L’Amérique latine, l’Europe, la Suisse, notre patrie partielle ! Que Dieu la garde et lui permette de renverser les frontières de toutes natures et d’être une petite lumière… là, au cœur du globe… le globe est plein d’humains qui courent, courent et désir avant tout : la paix car ne sont-ils pas des hommes et des femmes de bonne volonté ?

images.jpg

Ma prière de contemplation planétaire n’est pas désintéressée, notre terre est malade et en danger, et donc nous sommes malades et, si nous ne changeons pas – en partageant la terre, le travail et le pain – notre terre mourra, nous avec, et la lumière du globe s’éteindra de l’intérieur tandis disparaîtra le reste !

 La prière du silence et le silence de la prière… Je suis sûre que notre Abba, notre Dieu à tous, vit en nos cœurs terriens et je  sens battre ce cœur planétaire et inquiet au fur et à mesure que tourne la mappemonde dans cette prière du soir mondiale à laquelle je m’unis et disparais dans le grand TOUT sans frontières.

20:30 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Notre Terre est malade depuis bien longtemps, peut-être même depuis que l'humain y a mis le premier pied.

Elle est en danger grave depuis disons un centenaire. Depuis le moment où la science et l'argent ont pris la main sur le respect de la VIE.

Votre blog est un havre de paix dans cette multitude de blogs d'incitation à la haine et aux clivages.

Le grand TOUT pour vous ou le UN pour moi sait très bien qu'on ne peut pas stopper un grand rocher qui descend la montagne, prend de plus en plus de vitesse et que son chemin est de descendre jusqu'à la plaine pour pouvoir remonter sur la montagne qui est en face. La vie a créé les rochers, les montagnes, les plaines.

La vie a créé aussi les humains ont poussé le rocher sans se soucier de la destruction qu'ils entraînaient sur son passage.

Je pense qu'il est beaucoup trop tard pour sauver la plus grande partie des humains et qu'il vaut mieux consacrer son énergie à prévoir la reconstruction pour ceux qui survivront à cette auto-extermination. La nature, elle, s'en sortira toujours, elle est bien plus intelligente que l'humain et bien plus forte.

Vous qui savez prier, Madame, priez pour que la prochaine fois, le peu d'humains qui survivront ne recommencent pas inlassablement les mêmes erreurs et sachent créer un monde différent.

Écrit par : Jmemêledetout | 30/12/2013

Les commentaires sont fermés.