16/11/2013

Le lépreux, le loup, François et nous

Prendre conscience que c’est par nos imperfections, et non pars nos perfections franco10_s.jpgque nous nous rapprochons de Dieu ? Cela nous concerne et nous donne du courage. Nous avons tous la même chance et le terrain de la « comédie humaine » est le même pour tous. Vaines sont les prétentions et vains sont les dénis. Ancrés dans notre être profond : le lépreux et le loup nous narguent et nous effrayent. En termes franciscains : le lépreux et le loup sont nos imperfections

François déclare que le jour de sa conversion fut lorsqu’il embrassa le lépreux aux environs d’Assise. Plus tard, François se trouva, à Gubbio, face au loup ravageur. Ces deux faits sont historiques, mais avant tout, cette conversion et cet apprivoisement ont dû transformer l’âme du poverello.

Notre vie intérieure, notre vie émotionnelle, notre vie de prière sont les premiers champs de bataille, c’est comme un « training field » en vue des luttes dans un monde tel que nous le connaissons aujourd’hui. Et notre faiblesse nous effraye.

Car c’est en nous – aussi - qu’habitent le lépreux et le loup.

84144-eFfBNVFYXq61I_WQQFqRww.jpgSi, dans notre actualité proche et lointaine,  nous n’avons jamais eu le courage d’embrasser  les lépreux  et apprivoiser des loups, c’est peut-être parce que nous n’avons pas encore reconnu, ni accepté notre propre lèpre ni le loup féroce en chacun de nous. Ils sont toujours là, sous une forme ou sous une autre en attente d’être apprivoisés et pardonnés.

Sr Claire-Marie, inspirée par Richard Rohr dont voici l’adresse :

Center for Action and Contemplation cac@cacradicalgrace.ccsend.com  

 https://cac.org/sign-up

On peut s’abonner à ses très courtes pensées quotidiennes. CM.

Je publie le texte original de Richard Rohr, cliquez sur « Katutura English » à la page accueil du blog.

(En connivence avec Richard Rohr)

20:46 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.