27/09/2013

De Marie de la Montagne

 

images.jpgCette petite réflexion au sujet de François, pape, de la femme et des femmes dans et hors de l’Église Catholique Romaine :

 Ma position de départ : je me sens bien dans ma peau féminine.

 L'envie de me faire prêtre ne m'a jamais effleurée. Pas parce que c'était réservé aux hommes.

 Mais laissons de côté la problématique des prêtres mariés et des femmes prêtres en Afrique australe pour l'instant. Bien qu'en Occident on en parle un peu trop.

 François a répété ces mots de Jean-Paul 2, à son retour de Rio (JMJ) « la porte du sacerdoce aux femmes est fermée » les journalistes ont écrit que c'était la parole de François, mais François n'a pas spécifié sa pensée à lui ! Il a répété sans élargir.

 Sans mentionner le fait qu'on est des baptisées, sans reprendre la signification du ce baptême ! Apprenant à connaître un peu François, je présume qu'il nous fait confiance.  Mais notre baptême: c'est quoi ?

 J'ai appris que, lorsque qu'on nous baptise  c'est-est-dire qu'on nous accueille dans la communauté des humains en nous donnant un nom personnel, comme l'a dit notre créateur : « Je t’ai gravé sur ma main. » Isaïe 49, 16 . C'est nous donner une mission.

 Conscients que ce n'est pas une blague et que nous avons une mission, un job qui donne un sens à ce cadeau qu'est la vie. Quel beau défi !

 Notre Créateur souhaite que nous poursuivions la construction de l'aventure humaine et, en terme biblique nous sommes : « prêtres, prophètes et rois » (au masculin pour le moment). Actes des apôtres 2 : ...

 Prêtres : comme je l'ai si souvent vu dans l’Église peuple de Dieu, le prêtre, c'est comme Oscar Roméro, comme Jésus, il nous rassemble, il est-avec, il vit-avec, il travaille-avec, il prie-avec. Jésus l'avait dit : lorsque vous être deux ou trois ou 50 ou 100, je suis au milieu de vous, avec vous et nous partageons le vécu, la vie, le pain, c'est un tout organiquement lié !

 Prophète : quel défi si on prend cette mission au sérieux : être conscient de soi, des autres, dans une réalité où l'on peut s'épanouir, être aussi conscient que cela peut être système diabolique qui exploite, opprime, affame, empoisonne et tue les petits, la « pleb » les surplus people à travers notre planète... Le prophète analyse ces réalités, ces signes des temps, et il dit la vérité : comme Daniel (Daniel 5 v. 13 à 31... et cela nous plonge en plein dans notre actualité 2013... pas de science fiction...! Ecoutez Ban Ki-Moon ce soir au sujet du climat.

 Roi : une personne respectée parce qu'elle est totalement engagée dans la société, elle a une responsabilité envers chacun et son enseignement est de responsabiliser chacun dans notre société de 2013 ? Ceci devait servir de préambule à ce que j’essaierai d'écrire demain au sujet de la théologienne journaliste Lucetta Scaraffia qui estime que le Pape a la possibilité de nommer une femme cardinale et appelle à cette « révolution ». Ce qui aurait l'avantage d'éviter « l'épineux problème de l'ordination sacerdotale des femmes », écrit-elle dans Il Messagero.

 « Un tel acte « serait une révolution suffisamment forte pour ébranler la position de méfiance et de désintérêt que la plupart des membres du clergé adoptent envers les femmes, religieuses et laïques », lance cette théologienne qui est aussi éditorialiste à l'Osservatore Romano, le journal officiel du Vatican, dont elle a créée un supplément féminin mensuel. »

 Imaginez-vous qu'une consœur m'a offert à lire l'Osservatore Romano et que j'y trouve une espèce d'aurore... ou une récupération d'espérance ? Le monde à l'envers ?

22:08 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.