06/09/2013

G20 : Prière

 « Commencée comme une révolution pacifique contre le régime d’Assad, la guerre civile syrienne a tourné, en deux ans, au carnage ».

 Les personnes du G20 à Saint Petersbourg portent-elles en leur cœur et conscience les peuples dont elles ont le devoir de protéger la vie ?

 Ces leaders rentrent chez eux, semble-t-il, impavides, amorphes. Certes ils sont sous haute protection, mais auront-ils digéré le menu russe qui leur a été offert et vont-ils reposer en paix cette nuit ? Et si les citoyens des pays respectifs, et si les réfugiés, les victimes, les agonisants et les morts pouvaient parler : toutes nationalités et races confondues, qu’auraient-ils dit ? Que disent-ils ? Leur sang coule et ce n’est pas de la poésie, c’est à quelques centaines de kilomètres de chez nous ?

 J’ai lu et relu et étudié l’excellente analyse de Alain Délétroz – Le Temps de aujourd’hui, 6 septembre 2013 –

index.jpg

 « Entrons-nous dans une ère nouvelle de tolérance absolue face à l’usage de la violence la plus barbare par des tyrans accrochés au pouvoir? »

 Et encore : « Le sommet de Saint-Pétersbourg va-t-il se conclure par les obsèques officielles de la fameuse «Responsabilité de Protéger», plus jamais mentionnée dans le débat autour des mesures à prendre en Syrie? »

 Demain, 7  septembre 2013, François, pape, nous demande de jeûner et de images.jpgprier. Selon moi, jeûner et prier sont organiquement liés. Nul besoin d’en faire un spectacle, mais, peut-être simplement prendre conscience que je dois sortir de mon indifférence priante, pour regarder face à face le « Serviteur souffrant » et nous remettre debout, ensemble, dans un monde plus juste !

 

22:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.