06/04/2013

Renoncer à soi-même ?

80183582_p.jpg

Jésus  appela la foule avec ses disciples et leur dit: " Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même et prenne sa croix, et qu'il me suive. Car, celui qui veut sauver sa vie, la perdra; mais qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Évangile, la sauvera. 

Et que servirait-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perdait son âme ? Ou bien que donnerait l’homme en échange de son âme ? (Marc 8,34-35)

 Renoncer à soi-même ? Regardons Jésus, il s’efforçait plutôt de libérer les gens,  renforcer leur moi, leur rendre leur nom et leur histoire. Le soi-même auquel ceux qui suivent Jésus doivent renoncer est cet ego qui au fond est aliéné, inhibé, possédé même, soit par ses propres projets et ambitions, soit par son carriérisme sur le dos des autres, soit par l’accumulation de biens au détriment des pauvres.

 Celles et ceux qui veulent suivre Jésus doivent se défaire de ce faux Moi. Alors, ils seront vraiment libres.

De plus, porter quotidiennement sa croix ne devrait pas avoir une connotation masochiste. En fait, porter sa croix et suivre Jésus sont une seule et même chose.  Suivre Jésus signifie que ses valeurs sont les miennes. Des gens comme Jésus, qui vivent comme lui, des Justes comme on les nomme parfois, vont toujours désécuriser et agacer   leur entourage au niveau religieux, social ou politique, avec les conséquences que l’on connait.

L’apparente dureté des exigences dont parle Jésus n’est, en fait, qu’une invitation à une plus grande liberté, la liberté telle que Jésus l’a vécue.

 Hermann-Josef Venetz

 Traduction : Claire-Marie Jeannnotat

 Avec l'aimable permission de l'auteur

14:20 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.