03/04/2013

Tunis: Forum social mondial 2013

FSM2013.png

Sous le signe de la dignité

« Les signes de temps meilleurs sont nombreux si l’on accepte de les voir et de les analyser. » http://clairemarie.blog.24heures.ch/ =1.04 2013

J’essaie de discerner des signes des temps et mon approche est nécessairement subjective, mais si j’arrive à communiquer avec d’autres personnes intéressées nous serons ensemble face à l’objectivité des signes.  Il est donc nécessaire de « perdre du temps ensemble » à contempler la météo de notre société !

 Par exemple notre époque postmoderne est clairement marquée par un désir de spiritualité nouvelle, ce qui paraît particulier et individuel est, en fait général et communautaire ! C’est comme la mouvance d’un réseau de relations solidaires qui visent à la transformation d’une réalité déficiente, là où nous sommes et au-delà, avec les partenaires sociaux de partout pour construire un monde meilleur. Il faut nous connecter les uns aux autres  et nous agirons ensemble, mais différemment selon les réalités du plus grand nombre.

C’est ainsi que, en colère contre au spectacle annuel des fastes davosiennes du Forum économique mondial (1971),  le Forum social mondial (2001) a émergé et rassemblé à Porto Alegre, Brésil, des milliers de participants réunis en associations : ATTAC, le Mouvement des sans-terre, des Commissions justice et Paix, des travailleurs, des non-décideurs, celles et ceux qui font l’expérience que les décideurs du prix du pain quotidien ne sont pas celles et ceux qui ont faim.

 «La mobilisation de la société civile mondiale doit se faire pour promouvoir un monde plus juste et pacifique.»

 « C’est quoi ce rassemblement, tous les deux ans, au Brésil, en Afrique, en Inde, au Moyen Orient et qui sont les participants et d’où viennent-ils ?

 Le forum est espace ouvert  sans propriétaires, sans sectarismes, sans dirigeants et  l'autonomie des participants est protégée pour prévenir leur instrumentalisation. Ils peuvent venir de partout…

 La « non-directivité » est essentielle : les organisateurs sont des facilitateurs, des animateurs…

 Les ateliers sont auto-organisés et autogérés ; cela permet une grande souplesse et c’est un terrain fertile pour des idées peut-être jamais encore exprimées… Il n’y a pas de document final

 Le 12e Forum social mondial s’est tenu du 26 au 30 mars 2013 en Tunisie, et ce fut «une injection d'énergie».   «Chacun repart dans son pays plus fort de l'expérience des autres et transforme ses pratiques quotidiennes personnelles pour respecter les valeurs des forums, alors le combat est gagné. »

Chico-300x225 (1).jpgChico Whitaker: « On ne peut pas s’arrêter, rester chez soi à se reposer. Dès l’instant où l’on prend conscience des injustices, des inégalités sociales, des problématiques que rencontrent les gens au quotidien, on ne peut pas dormir l’esprit tranquille. Dès l’instant où l’on a encore des forces physiques ou ne serait-ce que mentales, il faut continuer la lutte, on en a l’obligation. Pour ma part, seule la mort m’arrêtera… ou la perte de raison. »

 J’ai regretté que nos médias aient si peu parlé du 12 Forum social mondial et je me demande qu’elles sont les priorités de notre Radio Télévision Suisse francophone ?

 Le Forum social mondial est un signe des temps, la météo annonce un temps meilleurs je me réjouis et remercie Dieu du souffle nouveau qui monte de la base et avance bravement dans la foulée des prophètes. Le printemps arrive.

 C’est un signe prophétique : non seulement, un autre monde est possible mais les bases sont données et les travailleurs en pleine action. L’urgence de dénoncer les structures d’injustice et d’annoncer la construction, ne serait-ce qu’en embryon, de structures nouvelles, c’est le sens de la vie. Les chrétiens ne célèbrent pas la Résurrection « pour des prunes », non l’énergie pascale fortifie la volonté…

22:27 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.