21/01/2013

La guerre et les hommes de bonne volonté

 La Syrie, le Mali, la France et les hommes de bonne volonté

 Jésus fut aussi donc recensé à Bethléem où ses parents avaient dû se rendre sur ordre des autorités impériales romaines – dans le royaume vassal d’Hérode – en Judée.  Il n'y avait pas de Paix. C’est ainsi qu' à la naissance d’un enfant, les gens simples et pauvres se disaient : La paix reviendra quand il y aura des hommes de bonne volonté au pays.

 Où sont passés les hommes de bonne volonté ? Y en a-t-il jamais eu ? Y en a-t-il aujourd’hui ? Dans toute la région ?

 La corruption fondamentale en Suisse y compris :

 la fabrication et le commerce des armes


 

Ce réfugié angolais me disait en 1986, à SOS Asile Jura où je travaillais : « Tant qu’il y a des armes dans un pays, il faut bien s’en servir !» Était-il naïf ou plutôt froidement logique ?

 Le printemps arabe a débuté pacifiquement, en Egypte par exemple, en Tunisie, en Libye. Mais le pouvoir a peur de mouvements pacifiques. Le pouvoir a son armée et ses armes « il faut bien qu'il s'en serve ! » Y a-t-il des hommes de bonne volonté qui détiennent le pouvoir ?

 En Syrie, les premiers rassemblements sont restés longtemps pacifiques. Où sont les femmes et les hommes de bonne volonté chez celles et ceux qui détiennent le pouvoir.

 Et puis, le petit peuple de Syrie agonisant est « dépassé » dans les média par l’étrange histoire qui se déroule actuellement au Mali. En plein cœur du Sahara, 12 millions de Maliens environ dont presque la moitié ont moins de 15 ans . 85% des maliens sont musulmans et environ 5% chrétiens.

 Mais pourquoi apparemment abandonner la Syrie à son sort pour s’occuper du Mali ? Où est l'urgence ? Où est la priorité ? Qu’est-ce qui est fondamentalement en jeu dans cette étrange manière de faire des Occidentaux et des Français en particulier ?

 Colonisé par la France, le pays est indépendant et membre de l’Organisation des Nations Unies dès septembres 1960 avec une apparence de démocratie. Que signifie « démocratie » dans le contexte d’intérêts particuliers à l’intérieur et encore plus à l’extérieur d’un pays ? Quels sont les intérêts du petit peuple souffrant de sécheresses et les intérêts des repus ?

 D’où vient la hâte de François Hollande de « faire la guerre » a une ancienne colonie. Il l’a dit : C’est à la demande de autorités maliennes paraît-il. A-t-il discuté, raisonné ? Quels efforts diplomatiques, quelles rencontres à l’intérieur comme à l’extérieur des pays respectifs ? François Hollande  a-t-il consulté la France avant d’envoyer là-bas des militaires ?

 Le Maliens eux-mêmes paraissent moins fébriles de partir en guerre contre leurs frères Touaregs et autres. Les Africains sont conscients du fait « terroriste. »  Comme Bush en Afghanistan et en Irak, Hollande s’implique pour ainsi dire à la légère, dans des conflits régionaux, c'est alors «qu' une guérilla régionale entre des factions divisées » est mutée en guerre entrela France… et le Mali !  

 Est-ce si simple que ça ? N’est-ce pas plutôt la peur de l’Islam ? La grande peur de la France et de l’Occident : l’avancée de l’Islam motiverait cette guerre ? Mais   est-ce avec la voix des armes que les Hommes de bonne volonté, mentionnés sous l’Empire romain à la naissance de Jésus feront la Paix entre  l’Orient et l’Occident ?

 À lire et à écouter :

  H.J.Venetz, théologien, 17/11/2012, La Guerre est un péché

 Michel Cornu, philosophe Rts 20/01/2013,

 « La guerre traverse toute l'histoire de l'humanité. Mais "aucune guerre n'est juste" affirme Michel Cornu, peut-être y-a-t-il des guerres "nécessaires" »

22:12 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.