15/01/2013

Symbiose: praxis et prière

 

evangile_a_la_maison.jpg

Chaque jour je m’efforce de lire « l’évangile du jour »  et si l’on permettait à la lumière du message de Jésus d’éclairer l’actualité, et de trouver au meilleur de nous-mêmes, ce que nous devons faire si nous prétendons être chrétiens, ferions-nous, ferais-je ce que ma foi en l’homme, donc en Dieu, demande de moi ? De nous ?

 Prier aux intentions du pape selon l’ordre chronologique prévus au Vatican dès mi-décembre 2011 déjà pour être dans les paroisses dès janvier 2013 ? Pourquoi pas ? Mais qu’en est-il de l’action qui répond construit le royaume de Dieu au quotidien, sachant que c’est l’action qui vérifie la prière et la foi !

 Et comment agir et prier sans analyser ce qui se passe, par exemple, le savon bio du CHUV qu’il faut jeter, ou les meurtres à répétition et en cercles concentriques, ou les policiers en rapport de force perdant avec  les agresseurs 4897032100022_l_f_l_1.jpgde toutes natures , ou celles et ceux  qui, solidaires des exploités, soutiennent  «  l’Initiative Minder » contre la corruption institutionnalisée et tout cela, chez nous d’abord avant de jeter la pierre aux autres ! Si la prière au quotidien n’était déjà que la sueur de notre réflexion, de notre recherche de participation sans intérêts particuliers de langue, de parti politique, de religion, de race, participation à ce qui se fait au niveau économique, politique, ecclésial etc. par d’autres qui ne prient pas, n’y aurait-il pas une symbiose heureuse et prégnante d’active d’espérance ?

 Prier autrement : vais-je rechercher ce que cela signifie dans les multiples sites inaccessibles à beaucoup, dans des études théologiques, dans les supplications ou admonitions des autorités religieuses ? Pourquoi pas, mais il y a, à la portée de tous l’Évangile au quotidien et l’Homme de Nazareth dont la vie vérifie la foi, c’est-à-dire  le travail et la lutte pour la pain quotidien, le bien commun prioritaire et basique  pour tous, concrètement. A égalité. Fruit de la terre, du travail des humains, du pain brisée et partagé… c’est ringard ? Mathieu 6, 7 dit « …  Ne répétez pas sans fin les mêmes choses comme les païens: ils s’imaginent que Dieu les exaucera s’ils parlent beaucoup. » En fait, ne rabâchez pas le « Notre Père » si vous ne le mettez pas en pratique.

19:12 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.