02/11/2012

La Toussaint et le Jour des Morts

deploration.jpg

crédit: http://www.lune-de-suchet.com/article-un-poeme-une-peinture-pour-la-toussaint-le-jour-des-morts-111468314.html

La Toussaint rassemble les parents, amis autour des tombes de leurs bien-aimés, saints et morts. Tous.  Chaque année, avec les gens de divers milieux aux coutumes différentes, ma pensée est unie à celles et ceux que j’ai connus, aimés et qui me l’ont bien rendu. Nombreux reposent, comme on dit, hors des étroites frontières helvétiques.

 Hors des frontières, nous sommes tous UN, comme le répète Albert Nolan, mon ami sud-africain dans son dernier livre « Suivre Jésus aujourd’hui. » Non seulement UN avec celles et ceux qui sont proches mais UN avec l’espèce humaine dès l’origine et jusqu’à….

 Tous saints : au même niveau d’humanité ; le jour des Morts : tous morts, c’est-à-dire, disparus dans l’incandescence de la Vie dont nous sommes un filament frêle sur la route du retour ! Qu’importe les mausolées – tous au même niveau « sx feet under » six pieds sous terre, notre Mère commune.

 Ces saints de la « litanie » ne sont pas la propriété d’une Église « qui les fait ou les canonise »! Selon que cette « élévation » fut opportune ou pas ! Bien loin de ça !

 Les Saints Innocents massacrés par nos « Hérode »  actuels et multiples : l’enfant érythréen, européen, asiatique, américain ; les victimes des violences au profit des commerçants d’armes ! Tous saints. Les victimes de jugements sans appels institutionnels : tous saints. Les mécréants, les « gueules de métèque » les méprisés, la populace courbée aux triples pieds des escabeaux ecclésiastiques : tous saints ! Les chômeurs, éjectés, surplus people : ayez pitié….

 La litanie des saints de la Toussaint 2012 est longue…. Après chaque évocation, on devrait répondre en chœur : Saints et Saintes prostitués dans les « men-made » bordels : ayez pitié de nous… ou priez pour nous ! Saints inconnus : mères, pères, invalides, estropiés,  prisonniers : ayez pitié de nous : « Eux seront les juges » comme le dit si bien Jean Baptiste Metz dans « Memoria Passionnis » (Ed Cerf 2009) et l’Évangile d’aujourd’hui: Matthieu 25,31-46    

images.jpg

 

10:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.