17/07/2012

18 juillet 2012

Cher Tata Madiba Mandela,


J’écris ce message avec une plume légère pour dire combien tu comptes dans ma vie comme dans celles de ton peuple dont tu  rêvais comme d'une images (2).jpgnation arc-en-ciel. Tu n’es pas née pauvre mais tu as vu la souffrance des pauvres. Tu ne t’es pas contenté de prier et de faire la charité mais tu t’es demandé qu’elle était la cause de cette pauvreté. Les yeux, les oreilles ouverts en gardant tes moutons, qui n’avaient ni faim ni soif, tu entendais, dans le lointain, des êtres humains, qui eux, elles, avaient faim et soif.


Ton cœur a alerté ton intelligence,  tu as regardé de plus près, tu as scruté et décelé les moindres indices qui diminuaient la dignité humaine. Le droit à la liberté, à la responsabilité et, quand les gens de ta tribus ont voulu arranger un mariage pour toi qui étais destiné à devenir le Chef de ton ethnie royale  xhosa tu es parti. Le cœur lourd de décevoir les tiens mais fidèle déjà à cette graine plantée en toi avant ta naissance, elle croissait ... et tu avançais…


A l’Université de Fort Hare, tu prends parti pour tes les étudiants qui réclament du pain et tu es expulsé par les autorités  européennes, qui elles, n’ont pas faim.


A Johannesburg, Elodi, la ville de l’or, tu vois la misère horrible que le système engendre, oui le système  mis en place par les autorités occidentales chrétiennes qui enrichissent l’Occident et les Occidentaux à mesure qu’elles  appauvrissent  les Africains !


Tu pleures sur Elodi comme Jésus pleura sur Jérusalem, tu cherches et trouves des amis, rares mais sûrs,  le cher  Walter Sisulu, Oliver Tambo,  Anton Lembede, Peter Mda et vous  rejoigniez le Congrès National Africain, interracial qui luttait pour la justice par la non-violence. Ce n’était pas un club defonctionnaires grassement payés dans des bureaux feutrés, Oh! non! c'était un mouvement  avançant dans les méandres mortels du système de plus en plus corrompu et abjecte et sordide!


Cher Madiba, en 1948, le système est « baptisé » excuse le terme : Apartheid et inspiré de la philosophie naziste ! C’est légalisé … http://www.immigrationafriquedusud.fr/immigration-afrique...


Oui et cela coïncide avec mon arrivée sur ta terre bien-aimée,  qui me séduit,  m’ensoleille, »  me fait to
mber dans maintes tentations, me fait "pleurer sur Johannesburg "  et me permet enfin de rejoindre, ne serait-ce que marginalement, le peuple en lutte !
Pendant ce temps, de 1958 à 1963, cher Mandela, tu es proche et lointain, il faut organiser la résistance, accélérer la « Prise de conscience », mettre à jour la stratégie et les tactiques tout en gagnant sa vie dans le système économique existant !


Les institutions chrétiennes d’origine occidentales – qui pratiquent la ségrégation raciale – ne s'opposent pas aux lois injustes. L'isécurité des pauvres est la sécurités des riches. C’est le règne du mutisme blanc et du cri de colère noir. Toi, Mandela, tu te faufiles en travaillant, en écrivant, en créant des liens, tu es un peu comme notre « Mouron rouge ». Partout et nul part. Clandestin et publique. Toujours. Dans les milieux chrétiens et catholiques tu es un « terroriste », comme nous tous le devenions si nous étions solidaires des pauvres et engagés pour la justice.


Cher Madiba, tu es, avec un grand nombre de personnes qui donnent leur vie pour la vie du petit peuple, prisonnier à Robben Island, tu casses des cailloux, tu formes un université, tu continues la lutte et puis, tu lis Shakespeare qui s’introduit chez toi par effraction, oui, sous le nez et à la barbe des geôliers rustres ou complices, qui croient que ce bouquin est une bible

 

Tu t’engages pour une traitement équitable des prisonniers, tu pleures l’absence de ceux que tu aimes, de ta famille de tes enfants et tu es rongé de remords, comme je le suis souvent. C’est dans la logique de l’engagement et de la Mission prophétique que nous confie Jésus. A tous mais surtout à celles et ceux qui ont reçu cette graine au plus profond d’eux-mêmes dès avant leur naissance.  Cette graine, elle te tient.


Un long chemin vers la liberté intérieure et collective qui prendraient des pages à raconter comme je m’en souviens marginalement et que nombre de livres et de films s’efforcent de faire connaitre de leur mieux !


Ce 27 avril 1994 j’ai été voté, citoyenne sud-africaine, avec ma consœur métisse, également citoyenne sud-africaine à Zurich ! Pour la première fois : ma consœur parce que le suffrage universelle était la particularité ( !) des blancs et privait les « non-blancs » de leur droit ! Moi parce que je boycottais avec d’innombrable blancs, ce droits injuste puisque sélectif !


Le 10 mai 1994, cher Madiba, c’est l’extase et l’euphorie. Toi, chef de la Nation, il te reste chez toi et dans le monde, une monde meilleur!  Nous tous avec toi, Tata Madiba. Le monde est trop petit pour ne pas être ensemble !


Dix-huit années de lutte pour déraciner l’injustice: l'économique reste sur les anciennes rails capitalistes, la pauvreté s’accroît pour les plus pauvres et remplit les poches des nouveaux riches qui perdent leur âme en faisant fi de la solidarité qui les liait à la lutte pour la justice de leurs frère de race! Et la pandémie du SIDA ravage une génération  de jeunes, et puis une autre, et crée des centaines de milliers d'orphelins !


Mais cher Madiba, demain matin vers 8a.m. des millions d’écoliers, d’étudiants toutes races confondues vont chanter ensemble « Happy Birthday Tata Madiba » et nous allons t’offrir 67 minutes de travail solidaire pur honorer tes 67 années épuisées pour le monde !
Ces 67 minutes de "bénévolat" ne doivent pas faire oublier les injustices, les corruptions, la violence et les tentations fatales! Il ne faut pas préférer la charité au goutte à goutte à la lutte sans merci pour la justice sociale et structurelle.


Cher Madiba, je t’aime et je te dis merci pour ta vie, ton exemple, ton humilité, ta proximité avec Jésus le palestinien de tous les temps !
http://fr.euronews.com/nocomment/2012/05/30/une-chanson-s...

23:09 Publié dans Afrique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : madiba | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.