09/07/2012

Gaz contre aide au développement

 

Gaz contre aide au développement

Serge Gumy

 

La Suisse va-t-elle imiter  l'Allemagne?


L'Allemagne projette d'accorder son aide à des Etats africains en échange d'un accès aux ressources!


 

« Et si la Suisse utilisait l’aide au développement pour assurer en échange son approvisionnement en matières premières? A Berne, l’Union suisse des arts et métiers (usam, l’association faîtière des petites et moyennes entreprises) fait depuis des mois le siège des départements fédéraux pour infléchir dans cette direction le travail de la Direction pour le développement et la coopération (DDC) matières premières  • Les milieux économiques veulent que la Suisse vienne en aide en priorité à des États lui donnant accès à leurs mines et leurs puits de pétrole. Les œuvres d’entraide inquiètes. »

Je refuse de croire à un tel niveau de corruption en 2012 ! Et pourtant n’est-ce pas la suite du colonialisme, conquérants en compagnie de militaires, de marchands et  missionnaires Si le temps a passé, si les contextes sont différents, si l’expression est quasiment « naïve » sans parler de l’insulte faite aux pays qu’aide la DDC !

Et je pense aux missionnaires en Afrique australe (je fus l’une d’entre eux). Les Africains avec raison ont osé clamer : « Vous apportez votre Bible et vous prenez notre Terre. » (Combien les débats seraient utiles, mêmes aujourd’hui)

Nos pays occidentaux, civilisés, chrétiens dit-on, proposent un  Deal selon l’USAM, union suisse des arts et métiers: donnez-nous accès à votre sous-sol, aux matières premières afin que, dans notre esprit de générosité chrétienne nous vous aidions à gagner votre pain… à la sueur de votre front bien sûr ! J’exagère ? Peut-être car Serge Gumy poursuit :

« Berne ne veut pas de ce souk

Soumettre l’aide au développement à l’accès aux matières premières? Le Conseil fédéral s’y oppose. «La Suisse ne connaît pas cette forme de conditionnalité dans l’aide au développement», répondait-il en novembre à deux élus UDC qui lui demandaient d’élaborer une stratégie dans le même sens que celui souhaité par l’Union suisse des arts et métiers. »

_61403308_femi_kuti.jpgZeinab Badawi parlait aujourd’hui avec Femi Kuti, musicien, activiste et critique politique   nigérien ; sa musique et ses chants met en lumière la mauvaise gouvernance du gouvernement nigérien ; il prête sa voix aux pauvres, aux exploités… à prendre conscience, collectivement et personnellement de leur dignité humaine… Long est le chemin, étroit, rocailleux… (BBC Hard Talk)

 

22:29 Publié dans Résistance | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaz | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.