14/04/2012

HYMNE à L'AMOUR

 

art_1123.jpg



L’Amour totalement autre

Quiconque est à la recherche d’un beau texte sur l’Amour tombera tôt ou tard sur « Hymne à l’Amour. »


Je peux parler toutes les langues de la Terre et du Ciel
Si je n’ai pas l’Amour,
Je ne suis qu’un métal sonore
Ou une cymbale qui retentit.

Ai-je reçu le don de prophétie,
Approfondi tous les mystères,
Possédé toute la connaissance
Et une foi à transporter les monts ?
Si je n’ai pas l’Amour, je ne suis rien.

Un beau texte, dynamique et chargé d’énergie, quoique tout de même un peu pompeux et distancé de la réalité. La langue des anges et les prophéties nous sont un peu inhabituelles.
Mais le texte continue beaucoup plus objectivement

L’Amour est longanime et serviable ;
En lui ni jalousie, ni forfanterie, ni orgueil,
Ni rien de malséant.


L’Amour ne cherche pas son intérêt,
Ignore la colère et la rancune,
Ne se plaît pas dans l’injustice,


Quand on les compare aux versets précédents ceux-ci paraissent quasiment ordinaires ! Peut-être.

Car ils se trouvent à la limite de ce qui paraît pour nous  évident, Paul continue :

Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout.

Vraiment ?  Est-ce que nous ne butons pas de temps en temps sur  l’insupportable moment qui nous force à dire:

Maintenant, ça suffit! Je n’en peux plus !


Et, totalement exceptionnel, étrange à notre monde,  le texte conclut :


L'amour ne cesse jamais...


Vraiment ? Dans notre vie, l’Amour n’a-t-il jamais cessé ?
Plus je réfléchis,  plus je suis convaincu que Paul n’essaie pas de décrire l’Amour humain dans cet hymne,

ce qui de toute façon dépasserait nos meilleures bonnes volontés les uns envers les autres !

Il s’agit avant tout de l’Amour qui transcende toutes nos représentations humaines. Selon notre langage chrétien, car il s’agit de l’Amour de Dieu !

Cet Amour-là est longanime et serviable
Cet Amour-là ignore la colère et la rancune
Et c’est cet Amour-là qui n’a pas de fin


Hermann-Josef Venetz
Traduction : Claire-Marie
Avec l’aimable permission de l’auteur

21:34 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : venetz | |  Facebook | | | |

Commentaires

Un reportage diffusé hier sur Arte a montré l'hymne à l'amour des Cambodgiens pour leur famille en premier,leur travail en eaux troubles datant de l'époque des Romains et cet amour dans une fusion envers et contre leurs gouvernants.
obligeant même ces dernier à fermer une station d'épuration des eaux pourtant neuve.Quelle leçon de savoir de la part de ce peuple qui a connu la misère,l'humiliation et qui conscient de l'amour en ses propre croyances affirme à haute voix,jamais nous ne paierons de taxes sur un droit universel,c'est à dire l'eau
Guerres et privations ouvrent l'esprit,le film La folie des grandeurs aurait-il donné des ailes à des spoliateurs en tous genres n'ayant que pour seule envie d'encaisser des taxes pour aller polluer ailleurs.On le voit avec le Gange aussi pollué comme il se doit pour permettre aux baigneurs d'en ressortir bénis des Dieux et très souvent guéris de maux qui à eux seuls obligeraient certains à inventer une pandémie
Trop de savoir nuit à l'esprit a dit un jour un sage,on ne peut que lui donner raison,surtout si ce savoir est mis entre les mains de gens utilisant à bon escient des peurs apocalyptiques intrumentalisées intelligemment juste pour tirer profit des petites gens,des gros profiteurs qui ont oublié l'essentiel même du mot amour qui lui, donne des ailes parfois et qui offre des anticorps pour lutter contre ce qui doit permettre aux humains de survivre,la pollution mal nécessaire pour notre système immunitaire
Aussi ces Cambodgiens montrant cet hymne à l'amour mais celui du ciel qui sait pouvoir aux besoins de tous et gratuitement et sans course effrénée pour l'achats de nombreux gadgets juste pour épater les voisins,quel plaisir à les écouter
A trop courir on en perd le mot réfléchir mais intelligemment en oubliant que la vie se doit d'être vécue non sportivment comme c'est trop souvent le cas,mais dans la lenteur,un jour après l'autre comme le Soleil
Et si vraiment leurs eaux étaient si polluées les poissons n'auraient jamais survécu,ce qui prouve aussi que depuis la nuit des temps si une grave pollution existait elle existe en premier dans la tête, et si le poisson résiste c'est pour montrer aux humains leur orgueil à vouloir tout diriger,même le climat.
Le poisson seul élément l'eau et aliment en provenance justement des eaux prouve bien leur ignorance aux humains,il ne disparait jamais totalement.Espéce cyclique parfois il se cache juste pour permettre à sa descendance de survivre pour continuer de nourrir l'humain,mais en préférant la contraception aux cyles naturels de la vie,l'humain a perdu tout sens de contact avec justement cet hymne à l'amour en provenance du cosmos et non tiré de fables comme le lièvre et la tortue qui elle trainant le pas arriva au but en meilleur état lui ayant octroyé même le don d'une réflexion saine et non basée sur des logiciels
bon dimanche à vous Soeur Claire Marie

Écrit par : lovsmeralda | 15/04/2012

Les commentaires sont fermés.