18/02/2012

Pas la moindre chance!


Pas la moindre chance (Mark 6:1-6)


Jésus n'avait pas la moindre chance lorsqu’il entra dans la synagogue de sa ville natale de Nazareth.

jesus-3.jpg« On le connaît bien ! »

« Il était une fois un ouvrier auxiliaire chez … »

« Sa mère, ses frères et sœurs - rien de spécial… »

« Qu’est-ce qu’il recherche ? On ne peut rien en attendre de bon… »

Et les gens restaient de marbre. Marc, l’évangéliste l’affirme Et il ne pouvait faire aucune action bienfaisante!

Chez nous aussi, beaucoup de gens  « n’ont pas la moindre chance… » parce qu’on pense les connaître, parce qu'ils n’ont rien de spécial pour nous. Cela peut être la réalité dans un couple, même entre amis/amies.

Ils n’ont plus rien à nous dire. Ainsi ils ne peuvent plus rien nous dire, simplement parce que nous n’écoutons pas et que nous sommes insensibles et indifférents !

Chez nous également, Dieu ou ce que nous nommons Dieu n’a pas « la moindre chance.»

Après les sermons du dimanche qui répètent exactement qui Dieu est, comment Il est et ce que nous avons à faire… on ne peut rien attendre de surprenant de Sa part !

« Que veut-il? » »

« Nous le connaissons bien ! »

« Rien que des paroles pieuses! »

« Rien de nouveau à espérer ! »

Nous l'avons sculpté dans la pierre et nous l’avons vidé de toute vie sur du papier.

Il ne peut pas faire de grandes choses chez nous ! Il ne peut pas nous faire avancer dans la Vie !

Hermann-Josef Venetz

Traduction : Claire-Marie

Avec l’aimable permission de l’auteur

 

13:32 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : venetz | |  Facebook | | | |

Commentaires

bonjour,
Je ne suis pas sûre que l'exemple de Jesus soit un exemple unique... Mais je suis tout-à-fait d'accord avec le fait que lorsqu'on n'attend plus rien d'une personne, lorsqu'on croit tout savoir déjà de ce qu'elle pourrait dire, on ne l'écoute plus, on ne lui donne plus la chance de nous démontrer qu'elle a encore quelque chose à nous apprendre...

Écrit par : Jack_line | 19/02/2012

Les commentaires sont fermés.