02/10/2011

La prostitutée et son complice?

images (7).jpg

Lucas Cranach, Musée des Beaux-Arts, Budapest

 

La femme adultère (Jean 8,1-11)

« Jésus se rendit au mont des Oliviers. Mais dès le matin il revint dans le temple et tout le peuple s'approcha de lui. Il s'assit et se mit à les enseigner.
Alors les spécialistes de la loi et les pharisiens amenèrent une femme surprise en train de commettre un adultère. Ils la placèrent au milieu de la foule
et dirent à Jésus: «Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.
Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes. Et toi, que dis-tu? »
Ils disaient cela pour lui tendre un piège, afin de pouvoir l'accuser.
Mais Jésus se baissa et se mit à écrire avec le doigt sur le sol.
Comme ils continuaient à l'interroger, il se redressa et leur dit: «Que celui d'entre vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.»
Puis il se baissa de nouveau et se remit à écrire sur le sol.
Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience ils se retirèrent un à un, à commencer par les plus âgés et jusqu'aux derniers; Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.
Alors il se redressa et, ne voyant plus qu'elle, il lui dit: «Femme, où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a donc condamnée?»
Elle répondit: «Personne, Seigneur.» Jésus lui dit: «Moi non plus, je ne te condamne pas; vas-y et désormais ne pèche plus.. »

 

L’adultère, la prostitution,  ces mots refont surface à l’occasion « d’exploits » médiatisés  à l’extrême comme pour le « savourer », et s’innocenter en montrant du doigt les présumés coupables. Parler d’activité sexuelle c’est devenu « normal », dès l’adolescence. L’adultère en Occident, n’est-ce pas tabou ?

Alors, que pensons-nous du comportement de Jésus comme le rapporte saint Jean ?

 

Voici ma réflexion : Jésus, après sa prière du matin, revient au Temple faire face à la réalité du jour ! Ce matin-là, les spécialistes de la loi et les pharisiens l’attendent, ils amènent une femme prise sur le fait ! Ils ont tout vu, ils sont témoins ! Ils traînent la femme et l’exposent aux « fidèles » du Temple !

Ils oublient qu’elle ne pouvait être seule, évidemment !

Où donc est passé l’homme adultère ? L’élément manquant, ils s’en fichent, ils brûlent de piéger Jésus et vite ! Les Légistes et les experts présents sont, soit aveuglés par la haine, soit amnésiques, stupides, fous de rage ! La femme est un prétexte pour se débarrasser de Jésus le plus vite possible !

Mais Jésus, le Fils de l’Homme, qui n’est pas un légiste,  a quand même une idée de la loi de Moïse ordonnant de lapider une telle femme et son complice selon Lévitique 20 :10 ! Mais il ne dit rien.

Les accusateurs  sont à bout ! Ils ont déjà les pierres en main pour passer à l’action, mais, surtout, ils  veulent la sanction de Jésus déjà « fragilisé » par ce qui l’attend les « jours de la Pâques » ! Mais Il prend son temps. Jésus se penchent vers le sol du parvis, vis-à-vis des accusateurs et « il écrit avec son doigt.»

 

Quoi ? Les  accusateurs s’agitent, ils veulent une réponse de suite ! Jésus les regarde dit simplement : : «Que celui d'entre vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.» Un sacré choc ! La loi du Lévitique flambe dans leur mémoire ! Fini l’amnésie. Un à un, les plus vieux d’abord, ils quittent ce lieu dangereux pour leur survie, selon Moïse.

Jésus a dû sourire à la femme terrorisée. Et son regard la purifie et la remet sur la route de tous les dangers ! Car elle est femme !

L’idée m’est venue : si nos prostituées, à Fribourg, Genève, Lucerne, pouvaient un jour, défiler sur les places publiques, en compagnie de leurs « clients ». Nous serions peut-être étonnés, qu’en pensez-vous ?

 

10:53 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : prostitution | |  Facebook | | | |

Commentaires

On peut rêver rien ne l'interdit n'est-ce pas? toujours est-il que ce jour là chacun de ces homme aura trouvé tout soudain allez savoir comment, leur prescience les ayant averti peut-être, fortes occupations délaissées depuis très longtemps comme promemer leurs enfants,faire la cuisine pour Madame ou s'occuper de personnes seules comme s'ils avaient senti qu'un jour on leur demanderait alibi!
Votre idée risque bien de rester lettres morte car ces Messieurs savent faire preuve d'imaginations subites,comme si leur réflexe de survie en dépendait et dans ces moments d'émois comme on les comprend que ce soit pour tromper ou se faire pardonner ils sont tous d'un génie inventif à toute épreuve même ceux qu'on croyait à l'esprit ralenti.Une question demeure, Adam fut-il lui-même un modéle de fidélité?
Aussi comment pourrait-on leur en vouloir,ils sont ce qu'ils sont ni pires ni meilleurs que leurs ancêtres c'est aussi aux femmes de savoir leur appliquer non pas des giffles/bien que parfois/ mais un non affirmatif afin de comprendre à celui qui checherait à s'imposer qu'elles ont aussi évolué cependant dire non est un long apprentissage qui n'est pas forcément reconnus dans nos moeurs et pourtant ce simple petit mot peut être tellement salvateur .
tout bon dimanche à vous Soeur Claire-Marie

Écrit par : lovsmeralda | 02/10/2011

Jésus demande de revenir à la source du sentiment d'amour. Faire preuve d'humanité en maîtrisant notre animalité. Faire preuve de confiance plutôt que de soupçon. Faire preuve de maîtrise érotique. Oh! Evidemment l'animalité qui nous assaille et nous demande d'assouvir nos penchants même s'il faut pour cela trahir l'être chéri; l'être qui nous console et nous accompagne pour la vie dans les joies et les peines; l'être à qui on a juré fidélité et durabilité dans les épreuves de l'amour. Car oui. en plus d'être satisfaction, l'amour demande exigence et contrainte, responsabilité et respiration dans la relation à l'Autre, cet(te) intime qui compte sur notre présence, notre sensualité, notre compréhension, notre "perfection" d'amour. Etre fidèle est devenu ringard aux yeux du plus grand nombre et beaucoup se marrent de façon sarcastique en traitant de naïf celui ou celle qui croit à la fidélité de son (sa) partenaire. Le monde se moquerait de Jésus, cet être "crédule" qui croit possible la rédemption de la femme adultère. On lui dirait dans la rue aujourd'hui: " Mais arrête donc Jésus. C'est peine perdu. Cette fille est une taspé (pétasse) qui se complaît dans ses relations extra-conjugales. Elle aime ça. Elle veut ça. A quoi ça sert ton discours d'amour romantique. Les garçons aiment les garces. Les garces aiment les badboys. Et tout le monde préfère l'enfer au paradis d'une relation respectueuse et fertile en sentiment vrai et authentique. L'art du faux, du bling-bling du cynisme, du matérialisme. c'est aussi cela notre époque dorée.

Très belle journée à vous, chère Claire-Marie. Avec le respect que je porte aux femmes prostituées qui ont été parfois mes compagnes occasionnelles d'infortune quand l'amour, le vrai, périclitait dans une relation d'amour libertin... Car il faut bien rajouter ceci au discours de Jésus:

Si tu trompes, tu te puniras toi-même et en même temps tu feras subir à ta famille le châtiment de la séparation, de l'incompréhension, de la solitude.

S'amuser en adoptant un comportement de moeurs légères conduit au mal, au mensonge, à la trahison, au divorce, à la catastrophe amoureuse.C'est encore valable au XXIème siècle. Il fallait que je l'écrive. Merci Claire-Marie.

Écrit par : pachakmac | 02/10/2011

J'aime beaucoup.
Puisque l'homme a besoin d'aide en général...
Et bien, par cette idée-là, il s'en rendrait bien compte?
Au lieu de penser derrière ses pensées qu'avec de l'argent il se sent au-dessus de sa soumission
( imaginaire ) = devant la femme se pose la question de sa propre existence. C'est vrai?
Car le problème est là peut-être : pourquoi pense-t-il soumission envers la femme? Sauf quand il a de l'argent à mettre entre eux ? L'argent est un moyen de faire reculer son accoutumance à la femme? Je pense qu'il a peur de disparaître devant elle par amour. Merci.

Écrit par : Cristal Gagnante | 02/10/2011

Bonsoir Claire-Marie,

Nous vous espérons en bonne santé...

"Moïse, dans la loi,nous a ordonné de lapider de telles femmes, et toi que dis-tu?"

Dites moi, Moïse..... il avait des comportements proche de certaines populations pourtant lointaines comme celles du temps du coran? Sept cents ans plus tard environs? De nos jours ce sont plus les homosexuel qui sont concernés...

Faire défiler les prostituées avec leurs clients est une excellente idée. Mais vous savez, on connais les prostituées, mais les putes... sont aussi connues...

J'en connais un, il est élu et connu... pour faire de "grands écarts" Mais bon, on ne sait pas tout, on ne nous dit pas tout..

Bonne soirée Claire-Marie à bientôt...

Écrit par : NOËL | 02/10/2011

@Pachakmac,vous seriez très étonné de savoir qui sont en réalité ces hommes préférant la vie dissociée du couple marié,préférant le copulage et copinage,vous en tomberiez des nues,faites commeje dis mais jamais comme je fais,mais n'est-ce pas aussi inscrit dans les génes de tout un chacun?rire oui c'est une devinette à laquelle je vous laisse le soin de la réponse

Écrit par : caramel | 03/10/2011

@Pachakmac :
De moi, si la vie est un paradis d'enfer alors la réaliser envoie l'enfer au paradis. Voir juste l'enfer ou le paradis ça me fait penser qu'il existe une surface entre ces deux-là : l'intuition qu'ils font partie de la vie pour se savoir sur terre.
Bonne journée.

Écrit par : Cristal Gagnante | 03/10/2011

Les commentaires sont fermés.