10/06/2011

Esprit Coeur Tête

images (13).jpg

 

Le luxe de méditer pendant que le tunnel brûle :

 

simplon2.jpg« Une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés. Ils n'ont toutefois pas pu atteindre les wagons en raison d'un dégagement de chaleur extrêmement fort. Ceux-ci se trouvent à environ trois kilomètres de la sortie sud du tunnel, sur territoire italien. Merci à eux pour leur courage ! »

Crédit: Tribune de Genève

Méditer sur la Pentecôte, et sur l’Esprit Saint  doit faire sourire Notre Créateur. Dieu. Tant les deux ne sont qu’UN. Les occidentaux  sont imbus de chiffres ! On sépare et on additionne, ensuite, on dit que c’est un mystère. Comme la Sainte Trinité par exemple. Un mystère que l’on accepte tel quel : incompréhensible.

 

« Dieu est Esprit et ceux qui l'adorent doivent L'adorer en esprit et en vérité ». (Saint Jean IV, 20)  Et le Saint Esprit de la Pentecôte que les chrétien essaient de célébrer, c’est l’Esprit de Jésus en chacun de nous et dans l’espèce humaine.

 

Jean-XXIII.jpgSuivre Jésus aujourd’hui, c’est permettre à son Esprit d’agir en nous tous au cœur de notre monde. Comme le fit le bon Pape Jean XXIII.

Comme je le comprends, c’est le Souffle (Je préfère le mot « souffle » à « turbomoteur ») de notre énergie afin, s’il y a lieu, de dénoncer l’injustice avant d’annoncer le contraire !

 

Juste un exemple personnelle : Il y a des années, les supérieur(e)s m’avaient demandé de témoigner de la réalité de l’Apartheid en Afrique du Sud ici, en Suisse. Témoigner me semblait être « dire le vécu », ce que je fis  avec le feeling et les mots du vécu, la mise en situation d’un « incident », avec les mots de ce vécu, un CRI parfois. (voir le film CRY FREEDOM Richard Attenborough et Steve Biko).

 

La réaction de mes compatriotes – à quelques exceptions près – était : « C’est émotionnel ! » En allemand et en anglais, idem ! Et je me suis appliquée à contextualiser en faisant « l’analyse sociale »  qui impliquait parfois le rôle pro apartheid du monde des finances en Suisse. Alors, en plus du terme « émotionnel » on  eut tendance à dire que le vocabulaire était « marxiste ». En plus il fallait éviter de culpabiliser les auditeurs qui se sentiraient moins généreux pour soutenir des « projets » ! (Je n’avais d’autre projet que celui d’aider à prendre conscience de la chose).

 

Puis j’ai réfléchi sur ce « problème d’émotion et de marxisme » et je n’ai pas trouvé de solution à moins de trahir la situation et moi-même !

Avec l’âge je suis devenue sage et, à la manière de Nelson Mandela, j’ai essayé l’astuce des images, la provocation des questions afin de permettre la mise en lumière du système d’apartheid racial, social, économique, ecclésiastique.

 

Je me suis souvenue de la réflexion Sr Camille disait au sujet de notre réalité images (17).jpgd’apartheid qui empêchait les relations humaines : « When the heart aches and the spirit bleeds ».  Lorsque le cœur fait mal et que l’esprit sue des goutte de sang ! Traduction inadéquate !

Une tête et un cœur : comment concilier cela quand c’est perçu en tant que deux choses séparées ?

A force d’essayer, l'Esprit de Jésus est devenu le lien entre la tête et le cœur qui: quelle audace! ne devrait plus faire qu’UN !!! C’est peut-être cela, la Pentecôte ?

 

 

21:21 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : esprit | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.