19/10/2010

TOUTES TAXES COMPRISES

 

TTC

 

ttc_1.jpg


photo tsr

Le regard de Jésus sur « ce qui se passe aujourd’hui », c’est la suite de hier, et demain suivra !

L’émission tsr du 18 octobre « Toutes taxes comprises », TTC, animée par l’excellent Patrick Fischer, http://www.tsr.ch/video/emissions/ttc/2592727-interview-paul-h-dembinski-1-2.html#id=2592721m’a donné à réfléchir et c’est peu dire (Food for thought, Oh ! Yes !). Il s’agit d’un couple, Stephano et Christine,  très sympathiques ; ils sont tous les deux chercheurs informaticiens de renommée mondiale, familiers des «banques de données en informatique» mais ignorants du fonctionnement des Banques. L’UBS itou !  Ils ont un carnet d’épargne assez fourni et l’UBS envoie ses fonctionnaires qui ne cessent de leur dire de déposer leurs épargnes et d’investir en « Bourse » ??? En toute confiance! Et vite ! Et le pactole va augmenter !  On s’y laisse prendre. Confiance sur papier : l’UBS écrit, dûment signé sur papier officiel, un « Retour d’investissement absolument garanti » (quoi qu’il arrive !) Foi de Banquier !

 

Ecoutez le reste à l’adresse ci-dessus ! La Banque se vide d’argent dès 2007… Aux investisseurs inquiets et qui veulent récupérer leurs épargnes, on leur dit d’attendre ! Attendre encore ! Aujourd’hui si j’ai bien compris, ce couple aurait perdu 120 000 francs suisses. Une escroquerie. Mais ils ne sont pas les seuls, loin de là et courageusement, Stephano et Christine tentent de former une Association de « perdants » afin qu’ensemble, des milliers de petits investisseurs récupèrent ce qui leur est dû. Ils ont avec eux le Groupe SWATCH qui aurait perdu des millions. L’UBS n’a pas consenti à s’exprimer face à face. Le Conseil Fédéral veille sur l'UBS, avec son arrosoir à la main. Voilà !

 

 

2349523962_9ffe3e601d.jpgLe conseil fédéral arrose les banques assoiffées

Patrick Fischer demande ensuite à son invité Deminski de« l’Observatoire des Finances » ce qu’il pense du « Retour d’investissement absolument garanti » ! A peine visible l’ombre d’un petit amusement au fond des prunelles gris bleu de Deminski, il doit s’y connaître et n’hésite pas l’ombre d’un instant : « ABSOLU » ??!! Voilà  deux compréhensions d’un seul et même mot : ABSOLU ! Pour le petit investisseur, cela ne peut que renforcer le terme GARANTI. Pour la Banque : « c’est un mot marketing, du kleenex, » et je n’en reviens pas.

Patrick Fisher : "Alors il s’agit de naïveté de la part des investisseurs ?" Bien sûr ! Gros sourire : « Et d’un piège ? ». Bien sûr ! Fin.

Ce que je ressens ? Du cynisme, c’est tout. Allez me parler de la corruption des pays Africains, des ces « étrangers » qu’on se propose de liquider parce qu’ils sont criminels, mais surtout parce qu’ils sont étrangers ! J’ai envie de lutter, contre le système inique et ses gardiens… et Jésus dans cette histoire-là ? Et les prophètes ? Et l’Eglise qui a aussi des soucis de gérance de sa banque qu’on ne peut taire en montrant les autres du doigt ! J’attends d’Elle un mot à qui de droit !

« Qui réveillera notre Eglise de ce sommeil congelé de l'esprit avec lequel elle tente de résister aux exigences de notre époque sans vouloir les traverser ?Nous serions de faux prophètes, en effet, si nous ne donnions à nos contemporains que les mots réconfortants de Jésus sur la paix sans les mots troublants sur la vérité et la justice’. »

Ce sont les paroles du grand théologien Johannes B. Metz.

Qu'on me permette un P.S.. Ce matin à la radio, il était question de "cleantech" que promet la présidente de notre Confédération. Bonnes réactions, bon débat que beaucoup viennent d'écouter en se rendant au travail. Le mot est revenu: "L'idée de "cleantech" martelé par D. Leuthard? ... Est un terme "Marketing!?"  Le débat est bon: écoutez: http://www.rsr.ch/la-1ere/programmes/le-journal-du-matin/. On est parfois payé pour parler le nouveau langage "Marketing". C'est à nous de le decrypter, la RSR essaie de nous y aider. Merci.

 

22:25 Publié dans Jesus aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : banque | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.