24/06/2010

DEUX MONDES

Deux Mondes

 

_42397941_kids2_getty.jpg
Enfants irakiens jouant au foot derrière une protection

L'Afrique du Sud sous les tilleuls à la rue du marché, Bulle.

La fenêtre de la chambre d'où j'écris, au deuxième étage, s'ouvre sur le drapeau d'Afique du Sud et un large écran TV pour le plaisir des spectateurs. Ils boivent des verres, ils huent ou délirent selon la performance d'une équipe ou d'une autre. La mélopée des vuvuzelas comme un matelas de crin moit soutient cet étrange audio-vidéo gruyérien. C'est un sentiment étrange de sentir l'Afrique du Sud à proximité et tellement éloignée dans sa réalité humaine. Les commentaires et reportages de nos journalistes sont intéressants. Ils parlent parcimonieusement, des quelques écarts hors des stades et des hôtels, pour guigner l'orée des townships. C'est le regard du touriste sportif, bienveillant, prudent, qui se laisse toucher peut-être, et essaye de l'exprimer.

J'ai trouvé ce flashbook de swissinfo, cliquez, ouvrez et regardez:

http://www.swissinfo.ch/flash/special/south_africa/south_africa_flashbook-fre.swf

 

Coupe du Monde, l'Afrique du Sud et la Suisse:

http://www.swissinfo.ch/fre/dossiers/mondial_2010/index.html?cid=8618948

C'est du travail bien fait, engagé. Une recherche de vérité et j'en suis reconnaissante, envers les journalistes, les syndicats des deux pays porteurs d'espérance.

Mais je reste sur ma faim comme le sont mes amis et consoeurs travaillant au coeur des townships, loin des stadia, lesquels se trouvent proches des aéroports, des hôtels, et de tout ce qui assurent la sécurité des participants et visiteurs et à la FIFA.

Je constate les exorbitants moyens financiers des uns, et le dépouillement total des autres. Par exemple le stade de Bafokeng/Rustenberg, (42000 places) à 25 minutes de route de Sun City, à 30 minutes du Pilanesberg, à 12 kilomètres du centre de Rustenburg. Le stade n'est qu'à 25 minutes de route de Sun City, à 30 minutes du Pilanesberg et à 12 kilomètres du centre de Rustenburg. 42 000 places.

« Dans cette région, le complexe hôtelier de Sun City, un paradis des loisirs, situé à 150 km au nord-ouest de Johannesburg et comparable à Las Vegas, possède des hôtels 5 étoiles, qui sont fréquentés par 25 000 personnes par jour. » Vous savez son histoire? C'était sous l'ancien régime.

Je connais bien la région pour y avoir séjourné. Mais pas à Sun City! Mogwase par exemple, il y a deux semaines un coup de fil à ma consœur Rita m'apprend qu'un étudiant "vient de se pendre", il n'osait pas dire aux siens qu'il avait le SIDA. Un symbole.

Ma consœur, conseillère au département de l'éducation de cette région-là me parle de l'héroïsme de celles et ceux qui veulent "avoir une éducation" post apartheid pour leurs enfants et eux-mêmes, même s'ils sont séro positifs.

Non loin de là, à Phokeng, un ami, Kevin Dowling (évêque) dit: « Nous foulons une terre sacrée lorsque nous sommes avec les plus vulnérables et les plus pauvres .» Lui a l'audace, face au monde et sous le regard de l'institution ecclésiastique, de dire que le préservatif sauve des vies. Voir Hard Talk de la BBC: http://www.news.bbc.co.uk/2/hi/programmes/hardtalk/673205...

Voici Kevin à quelques cent kilomètres du stade Bafokeng/Rustenberg:

 

300tapologoaidshospice.jpg

 

Tapologo Aids Hospice

 


Comme le vacarme à dix mètres de moi, de la Coupe Mondiale et des vuvuzelas, l'écho d'un hymne d'espérance et de vie au cœur de la souffrance et de la mort.

 

23:22 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.