24/02/2010

POUR LA VIE

 

POUR LA VIE

 

LogoLaVie.jpg

 

Je rends hommage aujourd’hui aux journaux qui mettent en exergue la VIE, donc la lutte planétaire pour l’abolition de la peine de mort. Rendre hommage aussi à celles et à ceux qui luttent pour sauver les condamnés à mort, tous, et qui s’acharnent et s’épuisent, avec des moyens pas toujours adéquats à sauver les condamnés innocents d’abord et lutte pour l’abolition totale de la peine de mort ! Rendre hommage à celles et à ceux qui entretiennent une correspondance avec ces femmes et ces hommes qui croupissent dans les couloirs de la mort !

Je me permets simplement d’attirer l’attention, de  transmettre les adresses de quelques uns de nos journaux :

 

4e Congrès mondial contre la peine de mort, du 24 au 26 février 2010 à

 

· http://www.tdg.ch/congres-contre-peine-mort-veut-moratoire-universel-2015-2010-02-24

 

Plus d’un millier de personnes se retrouvent à Genève à partir d’aujourd’hui pour défendre l’abolition universelle de la peine de mort.

Peine de mort: après Genève, où aller?

La peine de mort, vous êtes pour ou contre?

Le congrès contre la peine de mort veut un moratoire universel en 2015

 

· http://www.24heures.ch/actu/suisse/congres-contre-peine-mort-veut-moratoire-universel-2015-2010-02-24

Interview de Micheline Calmy-Rey avec Valérie de Graffenried

· http://www.letemps.ch/Page/Uuid/65de80c6-20c3-11df-9851-25008fcabfe2/Le_crime_dEtat_nest_pas_acceptable

 

Encore à l’adresse ci-dessous :

« Religions et peine de mort : obstacles et/ou leviers pour l'abolition? » est une des questions qui sera soulevée en table ronde, par la communauté de Sant' Egidio, au regard du fait que « les principales religions sont utilisées dans les discours abolitionnistes et rétentionnistes pour justifier la peine de mort ou pour la condamner ».

« Si les textes sacrés et leur interprétation ont déjà fait l'objet de nombreux débats, souligne l'ECPM, sur son site, « il est intéressant de se pencher sur les pratiques et sur l'évolution des activités et des prises de position des acteurs religieux contre la peine de mort ».

« La parole de représentants des principales religions (christianisme, judaïsme, bouddhisme, islam) ayant pris position contre la peine de mort est essentielle », estiment les organisateurs, précisant qu' « ils pourront ainsi  détailler l'état du débat au sein de leurs confessions, les principaux arguments et acteurs en présence et les mobilisations propres à chacune de leurs communautés ».

· http://zenit.org/article-23602?l=french

 

· Ces innocents qui meurent dans swissinfo, Marc-André Miserez

 

« Jacques Secretan, lui, n'est pas tenu par le devoir de discrétion des diplomates. Journaliste romand, adversaire convaincu de la peine de mort, fondateur de l'association «Vie en jeu», il est l'auteur d'un livre et d'un film sur les condamnés à mort américains.

Après son combat en faveur de Jaime Elizalde, exécuté en janvier 2006, il prépare un nouveau documentaire sur Debra Jane Milke, condamnée à mort pour un crime qu'elle n'a à l'évidence pas commis. Pour lui, cette question des condamnés innocents est encore trop peu discutée, surtout aux Etats-Unis, où «la plupart des gens n'imaginent pas que cela soit simplement possible».

«Il est impressionnant de découvrir le nombre de cas qui ont été traités de manière absolument non professionnelle par la police et la justice et qui ont abouti à des condamnations à mort», s'insurge Jacques Secretan.

«Car le principal, ce n'est pas d'avoir le coupable, poursuit le journaliste. C'est d'avoir une personne qui peut passer pour coupable. Pour rassurer l'opinion, pour montrer que l'on est fort face au crime.»

A ce jour, près de 130 condamnés à mort américains ont été blanchis en dernier appel par les tribunaux. «Sur un peu moins de 1100 exécutions, cela veut dire plus d'un innocent sur dix. C'est gravissime», martèle Jacques Secretan.

Qui attend lui aussi de la Suisse des prises de position fermes contre la peine de mort, «pratique d'un autre âge».

Enfin dans l’excellent site : Le Radeau de la Méduse, lire en date du 20 janvier 2010

Vent d’espoir dans le couloir de la mort, en Arizona *

Jamais l’espoir n’a été aussi grand dans l’audacieuse croisade que le journaliste lausannois Jacques Secretan mène depuis plusieurs années dans l’espoir d’aider deux condamnés à mort aux Etats-Unis. A Phoenix la semaine dernière, un «hearing» - une audience requise par la Cour d’appel de San Francisco - devant le juge federal Broomsfield, a très clairement tourné à l’avantage de Debra Milke, 45 ans, une Américaine d’origine allemande qui croupit dans le couloir de la mort depuis près de vingt ans.

 

22:54 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : congrès | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.