05/11/2009

Armées et munitions

 

Numériser0002.jpg

Les armées et les armes

Une réflexion sur les armes peut-elle être cohérente, conséquente ? Il semblerait que notre planète est armée jusqu’aux dents : armes défensives, armes offensives, selon la réalité des uns et des autres.

On dirait que, depuis la nuit des temps, les humains s’entretuent ! Pourquoi ? Pour quoi ?

La bible est un mélange de la tendresse d’un Dieu et de la cruauté d’un exterminateur, un Dieu vengeur, « a serial killer » !!! Un Dieu de vengeance ! Et lorsque des passages sont lus publiquement, les fidèles sont censés répondre en chœurs « Parole du Seigneur, Amen » aux paroles de la Bible.

Le paradoxe entre le Dieu prétendument Amour et le «Dieu des Armées» est-il élucidé ? Théologiquement ? Dans un langage à portée de tous ?

Il est plus facile de taire la violence, alors qu’elle nous habite, nous et l’univers, et que c’est notre responsabilité d’y voir clair, à la lumière de la Bonne Nouvelle et du témoignage de Jésus ! Et de chercher ensemble et dire ce qu’il en est.

Ce billet est un effort personnel, sous le regard de Yeshua qui, lui, n’a pas nié l’existence d’armées, de soldats; il  n’a pas combattu l’existence, ni la fabrication d’armes, donc de leur usage.

Il a cependant dit à Pierre « Remets ton arme d’où tu la prises! » Alors qu’il se savait épié, rejeté des chefs religieux et qu’il était sur le point d’avertir ses apôtres de sa disparition prochaine !  Eux ne comprenaient rien !

Aujourd’hui, sommes-nous plus avancés qu’eux en face d’une la mort imminente?

Mathieu 26 : 51… et Luc 22 : 36-38 : « Que celui qui n'a point d'épée vende son vêtement et achète une épée… Ils dirent: Seigneur, voici deux épées. Et il leur dit: c’est assez ! » Quelle ironie désespérée dans cette remarque de celui qui allait être arrêté, jugé, condamné, abandonné, exécuté ! Un peu plus tard, Jésus est arrêté. Il y a une bousculade:

« Simon Pierre, qui portait un glaive, dégaina et frappa le serviteur du grand prêtre auquel il trancha l'oreille droite; le nom de ce serviteur était Malchus. Mais Jésus dit à Pierre: " Remets ton glaive dans son fourreau ! » Jean 18.10-11, et Mathieu 26 : 52: « Ceux qui prennent l'épée périront par l'épée ».

Est-ce que nous sommes plus civilisés en 2009 que ne l’étaient les compatriotes de Jésus ? L’histoire des religions, et celle du christianisme itou, est un défilé de violence, d’injustice, de croisades, d’inquisitions, de guerres ! Et le Vatican est sous la surveillance de soldats suisses. Est-ce nécessaire ? Si oui, au nom de quoi ?

Je crois donc que la pratique de la justice et le travail acharné pour la promotion du « Bien Commun », donc globalisé (!),  rendront  inutiles les armes, les guerres, car la justice conduit à la Paix.

Quant à la votation du 29 novembre 2009 au sujet de l’initiative interdisant l’exportation d’armes à des pays en guerre, je voterai oui.

Mais la fabrication d’armes demanderait beaucoup de réflexion. Par exemple sur la transformation « De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, Et l'on n'apprendra plus la guerre. » Esaïe 2/1-5

Transformer des fabriques de munitions en moulins, des arsenaux en greniers et en boulangeries. Est-ce même images.jpgenvisageable ?

N'est-il pas possible, dans ce contexte-là, d'éviter le chômage?

 

21:11 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : armes | |  Facebook | | | |

Commentaires

Correction chère Madame, la Suisse n'exporte pas d'armes vers les pays en guerre comme vous l'écriver ! Par ailleurs, les armes que la Suisse exportent sont : des systèmes de défences contre avions, quelques munitions légères généralement destinées aux Frocesa spéciales et Forces de police, véhicules blindés légers de reconnaissance .. et ambulance ! Par ailleurs, le gros des exportations concerne du matériel militaire non létal soit : des détecteurs d'armes chimique et bilologique, des systèmes de déminage, des hôpiteaux de campagne mobiles ! Le 70% de nos exportations est non létal et par conséquent utilisable pour souver des vies notamment lors de catastrophes humanitaires!

De plus une les soi disantes reconversion mettront plus de 10 ans sans aucune garantie (dans les ex pays de l'Est celle-ci ont été catastrophique du point de vue du chômage) de réussite, que feront les milliers d'employés concernané durant cette période ? Rien il deviendront des chômeurs de longue durée !

De plus cette initiative ne changera rien à ce qui se passe dans le monde, il n'y qu'a voir cette semaine l'interception par les services secrets israéliens d'un navire remplit d'armes iraniennes et russes en direction du Hezbollah Libanais !

bien à vous !

Écrit par : Steeve | 06/11/2009

Madame,

Steeve à raison! Même les avions Pilatus ne lance que des suppositoires!

Des suppositoires un peu plus importants que ceux que nous connaissons dans nos propres pharmacies en Suisses!... Mais il faut savoir que les peuples sur qui ils "pleuvent" sont beaucoup plus malades que nous.

Et si "nos" Pilatus lancent ces "médicaments" en grande quantité, c'est uniquement parce que, de là-haut, il est vraiment très difficile de viser l'endroit ou les médecins ont prévus de les placer. Donc, pour palier à cet inconvénient, les "humanitaires" sont dans lobligation d'en "distribuer" beaucoup pour que quelque uns trouvent la cible.

Écrit par : Père Siffleur | 06/11/2009

Oups! Bien entendu, il faut lire "... ne lanceNT"

Avec toutes mes excuses! Promis, je n'écrirai plus avant que l'infirmière ne m'ait fait "prendre" mon médicament, un calmant! Ma soignante, une vieille dame très gentille, comme beaucoup de vieilles damme, se nomme Jeanne. Et ce matin, comme tous les matins, je l'ai appelée en criant:
S'il vous plaît, Jeanne!... Calmant!

... Mais elle n'a toujours pas passé!... L'aide-infirmière m'a dit qu'elle rechargeait le Pilatus avec des médicaments.

Écrit par : Père Siffleur | 06/11/2009

Et on continue les corrections : Au Tchad un Seul Pilatus a été vendu, et ceci à l'origine selon la demande du Gouvernement Tchadien (avec l'appuis de la France) a fin d'entretenir le niveau de formation des pilotes du gouvernement en matière de navigation et VFR et IFR !

Les transformations effectuées par ce pays, contraire au contrat et engagement signé avec la Suisse, ont été possible grâce à la complicité d'une société Belge qui a fournit le "kit" d'armement (câblages, calculateur de tir, viseur, batteries additionnelles, renforcement en Kevlar pour les ailes et les munitions).La ne fabrique pas de tel "kit" et ne produit auncun armement de ce type !

Par ailleurs, les service de Mme Leuthard ont bloqué toute exportation de pièces de rechanges pour cet unique avion, de ce fait il ne pourra voler encore très longtemps faute d'entretien (si ce n'est pas déjà le cas)!

L'essentiel de la Force aérienne Tchadienne tout comme le Soudan sont des hélicoptères MI-24 et MI-8 russes soit 18 appareils pour le Tchad et 32 pour le Soudan qui par ailleurs dispose d'une vingtaine d'avions bombardiers Sukhoi SU-25 ! Rien de Suisse !

Écrit par : Steeve | 06/11/2009

A Steeve.merci, il serait bon de relire ma note: Y est-il affirmé que la Suisse exporte...? Ce que je dis est: "Quant à la votation du 29 novembre 2009 au sujet de l’initiative interdisant l’exportation d’armes à des pays en guerre, je voterai oui."
Quelques informations parmi d'autres disponible dans les médias

http://podcast.rsr.ch/media/la1ere/medialogues/20090925-roger-de-diesbach-et-le-pilatus.mp3

Cette étude permet ainsi de pénétrer dans le monde quelque peu opaque du commerce d’armes en Suisse.

Un avion d'entrainement militaire de type PC-9 livré en 2006 par la société suisse Pilatus a «vraisemblablement» été armé par les forces tchadiennes, admettent les autorités suisses.

18 janvier 2008
:http://www.swissinfo.ch/fre/politique_suisse/votations/Le_Tchad_aurait_aussi_arme_son_Pilatus_PC_9.html?siteSect=301&sid=8637590&cKey=1203527864000&ty=st&rs=yes (Swiss info)

Écrit par : cmj | 06/11/2009

Bonsoir,

Je me permets d’intervenir sur ce débat, car un certain nombre informations sembles avoir été mal interprétées !

La firme Pilatus à Stans, fabrique deux types d’appareils, soit des avions de transport et des avions à vocation d’entraînement militaire et/ou au vol de navigation.

Dans le cas des avions qui créent la polémique soit les avions de la gamme : PC-7,PC-9 (le nouveau PC-21 étant impossible à modifier) il est possible de les équiper de réservoir extérieurs de carburants et le cas échéants d’armement. Sauf, que notre pays ne fabrique aucun armement et équipement de ce type !

Certains pays ayant achetés nos Pilatus comme notre voisin l’Autriche (PC-7MKI) ont décidé de les équiper pour l’entraînement réel avec de l’armement mais sans aucune conséquence pour les civils.

Il y a cependant deux pays qui ont profité de la naïveté de nos autorités de l’époque, il s’agit de la Birmanie et du Tchad. En ce qui concerne la Birmanie le problème remonte aux années 80 et pour le Tchad on peut noter le manque de confiance et de célérité de notre voisin, la France qui à participer à la finalisation de cette vente !

Depuis, la fin des années nonante, il faut noter que notre Gouvernement ainsi que la Direction de Pilatus Stans ont mis en place un système de contrôle sans précédent dans le but que de telles exportations ne se reproduisent plus ! Le développement du tout nouveau PC-21 en est un flagrant exemple.

Je me permets de vous donner ici quelques chiffres : les avions Pilatus en versions PC-7,PC9 et PC-21 équipent 28 pays à ce jour, soit pas moins de 950 appareils !

Le nombre d’avions modifiés avec armements en contradiction avec le contrat de base et de 11 !

Actuellement, il n’est plus possible pour la Birmanie (Myanmar) depuis 1992 et 2008 pour le Tchad d’obtenir des pièces de rechanges ni d’effectuer aucune grande révision (obtention du certificat de navigabilité) pour ces deux pays !

Je précise ici, que n’importe quel appareil peut le cas échéant être modifié comme avion de combat léger avec des modifications, soit des avions de tourisme comme : les CESSNA 182RG, 186, 182, Marchetti 260, Grob 140, Lancair V ! On retrouve ces machines ainsi modifiées en Amérique latine, et en Afrique.

Je terminerais mon intervention pour vous signaler l’information suivante, en 2004 la République Dominicaine a lancer un programme d’achat pour un avion léger de lutte antiguérillas, la firme Pilatus a refusé la demande d’offre ! C’est le constructeur brésilien Embraer avec son Tucano 312T-2 qui a remporté le marché, soit un avions léger armés !

Je prépare d’ailleurs un prochain billet sur le sujet, des nouveaux avions légers antiguérillas pour mon blog, Pilatus ne figurent pas parmi les vendeurs !

Bon week-end
Pascal Kümmerling
avia news

Écrit par : Pascal Kümmerling | 06/11/2009

Histoires gentillettes!

Ci dessus, on nous raconte de très belles histoires au sujet d'un "gentil petit navion" dont les attaches sous les ailes permettent d'accrocher le foin qui permetrtra de nourrir les gentils animaux bloqués par la neige en montagne.

Mais, après avoir entendu la gentil fable du "gentil navion" qui sauve les petits animaux bien sages, il faut lire aussi le livre de l'historien Jean-Marie Pellaux:

"L’affaire Pilatus (1978-85)", Ed. Aux sources du temps présent.

Cette étude historique sur des avions gentillement transformés, au mépris de nos lois, en bombardiers "M-budget". Un ouvrage sur notre système politique et une de ses "gentilles" magouilles.
Une magouille qui a toutes les chances de se reproduire tôt ou tard!

Écrit par : Père Siffleur | 08/11/2009

Sauf que les gentils journalistes ne sont plus capable depuis fort longtemps de faire du journalisme impartial et d'investigation ! L'arme principale du Tchad c'est le Pick-up Toyota surmonté d'un canon russe ZSU-23mm !

Vous allez demander au Japon de ne plus exporter de jeep Toyota peut-être ?

Mais qu'est-ce c'est que cette idée d'autoflagellation du petit peuple Suisse ? Vos Pilatus sont les meilleurs avions du monde et vous voilà à pleurnicher pour un avion modifié ! Allez sabordé votre industrie, les montres , les banques votre aviation ! Et après? vous irez demander l'Asile politique aux pays Africains ?? Sinon il y le Psy c'est pas mal aussi !

Écrit par : Marianne | 08/11/2009

Une belle enquête de Feu Roger de Diesbach, mais qui quelques années plus tard trouva son épilogue : En effet, le soi disant marchand d’arme que rencontre notre journaliste, s’avère être un ancien agent français de la DST travaillant pour la COFESA, une société française de financement détenue par l’Etat français. Particularité de la Société à cette époque le lobbying pour l’armement français avec comme objectif entre autre le lancement de l’avion d’entraînement de l’Aérospatial, l’Epsilon ! Avion directement concurrent de nos Pilatus !
Le but de cet agent étant de torpiller l’image de la société suisse auprès de la population afin de permettre à l’Aérospatial de placer son nouvel avion !

Il ne s’agit pas simplement de ressortir de vieilles enquêtes, mais d’en connaître le fond !

Écrit par : Liv | 09/11/2009

Vos lignes peuvent contribuer à poursuivre l'enquête sur tout ce qui concerne le monde opaque du trafic d'armes à travers la planète. merci.

Écrit par : cmj | 09/11/2009

A juste titre en effet, et cela montre à quel point les manipulations existent, dans le cas présent une campagne de dénigrement savamment orchestrée par la France contre Pilatus. Les antimilitaristes du GSsA se sont laissé berner et ce n’est pas la première fois. Nos journalistes également, et par trop souvent sous pression de temps, ne nous présentent qu’une facette du problème ! Certes, du pain bénis pour cette campagne, mais elle permet également de mettre à jour certaines vérités !
Je relèverais deux éléments ce matin, d’abord la volonté depuis plusieurs années de nos autorités de mieux contrôler nos exportations, et la demande du nouveau chef des Services secrets de plus de moyens humains. La lutte contre l’espionnage passe également par la lutte contre la désinformation et la déstabilisation !

Pour toutes ces raisons je voterai NON à l’initiative du GSsA !

Bonne journée Chère Madame.

Écrit par : Liv | 09/11/2009

Les commentaires sont fermés.