09/10/2009

DIEU ALLAH YAHWEH

 

dieu-est-amour.jpgSi Dieu...(dédicace à Scipion)

J'ai promis d’essayer une petite réflexion sur la « dédicace à Scipion ».

· Souvent, en entend parler de Dieu à la légère ! Dans les églises, le nom de Dieu, du Tout-puissant, est répété sans cesse comme un générique qui va déboucher sur quelque chose de spécial. C’est juste, mais c’est quasiment mécanique. Mais quand Jean-Sébastien Bach nous le révèle dans sa musique, Il est là. Ou quand nous avons l’humanisme de le contempler dans le mendiant à la porte de l’église, Il est là.

Pour Jésus, Dieu était son « ABBA » ce qui ne signifie pas « père » dans le sens ordinaire de paternité, mais « de quelqu’un de très proche, d’une proximité intime » (a.n. « Suivre Jésus aujourd'hui ») 171) Jésus prenait Dieu au sérieux, comme un assoiffé prend l’eau au sérieux ( voir psaumes 42 et 63). Je pense que l’enfant, le vieillard, le mendiant, qui agonise faute d’amour humain, doit sentir, dans son dernier souffle, même dans la plus profonde déréliction, la tendresse du Créateur, ABBA, qui le fait Sien comme avant sa naissance ! Qu’en est-il des condamnés à mort, des soldats qui tombent sous les balles, des Talibans ?  Qu’en est-il de chacun de nous ?

Mosquee_Bleue2.jpg

La Mosquée Bleue/Istanbul

Les minarets sont comme les cloches des hautes tours, aussi nommées clochers des églises. De là s'envolent des appels à se souvenir qu’on est pas seul et que notre ABBA est parfaitement intégré dans notre quotidien. Les cloches sonnent, ( par exemple à l'église Saint Antoine d'Istanbul). Les muezzins « psalmodient » à la mosquée de Büyükcekmece/Istanbul. J'ai écouté, entendu... durant tout un mois. La Mosquée était à quelques cent mètres en amont et la Mer Marmara à quelques vingt mètres en aval. Le muezzin ne m’a pas plus dérangée que les cloches qui sonnent, parfois chaque quart d'heure, aux clochers des églises de chez nous. Les deux sont un rappel que nous sommes en voyage et que, durant la traversée, l’AMOUR gonfle la voile de notre nacelle et nous emmène vers le port ! Qu’on nomme l’AMOUR Dieu, Allah, Yahweh.

Pourquoi être mesquin, pourquoi les séparer? peut-on s’approprier Dieu et rejeter les autres ? Alors que l’AMOUR est notre seul repère à tous ?

L'église (Musée) Sainte Sophie/ Istanbul

sofia_sveta_nedelya_1844.jpg

20:50 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : dieu | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour soeur Claire-Marie,

Tout est Amour selon vous. Pour moi, l'Amour se manifeste dans le partage, la réciprocité, la concession bienveillante, respect mutuel, l'acceptation d'autrui, etc.

Or toutes ces notions impliquent toutes une sorte de symétrie dans les sentiments et les intentions, comme le symbolisent merveilleusement vos deux images ci-dessus.

Je serais spontanément pleinement en accord avec ce que vous dites. Mais force est de constater que certaines religions (ou plutôt la manière que certains ont de vivre leur religion) ne laissent aucune place à ces notions de réciprocité et de respect. Chez nous ils exigent, par contre chez eux, ils interdisent.

Dès lors, pour moi, il est question de protéger notre culture contre une autre culture qui, loin de composer-partager-respecter, exige-interdit-impose-écrase sans aucune concession, de manière exclusive.

Comme le disent eux-même certains musulmans de mes amis : l'Islam n'est pas soluble dans la culture occidentale. Il ne peut se satisfaire de lois autres que les siennes. Car, fait peu ordinaire, l'Islam est à la fois religion et loi. Cela interdit tout liberté de manoeuvre, toute négociation.

Cordialement
Jacky

Écrit par : Jacky | 10/10/2009

Bonjour. ma Soeur. Drôle de journée que ce 9 octobre 2009. Un Nobel de la Paix au Président américain, une merveilleuse artiste de l'intégration, Diam's, qui prend le voile de l'Islam, et en début de soirée, un grand écrivain foudroyé sur scène en pleine conférence au moment où une personne dans le public lui demande de s'exprimer sur l'affaire Polanski. Chessex a-t-il fait une rencontre immédiate et si violente avec Dieu qu'elle l'a laissé clouer sur place? C'est un beau mystère pour nous et pour lui qui voulait partir sans déranger ses proches. Vos billets m'illuminent et me rendent heureux au moment du café du matin. Le monde est bouleversant et nous sommes ses âmes conscientes de sa fragilité et de sa complexité. Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 10/10/2009

Puissiez-vous être entendue, surtout en cette période de votations !
Bien qu'étant un athée convaincu, je suis touché par votre sujet et très ému par votre amour de ce Dieu sans frontières que certains voudraient s'approprier.

Un message de tolérance et d'optimisme comme le vôtre, on devrait en lire un tous les matins !

Bien à vous.

Écrit par : Jean Pasche | 10/10/2009

Les commentaires sont fermés.