13/06/2009

FAIS TA PRIERE!

Méditation dominicale

affiche-Fais-ta-priere-Tom-Dooley-The-Legend-of-Tom-Dooley-1959-1.jpg

 

Fais ta prière! Tom Dooley!

 

http://fr.lyrics-copy.com/philippe-clay/tom-dooley-fais-ta-priere.htm

 

Tom Dooley, de Caroline du Nord, jeune soldat sudiste de 18 ans, revient de la guerre de cessation en 1865 en jouant du banjo pour sa bien-aimée Laura. Selon la légende, il est accusé d'un crime, il est pendu en léguant son banjo pour que continue la musique! La veille de sa pendaison, des amis lui auraient chanté « Fais ta prière Tom Dooley:  ça peut toujours servir »! Que de fois avons-nous chanté cette chanson « western », stoppant net après Tom___ pour reprendre en riant! Et sans avoir une idée de la belle légende. Au fond, ça sert à quoi la prière?

 

Demain dimanche est un jour de prière; il y a les triduum de prière, les week-ends de prière, les semaines de prière, et saint Paul en son temps disait: "Priez sans cesse" (1 Thess. 5:17), "priez en tout temps dans l’Esprit" (Eph. 6:18). Je me demandais si Pascal Couchepin avait fait sa prière avant d'annoncer son départ hier matin? Peut-être bien.

Jésus, Lui, priait à l'écart, au bord du lac de Tibériade, au désert, dans la montagne; il nous conseille de nous retirer dans une chambre, un coin solitaire et de rester tranquille. Car prier pour Jésus, c'est être, dans la pleine conscience de Lui-même! Dans le silence souvent, ou dans le bruissement de l'eau, du vent dans les arbres, en écoutant le cricri des grillons, le gazouillis des oiseaux, en humant le parfum des fleurs, en souriant aux bêlements des moutons, ou encore, ses yeux dans les étoiles, dans les signes des temps, dans l'amitié des gens. Il n'utilisait que très peu de mots, pas de répétitions inutiles. Son être était prière! Jésus a été très sage d'enseigner à ses disciples, femmes debout ou courbées, pêcheurs et raccommodeurs de filets de pêche, la plus simple de toutes les prières: « Notre Père! » (Mt 6:9) Depuis, que de paroles, que de litanies ajoutées et sans cesse répétées. Einstein aurait dit: « Ne dites pas à Dieu ce qu'Il doit faire! » Et Jésus: « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous l’ayez demandé (Mt 6:7-8) et Jésus encore - quelle audace il a notre Jésus – et... comment les candidats qui se bousculent au portillon du siège de Couchepin recevraient-ils, durant cet été ses paroles: « Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie est plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement. Regardez les oiseaux du ciel ; ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier; cependant Dieu les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? Considérez les lys, comme ils croissent; ils ne travaillent ni ne filent cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'était pas vêtu comme l'un d'eux. Ne vous mettez donc pas en peine de ce que vous mangerez et de ce que vous boirez et n'ayez pas l'esprit inquiet. Tout cela, les païens s'en préoccupent; mais votre Père sait bien que vous en avez besoin. Cherchez seulement son Royaume et tout cela vous sera donné par surcroît.» (Luc XII, 22 24, 27)

 

Mais voilà: « Cherchez son royaume! », participez à la construction d'une société juste avec les gens de tous les jours, mesdames et messieurs les politiciens, y compris celles et ceux qui se disent d'un parti Chrétien! Ecoutons Jérémie (22:3) et Jésus aujourd'hui: « Ainsi parle l'Eternel: Pratiquez la justice et l'équité; délivrez l'opprimé des mains de l'oppresseur; ne maltraitez pas l'étranger, l'orphelin et la veuve; n'usez pas de violence... »

 

863018326_8ffbcc46e8.jpgCela lie notre prière à la réalité, ici chez nous, en Iran, au Soudan... Positivement solidaires dans notre pensée méditative. Prier, me semble-t-il, c'est joyeusement être conscient de la plénitude du moment présent, et comme l'écrit Albert Nolan: « C'est faire l'expérience de notre UNITUDE avec Dieu, avec nous-mêmes, avec les autres et avec l'univers! » (Jesus today, page 118). Aussi avec les Tom Dooley de notre époque qui s'infiltrent gentiment dans cette méditation dominicale du 14 juin 2009.

 

22:39 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : prier | |  Facebook | | | |

Commentaires

Claire-Marie, merci. Vous prononcez des paroles magnifiques et toutes simples, car vous nous parlez, n'est-ce pas ma soeur? Il faut voir pour croire pour certains. Pour vous, c'est l'inverse. Il faut croire pour voir. Et vous voyez si bien dans les coeurs à votre âge. Pas de cet oeil voyeur ou inquisiteur qui veut tout savoir de l'Autre. Non. de cet oeil plein de malice, de tendresse, d'empathie, et d'attitudes franches. Des petites graines acidulées qui bloguent un peu n'importe comment devraient peut-être venir boire de votre eau avant d'écrire n'importe quelles âneries. Ils arrêteraient alors de faire Hi Han et chanterait la chanson scout de Tom Dooley. L'amour a toujours donné la vie alors que la haine n'a jamais semé rien d'autre que la mort. Canaliser la haine en art, en culture, en beauté grâce aux parcelles d'amour qui fleurissent dans nos jardins intérieurs. Bon dimanche, ma Soeur.

Écrit par : pachakmac | 14/06/2009

merci, cher Pachakmac, de votre appréciation, cela me donne du courage et l'envie de continuer à partager, à mon niveau, des choses toutes simples et qui sont souvent l'épaisseur de notre vécu. On y cherche un sens!
Je vous lis avec attention et je vous remercie, amicalement

Écrit par : cmj | 14/06/2009

merci, cher Pachakmac, de votre appréciation, cela me donne du courage et l'envie de continuer à partager, à mon niveau, des choses toutes simples et qui sont souvent l'épaisseur de notre vécu. On y cherche un sens!
Je vous lis avec attention et je vous remercie, amicalement

Écrit par : cmj | 14/06/2009

Eh bien, chère Madame de Jésus, je suis très agréablement surpris. parce que j'ai la dent dure avec le Vatican... Ma maman était une dogmatique convaincue, une fille de Rome, et nos batailles furent parfois homérique, jadis. Une maman douce, musicienne, intelligente, qui ne supportait pas la médiocrité, en musique particulièrement, avec la croyance , authentiquement. Une maman qui m'a donné les armes, la persévérance, la foi en ce que l'on croit, une maman inoubliable qui a souffert de son divorce et d'une très grave maladie. Elle s'est battue comme une lionne pour survivre et subvenir aux besoins de ses enfants. Pas une sinécure, avec des gosses révoltés... et devenus incroyants à l'adolescence... sauf son deuxième qui a toujours vu en Dieu une énigme à creuser durant toute sa vie. Athée? Croyant? Hérétique? Agnostique? Je ne définis pas ma croyance à Dieu, je la vis comme dans un couple avec ses hauts et ses bas. Des fois, des signes du ciel sont absolument certains; d'autres fois, tout semble aller à vaux l'eau. Ce qui est étrange, c'est le hasard qui semble faire de la mathématique parfaite. Et ça, si dieu n'est pas dans le coup, c'est à n'y rien comprendre de nos transmissions de pensée entre êtres humains. Merci, Madame. C'est vous qui me donner un sacré encouragement divin. Tellement solitaire depuis si longtemps que je me demandais si le désert des villes étaient encore habités... Bonne nuit. Que Dieu vous préserve encore longtemps. Votre mission est capitale dans la réussite de l'humanité.

Écrit par : pachakmac | 14/06/2009

Nos mamans semblent avoir eu bien des choses en commun! Nous étions 8 enfants, cinq garçons, trois filles. Elle m'avait dit une fois: "on ne dit pas merci à sa maman"! Mais on se connaissait bien! Tous, alors que chacun allait son chemin dans la vie! Quant à moi, je suis simplement une sœur parmi d'autres puisque j'ai eu cinq frères et le dernier, Yves, vient de me faire coucou au téléphone! donc, évitez, please "madame ...", c'est même Jésus qui ne voulait aucun titre: (Matthieu 23:8) "vous êtes tous frères" et et le féminin de frère est sœur tout simplement. Merci beaucoup et bonne semaine.

Écrit par : cmj | 14/06/2009

Les commentaires sont fermés.