03/06/2009

JEAN XXIII

 

Jean XXIII

 

Jean-XXIII.jpg

Le Bon pape Jean XXIII rendit son âme à Dieu le 3 juin 1963, le jour de la Pentecôte

Trois semaines auparavant, il publiait PACEM IN TERRIS sur la paix entre toutes les nations, fondée sur la vérité, la justice, la charité, la liberté.

http://www.vatican.va/holy_father/john_xxiii/encyclicals/documents/hf_j-xxiii_enc_11041963_pacem_fr.html

J'ai relu ce texte d’une actualité bouleversante cet après-midi  : « Les progrès des sciences et les inventions de la technique nous en convainquent : dans les êtres vivants et dans les forces de l'univers, il règne un ordre admirable, et c'est la grandeur de l'homme de pouvoir découvrir cet ordre et se forger les instruments par lesquels il capte les énergies naturelles et les assujettit à son service. »

Jean XXIII parle de l’ETRE HUMAIN avec l’amour d’un Père sage, ses paroles sont simples et vraies. Il mentionne les signes des temps 39 à 45 :

· promotion économique et sociale des classes laborieuses

· l'entrée de la femme dans la vie publique,

· Plus de peuples dominateurs et de peuples dominés

· La réalisation du bien commun, raison d’être des pouvoirs publics

· Les moyens mis en œuvre au profit du bien commun ne peuvent-ils faire obstacle au salut éternel des hommes, mais encore doivent-ils y aider positivement

· l'autorité doit s'exercer en vue du bien commun

Ce pape bien-aimé est mort le jour de la Pentecôte, il y a 46 ans aujourd'hui. L’Esprit enflammait son cœur, éclairait son intelligence, et donnait à sa volonté l’audace des prophètes! L’Eglise était alors lourde d’inertie, quasiment paralysée de peur à l’époque d’avant mai 68 en Europe, et des mouvements de libération dans les pays colonisés. Jean XXIII a permis le surgissement des forces dynamiques présentes dans ce peuple de Dieu et jusque dans la hiérarchie. Une énergie créative a résulté dans les documents de Vatican II:

Lumen Gentium : constitution dogmatique sur l’Église
Gaudium et Spes : l’Eglise dans le monde de ce temps
Ad Gentes :  l’activité missionnaire de l’Eglise
Orientalium Ecclesiarum : les Eglises orientales catholiques
Perfectae Caritatis : rénovation et l’adaptation de la vie religieuse (et d'autres encore)

J’étais en Afrique du sud, donc je ne sais pas très bien comment ces messages furent accueillis en Suisse/Europe, mais je sais que chez nous, au niveau œcuménique, au ras des pâquerettes, (grassroots) ce fut une libération de la pensée, de la parole, de l’énergie, de  l’action pour un monde plus juste, plus humain, sans apartheid. La famille humaine. Notre motivation se déployait, le mouvement pour la libération et la justice avait sa propre impulsion guidée par l’Esprit et nous savions que, en tant que co-créateurs nous devions concrètement travailler au BIEN COMMUN. (Jesus Today, page 189, Albert Nolan).

Oh ce ne fut pas sans heurts, mais chaque obstacle était un défi à relever ! L’Eglise catholique est devenue membre du conseil des écuménique des Eglises : des relations nouvelles engendraient une solidarité qui renversait les murs et les barrières pour permettre la rencontre entre tous !

Aggiornamento : Mettre à jour les structures de l’Eglise selon les besoins de notre temps et l’Evangile.

 

Avec une immense reconnaissance envers Jean XXIII.

Voir également Jean XXIII, le dernier pape moderne :

http://salem.blog.24heures.ch/archive/2009/04/01/jean-xxi...

Prière de Jean XXIII Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Rien qu'aujourd'hui,
j'essaierai de vivre exclusivement la journée
sans tenter de résoudre le problème de toute ma vie.

Je serai heureux rien qu'aujourd'hui,
dans la certitude d'avoir été créé pour le bonheur
non seulement dans l'autre monde mais également dans celui-ci.

Rien qu'aujourd'hui,
je m'adapterai aux circonstances
sans prétendre que celles-ci se plient à tous mes désirs.

Rien qu'aujourd'hui,
je croirai fermement, même si les circonstances prouvent le contraire,
que la bonne providence de Dieu s'occupe de moi
comme si rien d'autre n'existait au monde.

Rien qu'aujourd'hui, je ne craindrai pas.
Et tout spécialement je n'aurai pas peur d'apprécier ce qui est beau et de croire en la bonté.

Je suis en mesure de faire le bien pendant douze heures
ce qui ne saurait me décourager
comme si je pensais que je dois le faire toute ma vie durant.

 

21:52 Publié dans Église(s) | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : jean xxiii | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ma soeur, la justice et la paix sur terre ? Vous y croyez vraiment ? Soyons déjà contents d'avoir trouvé la nôtre ! Aujourd'hui c'est le premier jour du restant de ma vie et je veux me contenter de cette belle devise.
Bien à vous Bruno

Écrit par : Bruno Mathis | 03/06/2009

La prière de Jean XXIII est très belle

et aussi ces mots postés chez Gilbert Salem

«Aujourd’hui plus que jamais et bien plus que dans les siècles passés, notre tâche consiste à servir l’homme en tant que tel, et pas seulement les catholiques;

A défendre, avant toute chose et en tout lieu, les droits de la personne humaine, et pas seulement ceux de l’Eglise catholique. (…)

Ce n’est pas l’Evangile qui change: c’est nous qui commençons à mieux le comprendre ».

Merci chère Claire-Marie de partager votre expérience et d'être ouverte au changement.
Cordialement, AM

Écrit par : Anne-Marie | 04/06/2009

@ Bruno, merci: "aujourd'hui est le premier du restant de mes jours" Je crois ne jamais lu et/ou entendu une devise aussi positive et encourageant, ouverte sur demain peut-être. Quant à la justice et la paix, vraiment je ne sais pas? Mais comment n'y pas croire?

@ Anne-Marie: encore avec toute ma reconnaissance! Gilbert Salem voit juste: l'Evangile de Jésus ne change pas, c'est nous qui avons la chance de changer en nous défaisant des cages institutionnelles: "Ps 124:7 Notre âme s'est échappée comme l'oiseau du filet des oiseleurs; Le filet s'est rompu, et nous nous sommes échappés". L'Evangile libère des filets! Comme ce psaume le dit.
Partager des idées, des expériences, n'est-ce pas cette dialectique qui fait avancer la pensée? A tous les niveaux sociaux.

Écrit par : cmj | 04/06/2009

Tout à fait d'accord pour Jean XXIII. J'ai vécu cela en direct, alors très jeune adulte. Un vrai souffle nouveau, une action fulgurante, peu contestée et exemplaire, etc. Mais après ... un pape qui voulait devenir saint, un autre qui n'a fait que 2 mois mais qui avait un vrai charisme, le suivant tellement politique, mais qui serrait partout les boulons, et l'actuel ... ??? On rêvait d'une meilleure succession !

Écrit par : Victor Devaud | 04/06/2009

@Victor: L'avenir s'annonce tout différent quand on a pris connaissance de ceci

http://www.rationalisme.org/french/cascioli_jesus.htm

Pour moi ces révélations sont des vérités nous menant vers l'Unité de l'Amour.
L'espoir d'une prise de conscience générale est bien vivant.

Écrit par : Anne-Marie | 05/06/2009

*Soeur Claire-Marie, oui Jean XXIII était pour moi le meilleur pape. Vivre comme un Saint ou vouloir devenir un Saint sont pour moi deux choses différentes, car cela dépend de l'homme, à l'image de soeur Theresa. Une béatification est de ce fait délicat, mais sans doute ce pape mériterait cette appelation. Souvent la saintété a été accordé pour un mérite terrestre, comme p.ex. Saint-Bruno 1030-1101, fondateur de l'ordre des Chartreux. La question se pose pour savoir s'il a vécu comme un saint!
Pour revenir à la prière, je trouve qu'elle est reconfortante, une sorte de Yoga pour l'esprit. Je suis catholique non pratiquant pour différentes raisons et après avoir épousé le protestantisme en me mariant, je me rapproche de plus en plus de la doctrine du bouddhisme non violent (pas comme au Sri Lanka etc.). Dans le temps, le curé était un psy qui nous écoutait dans le "Beichtstuhl" et nous absoudait de nos péchés, au nom du Tout Puissant. Pour voir, il suffit de croire et nous n'aurions pas besoin de tous ces psy, qui chargent également le coût de la SANTE. Oui, la santé de l'esprit agit sur la santé du corps: Dans un corps sain, repose un esprit sain. Je trouves que chacun est différent et qu'il faut lui laisser une certaine liberté, aussi liberté de l'esprit, pas seulement d'expression. Je trouve le mal de notre société, c'est que certains veulent nos imposer leurs vues et leur domination, à l'image du Vatican. Je sais, je suis un cheval sauvage, contraire à l'esprit du mouton suiveur et je vis ma vie comme je l'entends, dans le respect et l'éthique. Profondément épris de justice, j'essaie de ne voir que les belles "fleurs" qui cheminent mon chemin vers le ... grand bonheur, au lieu de me focaliser sur les mauvaises herbes ! Mais, que ce que c'est difficile dans le temps que nous vivons et Bon Dieu, qu'est-ce que les hommes au nom de la réligion ont fait et continuent encore à faire du mal dans ce bas Monde !
Je sais, on n'a pas besoin d'être un sage, nous ne changerons pas les gens ni le Monde; donc la seule chose où nous pouvons agir (c'est "Dieu" qui nous a donné la réflection), c'est à dire agir contre nos instincts - en différence aux animaux - pour "semer" le bien à la place du mal; en un mot, nous pouvons agir sur ... NOUS ... pour le bien (ange Gabriel) ou pour le mal (diable Lucifer), en conservant notre petit jardin secret !
Quand au jugement dernier, pour finir avec un note humoristique - pas sérieux s'abstenir - :
plus aucun homme ne voulait intégrer le paradis, après avoir constaté "qu'avec toutes ces femmes" c'était l'enfer pour eux !
Que Dieu et la gent féminine me pardonnent ! Hugh BM

Écrit par : Etoile de Neige | 05/06/2009

@ Victor Devaud et Anne-Marie
"Un vrai souffle nouveau, une action fulgurante" c'est notre expérience vécue au passage de Jean XXIII. Il a permis à Jésus de sortir des tombeaux institutionnels. De vivre en lui faisant confiance là où il vit vraiment: chez les gens tout au bas de l'échelle sociale et parfois dans "les échelons". Je fais partie, j'espère, des petites communauté des racines. C'est des racines que monte la sève.
Anne-Marie: Acharya S fait une recherche de Jésus et de son message dans l'Histoire. C'est intéressant et permet d'autres recherches aussi.

Mon ami Albert Nolan op. a retrouvé, au fur et à mesure de sa vie à l'écoute de celles et ceux qui cherchent un sens à vie, "Jésus avant le Christianisme", (traduit, publié et re-édité, on le trouve aux Editions du Cerf), Nolan a permis à Jésus d'émerger des tombeaux institutionnels et ce Jésus libéré marche avec nous. Il est le Chemin, la Vérité, la Vie. Puis, va bientôt sortir de Presse aux editions du Cerf la traduction de Jesus today que je lis et relis dès sa parution en 2006. C'est l'Esprit de Jésus qui est l'Alpha et l'Omega comme le dit T.de Chardin.

Écrit par : cmj | 05/06/2009

"Etoile des Neige", que c'est beau, vous connaissez les soldanelles! Elles me fascinent!
* les béatifications et canonisations existent depuis je ne sais quand. C'est limité à la religion catholique seulement.Je ne sais pas si Dietrich Bonhoffer pourrait être canonisé selon le Droit Canon. Ni Martin Luther King ni tant d'autres. Comme vous dites: c'est le vécu au quotidien qui compte.
"je suis un cheval sauvage, contraire à l'esprit du mouton suiveur et je vis ma vie comme je l'entends, dans le respect et l'éthique".
J'aime bien la laine de mouton et leur compagnie. Ils ne font pas concurrence aux chevaux sauvages ou amicaux comme ceux des Franche Montagnes (FREI Bergen). Notre espèce humaine n'exclut pas les animaux. Le créateur rêvait que nous soyons amis. Moi aussi j'essaie de semer de petites graines de joie, même gauchement, cela peut faire pousser des belles fleurs sur les "fumiers des Jobs" de notre planète.

Écrit par : cmj | 05/06/2009

*cmj, oui les soldanelles violettes, de la famille des primulacées (primevères, cyclamens etc.)sont si belles à voir. Quant à Etoile de Neige, il dit adieu à Etoile DES Neige, qu'il ne connaît que par la chanson ! C'est vrai, d'autres mériteraient d'être canonisés, seulement il faut encore être dans les petits papiers du Vatican. Quant aux moutons, la laine peut réchauffer et elle est utilisée aussi pour ce protéger contre les refroidissements, mais leur bêlerie m'exaspère, comme - sorry - certains politiciens. Et l'intelligence ne doit pas dépasser celle d'une mouche, au contraire des chevaux sauvages, difficilement gouvernables, mais fidèles et racés. Je clos avec: Semez un max. de petites graines de joie, si ce n'est pas gauchement, cela peut aussi être a-droitement ! Notre planète terre en a réellement besoin, spécialement ces temps-ci !
Bien à vous Bruno, l'Etoile de ... pas encore béatifié, à l'instar de mon homonyme et pas encore monté vers le grand bonheur, au Ciel ! Au fait, je suis trop jeune pour être vieux, comme disait la mère Pahud, et le Ciel peut attendre ! Malheureusement, le saint-homme Jean XXIII, que j'admirais, devra attendre ...

Écrit par : Etoile de Neige | 07/06/2009

Cher Bruno, merci. Au sujet de "canonisation". Un historien pourrait enquêter et faire l'historique de cela.
Les moutons, David le Psalmiste (Psaume 22 je crois) ni Jésus ne voulaient dire, en leur lieu et temps, ce que les ecclésiastiques et politiciens paraissent encourager aujourd'hui: la dé-responsabilisation des hommes en suivant le chef institutionnalisé! Oui souvent, est loin de "donner sa vie" pour son troupeau!
Oui les chevaux sont intelligents, au Jura, ils se sentent à la maison. Jean XXIII
n'a pas besoin de canonisation, ni Oscar Romero, ni des milliers d'autres. Ils sont dans le cœur de Dieu en nous. Amitiés. Claire-marie

Écrit par : cmj | 08/06/2009

Les commentaires sont fermés.