08/01/2009

Se réfugier dans la prière et la contemplation ?

paix123.jpg

 

On aimerait se boucher les yeux, les oreilles, la bouche, oublier le monde tel qu’il est, par exemple au pays de Jésus dont l’Occident chrétien vient de fêter la naissance à Bethléem en Cisjordanie qui constitue avec la bande de Gaza,  la Palestine. Sa terre natale. Se réfugier dans la prière et la contemplation, dire à Dieu ce qu’Il devrait faire : « Guider les autorités dans leurs prises de décision par exemple les autorités politiques,  militaires,  celles d’Israël, des USA. Où est le Dieu d’Israël dans cette réalité ?

Selon le quotidien israélien « Haaretz » : « La préparation de l’actuelle opération militaire a commencé il y a déjà longtemps et la collecte 0d’informations nécessaires pour son lancement a commencé il y a six mois. » http://www.haaretz.com/hasen/spages/1053404.html

« Le “facteur américain” poussait lui aussi la vice-premier ministre, ainsi que le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barack, à se dépêcher “d’ouvrir le front” et de lancer une guerre victorieuse contre le Hamas. Et Israël est passé à l'offensive moins d'un mois avant la fin de la présidence Bush qui donne à Israël le feu vert pour poursuivre son offensive. » Avec les conséquences de cette agression sauvage superficiellement rapportées par  les médias selon leurs possibilités. Cela nous fait frémir !

Obama aurait expressément signifié qu'à partir du 20 janvier « Les règles de l'implication américaine dans la région allaient changer ». Bien faible consolation pour les Gazaouis ! http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=9...

Lors qu’il quitte la Maison Blanche la main ensanglantée de Bush va serrer la main d’Obama et lui souhaiter bonne chance! (Bushes’ blood dripping hand will shake that of Obama and wish him Good Luck!) Et « La diplomatie et la guerre de Gaza, le ballet des hypocrites va poursuivre sa danse macabre et les cris des victimes arriveront jusqu’à nous par les écrans souvent biaisés et les colonnes de nos journaux par agences de presse interposées. Voir l’excellent article de Pierre Haski, (connu chez nous) à l’adresse : http://www.france-palestine.org/article10795.html

Pour comprendre un peu mieux, on peut se référer à : «Où sont les vraies causes de la permanence du conflit en Palestine ? »

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=49634

J’écoutais hier à 16h30, Steve Sackur interviewer à la BBC M. Ron Prosor, ambassadeur d’Israël à Londres. Prosor a été amené à admettre que l’opération militaire à Gaza avait été soigneusement préparée, non seulement l’attaque militaire mais également l’offensive diplomatique. Prosor déclare « Israël fait ce que toute nation menacée de terrorisme ferait ». Puis il laisse tombé ces paroles : « En plus de neutraliser le Hamas, nous voulons empêcher le trafic d’armes avec « les pays voisins ». Il nomme l’Iran.  Voir : http://news.bbc.co.uk/1/hi/programmes/hardtalk/7815400.stm

Pourquoi ces quelques lignes ci-dessus alors que des experts en journalisme nous informent consciencieusement ? Parce que Jésus m’intéresse et que je l’aime. L’Occident chrétien vient de célébrer  sa naissance, mais nous sommes concernés par, et engagés dans son vécu AUJOURD’HUI, dans son pays natal et au-delà ! Nous, c’est-à-dire des centaines de milliers, des millions de personnes de la même espèce humaine !

Que pense-t-il, Jésus ? A-t-il changé d’idée, changé de camp depuis qu’il a déclaré : dans Matthieu 25 : 31-46 : «J'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi !' Alors les justes lui répondront : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu...? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ?' Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. »

Et encore Matthieu 26 :51 « Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prennent l'épée périront par l'épée. »

Jésus refuse l'intervention et l'aide militaire de ses adeptes dont certains sont pourtant d'anciens  zélotes ayant l'expérience de la résistance violente contre l'ennemi et ses collaborateurs: " C'est assez! Ça suffit ! Vos épées me sont odieuses et nuisibles à ma cause ! Arrêtez!!"

Voilà ce qui nourrit ma contemplation. Pour quelle action ?

16:55 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous êtes l'égale de Robert Faurisson, ma parole.
Une négationniste pure souche.
Jésus est donc né en Palestine et s'adressait au premier pape de 'Église Catholique.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 08/01/2009

Les religieux sont des nuisibles, quelle que soit leur religion. Leur irrationalisme a besoin d'ennemis pour subsister.

Écrit par : Géo | 08/01/2009

@ Géo

En première lecture, j'aurais envie de ...

Mais ... en deuxième, troisième, quatrième lecture de votre commentaire, je me dis que ça doit être une solution à envisager, finalement.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 08/01/2009

@V. Dumitrescu. Merci de votre remarque. J'ai ôté la référence à "l'Eglise catholique", car il est bien clair que Jésus s'adressait , non seulement à Pierre, mais à chacun de nous.
L'essentiel: c'est l'insupportable souffrance des innocents qui nous touche indirectement ou directement, dans ce qu'il reste d'humain en chacun de nous.

Écrit par : cmj | 09/01/2009

@ Claire-Marie Jeannotat

Je vous remercie pour votre effort.
Toutefois, j'aimerais vous dire (encore une fois) que le nom de Palestine n'existait pas du temps de Jésus.

Pour l'essentiel, j'aimerais juste vous dire que comprendre, n'est pas cautionner.
Nous sommes en guerre, une guerre totale contre le terrorisme et ce, depuis le 11 Septembre 2001 et les événements de Gaza s'y inscrivent dans cette optique, à laquelle beaucoup de pays participent activement.

Mais ... la vie elle-même, n'est-ce pas souffrance ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/01/2009

Le nom de Palestine est attesté depuis bien avant la naissance de Jésus. Pas sous sa forme française, évidemment, mais on le trouve en grec : Παλαιστινη, en égyptien : Peleset, ou en assyrien : Palaštu, par exemple. Comme souvent avec les termes géographiques, son extension a varié au cours du temps, mais Sr Marie-Claire ne commet ni impropriété ni révisionnisme en l'employant. Pas plus qu'en qualifiant Pierre de premier pape catholique, puisque son Eglise le reconnaît pour tel. Vous n'ignorez pas d'ailleurs que catholique s'applique dans plusieurs sens et pas seulement comme stricte épithète de l'Eglise romaine.

Écrit par : stéphane staszrwicz | 09/01/2009

@ stéphane staszrwicz

Ainsi que vous l'écrivez et tout comme vous le savez, entre 2009 et avant Jésus, non seulement il y a toute une période de temps, mais les frontières aussi ont évolué.

L'empire romain a lui aussi évolué ... (je vous le donne en mille) ... avec le temps.

Les grecs avait un dieu ... Chronos.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/01/2009

Dans 500 ans, un gars tombera par hazard sur un livre "Le seigneur des anneaux" et il en fera une bible.

Écrit par : DdDnews | 10/01/2009

un lien ici pour mieux comprendre l'origine de l'enfer actuel au Moyen Orient
http://www.cactus48.com/truth.html

et toujours les conseils de Marianne Williamson qu'il ne nous coûte rien d'essayer ...
http://blog.beliefnet.com/conversationswithgod/2009/01/what-you-can-do-about-war.htm

cordialement
AM

Écrit par : Anne-Marie | 11/01/2009

Merci beaucoup chère Anne-Marie! Bonne semaine.

Écrit par : cmj | 11/01/2009

Les commentaires sont fermés.