25/07/2008

Méditation dominicale

 

franklin.jpg
Le Pasteur Alain Perrot, membre actif du Mouvement anti-apartheid suisse durant de longues années et cofondateur, avec André Bieler, de La Déclaration de Berne, nous disait lors d’une rencontre : «Pour prier - ou méditer – faire usage de lunettes a double foyer : lire les journaux à travers la partie inférieure permettant de voir la réalité, l’actualité, puis lire la parole de Jésus avec le verre supérieur permettant de cher un sens à ce qui se passe. » En d’autres termes, selon Alain Perrot,  (trop tôt décédé) l’actualité, dont nous faisons partie, permet à Jésus « la Lumière du monde » de toujours espérer avec nous, en avançant à travers les ronces d’un monde incertain, les orages d’un lac en colère, d’avancer en se tenant par la main.

 

 « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. » (Jean, chapitre 8, verset 12)

 

Avec Yeshuah, nous sommes imbriqués dans ce qui se passe chez nous, en Suisse, en Europe, dans le monde … les lunettes double-foyer sur mon nez (comme Benjamin Franklin l’inventeur) , je m’arrête chez moi, dans ma conscience profonde comme dit ma consœur qui s’y connaît, je reste avec mes hauts et mes bas, mes limites et mes dépassements et je reconnais les mêmes fluctuations dans « ce qui se passe »  autour de moi et au-delà. Kurt Furgler qui meurt et nos chefs d’armée qui s’embourbent… la fabrication et les ventes d’armes qui prospèrent. Qu’est-ce que pensent les gens et Jésus ? Les socs de charrue ou les arsenaux ? L’économie militaire transformée en économie d’échange ? Tiens ! Même le premier pape Pierre était armé et Jésus ordonne : « Arrête ! Tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée ». (Matthieu 26:51, 52) Et Jésus répare les dégâts de Pierre, face aux soldats venus l’arrêter, Lui dont la tendresse m’accompagne en ce moment de réflexion! … la méditation : ce cœur à cœur avec Jésus aujourd’hui. Dans toutes ces réalités il y a des traces de Sa résurrection ! Jésus aujourd’hui. Même si la lumière semble parfois vaciller, mais c’est pour mieux jaillir ! Les journaux, la radio permettent aussi à la lumière de jaillir. Je les lis en y découvrant l’esprit de Jésus même avec le verre inférieur de mes « double foyer » !!! Oui il y a des plumes contemplatives, je n’ose pas les nommer ! J’en trouve dans les blogs, dans 24 Heures, La Liberté, et dans le Courrier International ! Après tout Jésus fut le premier journaliste de l’ère qu’on dit chrétienne bien qu’il n’écrivit que dans le sable mais ses mots furent tellement clairs que les doctes Anciens se mirent à fuir et que la petite prostituée se trouva blottie sur son cœur. Pour l’éternité.

Jésus poursuit sa Mission en nous : permettre à sa lumière d’éclairer nos actualités, nos réalités. Au-delà de la contemplation et de la méditation il y a l’action, unie à l’Action de toutes les femmes et de tous les hommes de bonne volonté ! Je les aime. Leur force est la mienne… on resterait longtemps en état de contemplation active, avec Jésus au désert si ce n’est que, pour construire la famille de Dieu, il faut se mettre debout et avancer.

 

evvangill.jpg

 

 

13:13 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

A la méditation, pourrait-on se recueillir en la mémoire des victimes du christianisme ?
Pendant 2'000 ans que de crimes...pédophilie, conversions forcées, génocides, assassinats de sorcières, et tant d'autres...

Les martyrs du christianisme, sont devenus des "saints"...et les victimes du christianisme ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/07/2008

Vous trouvez peut-être quelques indices de réponse à votre pertinente question dans "Jésus avant le christianisme" (auteur: Albert Nolan, éditions de l'Atelier 1995)et dans la pensée de Jean Baptiste Metz (malheureusement ses écrits ne sont pas assez traduit en français).

Écrit par : cmj | 27/07/2008

Les commentaires sont fermés.