11/02/2008

Après les Cendres, le Carême et le Ramadan

 

Il y a bien longtemps de cela, ( 1963-’64) je travaillais dans un township bigarré au Cap, à la « Saint Francis Catholic Mission ». C’était le temps du Ramadan et nos voisins musulmans jeûnaient consciencieusement (voir Sourate 2, Versert 177).
Pour moi et mes amis de la Mission,  le levé tôt, le travail à la carte selon la tournure des choses dans ce pays à l’époque polluée par l’apartheid, nous creusait l’estomac qui espérait voir venir midi ! Souvent on allait vite acheter des « fish and chips » au coin de la route.
Mais voilà que, durant le Ramadan, nos voisins musulmans, arrivaient vers midi justement, nous priant d’accepter un repas généreux qu’ils avaient préparé exprès pour nous. Ils nous le plaçaient dans nos mains avec ce geste inimitable de respect pour le voisin … chrétien à Saint Francis Catholic Mission ! Ainsi tout au long de leur carême…
Ils jeûnaient et, pour ce qui me concerne, c’était une page ouverte de l’évangile de notre Yeshua… qui révélait à partir du Coran, l’essentiel qui nous est commun : se nourrir les uns les autres (Livre d'Isaïe 58 : 1-9 a).

 

09:43 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Comme quoi l'Amour de Dieu est sublime et sans aucune frontière !!!! Il faut seulement faire preuve d'humanisme et d'humilité.
Merci pour ce beau message !

Écrit par : coucou | 11/02/2008

Un très beau témoignage. Il s'agirait d'étendre cette conception à l'ensemble de notre Société et à tous les Etats.... et que les Imams prononcent des FATWAH aussi contre ceux qui tuent au nom de Dieu...

Écrit par : Mattheeuws Jo | 12/02/2008

j'hésite, mais il me semble que les changements de perception, de mentalité n'arrivent que par des gestes naturellement humains de gens à l'échelon le plus bas de l'échelle sociale.

Écrit par : cmj | 13/02/2008

Les commentaires sont fermés.