16/06/2013

Comme promis ...

 téléchargement (2).jpgJ'ai promis de présenter d'une manière succinte Hermann-Josef Venetz (en Suisse) et Richard Rohr (aux Etats-Unis), en plus d'Albert Nolan (Afrique du Sud) rencontrés chemin faisant. Ce qui apparaît sur le blog de temps à autre, montre que les frontières n'existent pas et que l'horizon s'éloigne au fur et à mesure qu'on avance...vers une société et une planète qui méritent d'être respectée et aimée.

 « Pour les gens, qui suis-je ? Marc 8 : 27-35

 Hermann-Josef Venetz

 Il est née en 1936 à Brigue, en Valais. Il a enseigné la théologie à l’Université, à Fribourg ch de 1975 à 2003). Des livres, des conférences, des articles, des interventions à DRS2 durant de longues années. L’agence de presse internationale catholique ,APIC vous en dit plus sur « ce théologien du quotidien. »

 Un livre de Venetz traduit en français : « C'est ainsi que l'Église a commencé » Regard sur le Nouveau Testament (1986)
Traduit de l'allemand par Jean-Pierre Bagot

« Les préoccupations essentielles des premiers chrétiens n'étaient pas de s'en tenir à des solutions rigides et fixées une fois pour toutes, mais de répondre de la meilleure façon possible au défi que constitue « l'affaire Jésus. »

 « Depuis toujours, les chrétiennes et les chrétiens doivent faire un choix entre deux types de paix:

 Celle de l’empereur, qui se manifeste par la force militaire, la domination politique, l’oppression économique, la richesse et le luxe,

 ou la paix au sens réel du terme, qui va de pair avec l’égalité, la justice, la solidarité, le dialogue, le pardon, la réconciliation. »

 Professeur Hermann-Josef Venetz, Institut biblique de l’Université de Fribourg (CH)

 Hermann-Josef collabore volontiers à mon blog. Et j’en suis ravie. Nous avons rassemblé une soixante de ses billets en une petite brochure bilingue. « Paroles en Chemin ».  Hermann fête aujourd’hui à Viège (VS) 50 ans de sacerdoce au service de la Parole.

  ************************************************************************************

 « Pour les gens, qui suis-je ? Marc 8 : 27-35

 Richard Rohr?

images (10).jpgChaque jour, je reçois un billet de Richard Rohr (OFM) en anglais. Je lui ai écrit et, de grand cœur aussi, il est content s’il peut participer à allumer des petite bougies dans nos cœur et dans nos têtes à travers mon blog et j’en suis ravie.

Richard Rohr est né au Kansas en 19433. Il est prêtre et membre de l’Ordre franciscain, depuis 1970) Il est théologien œcuménique.

 Il vit à Albuquerque, New Mexico. Il a fondé le Centre pour la contemplation et l’action. Plus d'Info sur Richard Rohr

 Il était invité à la Maison Sainte Dorothée, Flueli Ranft en octobre 2012. Il connaît donc un petit coin de Suisse. On ne s’est jamais rencontré, sinon par mail, ce qui est pratique.

 La vidéo, malheureusement en anglais, nous permet de l'entendre...

22:48 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

31/12/2011

2012 SERA MEILLEUR

 

 

L'année 2012 ne sera pas la fin du monde! Au contraire le monde deviendra meilleur: parce que tu es là! Je te fais confiance! Et je t'aime! claire-marie.

 

 

 

 

images (26).jpg

 

 

Avec la connivence de mon amie Dorothée

 

 

 

12:59 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 2012 | |  Facebook | | | |

21/12/2011

C'est beau, la VIE!

Juste pour vous souhaiter de joyeuses fêtes : des retrouvailles en familles, en communautés de sœurs, entre amis et amies, avec tout ce qui fait du bien.

Je pars pour une semaine de « retraite » à la Maigreauge que je ne connais que de nom jusqu’ici. Voici l’adresse Internet de l’hôtellerie où logent les gens de passage. Ce n’est pas pour fuir Bulle que j’aime, ainsi que toutes celles et ceux qui l’habitent. Mais c’est pour rallumer la fidélité à l’Afrique élargie, là où Noël signifie enfanter laborieusement une société nouvelle dans la dynamique du provisoire, et ce labeur est organiquement lié au Vendredi saint et à Pâques. Donc je dois me faire pardonner de voir la chose comme ça.

Et je vous remercie

Claire-Marie

IMG_NEW.jpg

 

 

Trois femmes et un homme.

Avec un petit cadeau : la toute dernière image, faite à Bulle lors d'une amicale visite de Nils, (deux mois), de sa « grande sœur » et la maman adorables et de Claire-Marie. C’est le papa qui prend la photo et c’est avec leur permission que je la partage avec tous. C’est beau, la VIE !

 

22:19 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nils | |  Facebook | | | |

24/11/2011

SAINT LOUP POMPAPLES

 

Saint Loup

 

chapelle-habitee.jpg

 

Saint Loup

 

 

J’ai découvert les Sœurs Diaconesses de Saint Loup, Pompaples en décembre 2008.  Les billets du 17 et du 18 décembre 2008 de mon blog racontent cette première rencontre !

· Aujourd’hui, 24 novembre 2011, c’est de Saint Loup que je reviens à Bulle et je vous retrouve dans la blogosphère de 24Heures.

 

· A Saint Loup, après le culte, j’ai eu la joie de rencontre le Pasteur Martin Hoegger. Voyez plutôt ! J’ai trouvé « Accueillir les imprévus de Dieu » du 26 août 2011 et mes commentaires en avril 2010

· cmj sur Le "Rire pascal". Une tradition oubliée

· cmj sur Les questions de Pâques

C’est dire si le monde est petit et la blogosphère grande ! La relation virtuelle débouche sur la relation humaine.

 

En trois ans les gens de Saint Loup on grandit, et moi aussi. La Maisonnée (nouveau nom pour la Maison-Mère des Diaconesses) rénovée contient la grande chapelle dépouillée d’ornements et laissant toute la place à Dieu avec nous, comme dans une tente où se rencontrent les passants. Une grande croix en bois foncé, d’où Jésus s’est échappé à Pâques. Dans la Maison des Aînées, j’ai logé au Noviciat avec une quinzaine de sœurs, anciennes infirmières usées jusqu’à la corde par le soin des malades et que nombre de Vaudois connaissent bien. Elles ressemblent (comme les Sœurs à Bulle) à un tronc d’arbre centenaire et de son écorce profondément ridée émergent des jeunes pousses vertes, soyeuses autant qu’audacieuses ; elles sont l’avenir de ces mouvements de femmes humanistes dans notre monde ! La vie se déploie chemin faisant, construisant ce que l'Euro zone et son marché financier, détruisent sans état d’âme sinon sa survie fictive sur la mort des gens de trop ! Reconstruire la famille de Dieu sur les ruines de veau d’or, c’est un défi et c’est le sens de notre vie.

 

Et cette dynamique de renouveau semblait passer par le Milieu du Monde, alors que je scrutais la cave où vécut, dit-on,  le moine Lupicin, et d’aller ce qu’il en reste ; ce Milieu du Monde où vécu le moine Romain, frère de Lupicin au 4ème et 5ème siècle de notre ère, on lui doit la plus ancienne abbatiale de Suisse (selon Wikipedia). Quel pays pétri de christianisme que ce Canton de Vaud !

 

20:37 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : saint loup | |  Facebook | | | |

19/11/2011

Ne murmurez pas !

Le terme « murmurer » revient si souvent dans la Bible qu'il  est quasiment devenu est une expression théologique technique.

Quand est-ce qu'on murmure ? Les gens murmurent  lorsque, au désert, ils languissent pour les marmites de viande d'Egypte dont ils sont maintenant privés. Ils murmurent lorsqu'ils ne peuvent immédiatement assouvir leur soif. Ils murmurent  lorsque, arrivés en « Terre Promise », la réalité ne correspond à ce qu'ils avaient imaginé.

Murmurer revient tout aussi régulièrement dans les textes du Nouveau Testament. Les gens murmurent  lorsque Jésus s'assit à table avec les pécheresses et les collecteurs d'impôts. Ils murmurent  lorsque Jésus se fait inviter par le chef du fisc, Zachée ! Ils murmurent  lorsque Jésus dit qu'Il est le Pain.  Même ses disciples, hommes et femmes, murmurent  parce que ce qu'il dit est trop dur.

Les gens murmurent  lorsque Dieu ne se comporte pas comme nous attendons de Lui qu'Il le fasse.

Que se passerait-il si Dieu  cédait aux murmures  des gens ? Ils n'en seraient que plus malheureux : ils n'auraient plus à faire à un Dieu dont l'Amour pour nous dépasse l'entendement ! Ils auraient à faire à un  Dieu selon leur idée, c'est-à-dire un petit potentat de leur propre calibre.

Le Bon Dieu ne cède pas aux murmures  des gens et c'est bien ainsi. Cela signifie qu'Il reste fidèle à Lui-même  et qu'il n'est pas disposé  à se mêler à nos intrigues.

Hermann Josef Venetz

Ma traduction

Avec l'aimable permission de l'auteur

 

 

 

 

 

08:40 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

12/11/2011

Votre Père fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons.

La soif de justice est  très profondément enracinée dans les gens.  Les bons doivent être récompensés et les méchants doivent être punis. Notre système  juridique l'exige. La soi-disant  communauté internationale l'exige aussi : ainsi, après les attentats terroristes à New York et Washington, les USA se devaient d'entreprendre quelque chose - c'était clair pour tous les commentateurs.

Selon la tradition de la foi et l'enseignement de notre Bible, il semble que Dieu accepte ce principe. Néanmoins il existe également d'autres représentations et opinions.  Ainsi à propos d'une éventuelle rencontre de David et Goliath devant la face de l'Eternel, que se passera-t-il ?  La réponse des Sages est simple : il ne s'agira pas de récompense et/de punition car Dieu veut avant tout la réconciliation !

Le message du « Sermon sur la montagne », (Matthieu 5,45),  est un appel provocateur et prophétique : il s'agit « d'aimer les ennemis » car « le Père qui est dans les cieux fait briller son soleil sur les bons et sur les méchants et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. »

Les personnes adultes et libres, n'ont besoin ni « du bâton ni de la carotte » du Bon Dieu pour agir humainement.  La liberté de l'Amour leur suffit.

Hermann-Josef Venetz

Avec l'aimable permission de l'auteur

(ma traduction)

 

 

 

08:38 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hermann-josef venetz | |  Facebook | | | |

16/12/2009

heureuses fêtes

Chers amis, au revoir et merci de votre amitié! Je ne vous oublie pas. A plus tard

claire marie

147975993.jpg

 

Très chers amis, j'aimerais de tout cœur vous dire toute mon amitié et ma prière. Je sais bien que l'Esprit de Jésus est en nous. Étranger dès sa naissance, il est comme nous, toujours en route. Ici il dort sur le sein de Marie qui repose, elle, entre les pattes du sphinx aux yeux perdus dans les étoiles. L'ânon cherche quelques brins d'herbe et quelques gouttes d'eau et Joseph est chaos. C'est le silence des cœurs confiants qui ne s'inquiètent pas du Créateur car, c'est vraiment Lui, l'Abba, qui les tient!


C'est la marche du temps: bientôt 2010 et la chance et les défis à relever, toujours plus profondément conscients de l'urgence de prendre la Bonne Nouvelle au sérieux et de l'annoncer. Oh! Pas comme les anges, plutôt comme ces trois-là, en fuite vers l'Égypte. L'exil, il arrive que la patrie est l'exil et que l'exil est la patrie. Le pays natal, « Natalis » et c'est vrai que Jésus, et nous, sommes toujours en train de naître, chemin faisant!C'est simplement le devenir humain de Dieu. Deus Homo factus est ! Voilà!


Même si on ne se rencontre pas très souvent, on reste ensemble en route, comme une famille sans frontière. J'espère que vous allez le mieux possible et que nous essayons ensemble de faire face aux duretés de la vie quotidienne, des amis qui s'envolent, des maladies, du chômage; parfois aussi des rejets, des mises à l'écart, des abandons et, très souvent-même, des irruptions de bonnes nouvelles, de nouvelles prises de conscience, de découvertes, et de l'espérance qui nous tient par la main. Personnellement, je vais bien, la bougie brûle et diminue, la flamme vacille pour repartir aussitôt. C'est un chant de rossignol ou de petit moineau, ou les deux à la fois et qui vous dit que je vous embrasse affectueusement,

pouillot-veloce.jpg

claire marie

10:20 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fêtes | |  Facebook | | | |

23/07/2009

VACANCES

 

 

bible_light-copie-2.jpg

Les VACANCES

Mt 11, 28-30 "En ce temps-là, Jésus prit la parole : «Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

 

Travel light

 

Jésus sait que la majorité des gens « peine sous le poids du fardeau ». Chaque personne rencontrée dans la journée chez nous et au-delà des mers et des déserts, peine sous le poids d'un fardeau ». Le sien et, très souvent, celui des autres. Je me prépare à partir quelques temps, emportant un minimum de bagage que je ne peux même pas soulever « de deux stupides béquilles », une amie s'en charge gracieusement. Mon fardeau devient léger, pas seulement du fait que quelqu'un le porte pour moi, mais surtout de la manière dont ce grand service est rendu! Comme si je lui faisais une faveur! Je ne doute pas que Yeshuah est mêlé à tout cela!

Un joug, c'est quoi? Selon Wikipedia, c'est «  une pièce de bois permettant d’atteler des animaux de trait en exploitant au mieux leur force de traction. »

Cela semble impliquer une relation de domination entre personnes! Une espèce de soumission. Dans la société paysanne de Jésus, tout le monde comprenait que c'était une proposition de partage des taches et des fardeaux. Ce n'est pas un fardeau de suivre Jésus. Je crois que c'est simplement permettre à tout ce qu'il y a de meilleur dans notre moi profond de vivre et d'agir avec Lui! Quand une multitude devient consciente de cette possibilité, c'est comme une irrésistible énergie prête à être mise en valeur! C'est concrétiser ce qui est célébré à Pâques et qu'on nomme Résurrection.

Jésus invite des gens qui peinent et plient sous le poids de leur propre fardeau. Je pense que ce qu'Il a voulu dire, c'est que, si l'on accepte son joug, nous serons tous les deux, les trois, la multitude, attelés à transformer la société. Ce sera une lutte pour le plus grand bien de tous! Selon le rêve du créateur! Une « impossible étoile! »? Rien n'est impossible dit-on! Mais lutter et souffrir n'est pas une fin en soi! Ce n'est qu'un chemin. Se sentir allégé et léger, c'est le repos. C'est les vacances, une espèce de hors espace temps où le moment présent devient contemplation. Reconnaissance. Simplement. Le farniente bienheureux!

Pour repartir vigoureux sur la route du non-retour, à la Maison!

 

dardannelles.jpg

 

21:52 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances | |  Facebook | | | |